BEAU-LIVRE, DANSE, critique. Akram Khan : La Fureur du beau (Ă©ditions Actes Sud).

fureur du beau akram khan fureur du beau livre danse critique classiquenews 9782330127541BEAU-LIVRE, critique. Akram Khan : La Fureur du beau (Ă©ditions Actes Sud). Actes sud confirme sa passion des grands crĂ©ateurs de la scène chorĂ©graphique : après Anne Teresa de Keersmaeker, Carolyn Carlson, Pina Bausch, Sidi larbi Cherkaoui, la monographie dĂ©diĂ©e au travail et Ă  la personnalitĂ© du britannique Akram Khan est une immersion unique par le texte et la photographie dans ses oeuvres et son univers crĂ©atif. Britannique d’origine bangladeshi, Akram Khan est nĂ© en 1974 (Wimbledon, Londres). Il Ă©tudie Ă  l’Ă©cole Parts d’Anne Teresa De Keersmaeker et fonde sa compagnie en 2000. Il atteint une reconnaissance internationale depuis 2003-2004, avec deux pièces, Kaash et Ma. Parmi les spectacles les plus emblĂ©matiques de la Akram Dance Company, Ă©tablie Ă  Londres, on compte Until the Lions, Kaash, iTMOi, Desh, Vertical Road, Gnosis et Zero Degree, sans omettre 3 solos crĂ©Ă© par le danseur chorĂ©graphe lui-mĂŞme et qui ont depuis installĂ© sa notoriĂ©tĂ© : Polaroid Feet (2001), Ronin (2003) et Third Catalogue (2005) et aussi Xenos (l’étranger, crĂ©Ă© lors des cĂ©lĂ©brations pour l’anniversaire de la guerre 14-18), viril, racĂ©, avec lequel il a tirĂ© sa rĂ©vĂ©rence de danseur.

akram-khan-by-lisa-stonehouse-Complétant un texte écrit à deux voix / à deux corps : d’Akram Khan et de Farook Chaudhry, les deux fondateurs de la Compagnie de danse Akram Khan, deux carnets de photos s’imposent par la beauté des scènes : l’un en noir et blanc, le second en couleurs. Voici donc la troupe de danseurs, saisis en plein mouvement, à travers les 26 ballets créés en deux décennies. La vitalité et la force voire en effet la fureur du geste sont nées de cette rencontre spécifique entre les danses traditionnelles indiennes (le Kathak hindou par exemple) et le vocabulaire de la danse contemporaine, transmise par l’école Keersmaeker. Akhram Khan invente une danse incarnée et aussi militante pour la fraternité et la liberté ; cette généreuse humanité se lit dans chacun de ses ballets dont il fait un tremplin pour une prise de conscience. Le beau ici est spirituel. Photo :  portrait d’Akhram Khan © L Stonehouse.

BEAU-LIVRE, danse, critique. Akram Khan : La Fureur du beau (Ă©ditions Actes Sud). Parution : DĂ©cembre 2019 / 24,5 x 25,5 / 268 pages – CoĂ©dition AKRAM KHAN COMPANY / traduit du français par : Alain SAINTE-MARIE – ISBN 978-2-330-12754-1 – prix indicatif : 59€

https://www.actes-sud.fr/catalogue/danse/akram-khan-la-fureur-du-beau

DVD, critique. GISELLE / Akram Khan / Tamara Rojo (OPUS ARTE 2017)

GISELLE-danse-ballet-critic-review-critique-classiquenews-tamara-rojo-james-streeter-giselle-akram-khan-ballet-english-national-dvd-opus-arte-danse-critique-classiquenewsDVD, critique. GISELLE / Akram Khan / Tamara Rojo (OPUS ARTE 2017). GISELLE «  reinventée / reimagined », un ballet pour le XXIème. En chorégraphe invité, Akram Khan (né en 1974 à Wimbledon, Londres) et Tamara Rojo (première danseuse et directrice artistique de l’English National Ballet) se sont accordés pour réinventer la chorégraphie du ballet romantique français GISELLE, tout en y injectant les ferments d’un langage neuf propre à la danse du XXIè. Le pari est ambitieux. La réalisation à la hauteur des attentes. C’est une danse nerveuse, athlétique qui a autant le sens des solos poétiques que des ensembles orchestrés expressifs.
Après La Sylphide (1832), Giselle (1841), mĂŞlant et Hugo et Heine, est le premier ballet authentiquement « blanc », spectral oĂą la paysanne un temps courtisĂ©e par le prince silĂ©sien Albrecht, pourtant fiancĂ© Ă  Bathilde, perd la vie pour lui ; puis sur la forme d’une Wili, l’enlace jusqu’à l’hypnose, enfin le sauve pour le laisser Ă  la dite Bathilde. Giselle c’est la vierge sacrifiĂ©e, Ă©perdue, gĂ©nĂ©reuse. De justicières sans cĹ“ur, Giselle fait des Wilis – fiancĂ©s mortes dĂ©voreuses de jeunes mâles, de nouvelles hĂ©roĂŻnes romantiques, compatissantes et aimantes.
Akram Khan réinvente le ballet romantique, troquant la musique si subtile d’Adam par une farandole plus accessible encore (orchestration nouvelle d’après la partition d’Adam), portant d’emblée la chorégraphie habile en accomplissements collectifs vers un style voluptueux, saccadé à la Bollywood.
De même les puristes y trouveront à redire : la paysanne et le prince silésien sont effacés pour une actualisation de l’action. Giselle est une migrante laborieuse esclave à la peine dans une usine textile ; Albrecht, membre de la classe industrielle supérieure. Exit l’intrigue sentimentale pour une claire exposition / opposition des classes. Mais la figure hautement morale et lumineuse de la courtisée morte demeure intacte : Giselle veut toujours briser le pacte de la violence et du crime… Toutes les forces actives de l’English National Ballet sont impliquées dans cette fresque astucieusement rythmée, qui n’efface pas pour autant la sublime Giselle originelle, chorégraphié par Jules Perrot, compagnon et maître à danser de la première danseuse d’alors, Carlotta Grisi. A connaître évidemment.

________________________________________________________________________________________________

VOIR un extrait du ballet GISELLE par Akram KHAN
https://www.bbc.co.uk/programmes/p07566wv

Enregistrement live Liverpool Empire, Octobre 2017, Akram Khan’s Giselle / Réaliateur : Ross MacGibbon.

_________________

Plus d’infos → http://www.ballet.org.uk/akram-khan-g…
https://www.ballet.org.uk/production/akram-khan-giselle/

Plus de videos → http://bit.ly/2hZtle8

AGENDA 2020 : La production fera l’affiche du Liceu de Barcelone (avril 2020), puis celle du Châtelet à PARIS (juil 2020).