VOSGES DU SUD : 26Ăš Festival MUSIQUE & MÉMOIRE (19 juillet – 4 aoĂ»t) : WEEK END 1 (19, 20 et 21 juillet 2019)

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsVosges du Sud, 26Ăš FESTIVAL MUSIQUE ET MEMOIRE : 19 juillet – 4 aoĂ»t 2019. C’est le festival estival le plus original et le plus passionnant au nord de la Loire (ils ne sont pas nombreux et d’autant plus mĂ©ritants) et dans le grand Est, en Franche-ComtĂ© ou dans les VOSGES DU SUD plus prĂ©cisĂ©ment. Inscrit dans le territoires des 1000 Ă©tangs, un paradis mĂ©connu accordant forĂȘts Ă©ternelles et musique classique, en une Ă©quation inoubliable. Depuis ses dĂ©buts, le Festival Musique et MĂ©moire sait dĂ©velopper l’audace et la fidĂ©litĂ©, rĂ©servant aux ensembles les plus engagĂ©s, une rĂ©sidence de 3 annĂ©es pour approfondir un geste musical, affiner l’interprĂ©tation d’un rĂ©pertoire ou d’un compositeur, ciseler le travail chambriste, l’écoute et l’expĂ©rimentation entre musiciens, et surtout le partage Ă  l’adresse du public, heureux de suivre l’élaboration des programmes (rĂ©pĂ©titions ouvertes au public), stimulĂ© Ă  repĂ©rer ainsi la maturation des sensibilitĂ©s. L’édition 2019 de Musique et MĂ©moire rĂ©pond  avec dĂ©lices et souvent de maniĂšre surprenante aux attentes du public. Car l’esprit de dĂ©couverte et la curiositĂ© sont toujours lĂ , intactes et prĂ©servĂ©es aprĂšs plus de 25 annĂ©es de programmation.

 

 

Musique et Mémoire 2019 se déroule ainsi autour de 3 WEEK ENDS : 20-21 puis 27-28 juillet, enfin 3-4 août 2019 : une occasion idéale pour organiser votre séjour en Franche-Comté.

 

 

 

 

 

WEEK END 1 : 19, 20 et 21 juillet 2019

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

1 – VENDREDI 19 JUILLET 2019

 

Concert d’ouverture de la Fenice avec un programme haut en couleursmonteverdi claudio portrait
COURONNEMENTS A VENISE / Incoronazione a Venezia
Messe de couronnement dans la Venise des Doges (Ven 19 juillet, Eglise St-martin de Lure, 21h). Ensemble La Fenice, Jean Tubéry.
Musiques des Gabrieli et de Monteverdi à Venise en 1615

A 17h, répétition ouverte au public

  

 
2 – SAMEDI 20 JUILLET 2019

SUBLIME ORGUE DE GRANDVILLARSCollaboration Jean-Charles Ablitzer (orgue) / Vox Luminis pour une valorisation du merveilleux orgue espagnol de Grandvillars / SOL Y SOMBRA (soleil et ombre) : un programme en clair obscur, aux contrastes caravagesques, l’orgue de Jean-Charles Ablitzer et les voix Ă©thĂ©rĂ©es, allusives, magiciennes de l’ensemble Vox Luminis (Lionel Meunier, direction), dĂ©jĂ  invitĂ© au Festival l’an dernier (Eglise St-Martin de Grandvillars, sam 20 juillet, 18h et 21h). Musiques de Victoria et Arauxo.

  

 
3 – DIMANCHE 21 JUILLET 2019

3 programmes vous donnent rv en ce dimanche estival : 11h et 14h30, Les Oiseaux et nous par l’ensemble Artifices Ă  l’Ă©comusĂ©e du Pays de la Cerise Ă  Fougerolles. Puis ans l’Ă©glise Saint-Jean Baptiste de CORRAVILLERS, Ă  17h30, les mĂȘmes Artifices jouent couleurs et accents, postures et caractĂšres du “Carnaval des oiseaux“…

 

  

 

festival-musique-et-memoire-artifices-grandvillars-La-Fenice-monteverdi-week-end-1-2019-annonce-critique-classiquenews-2019-3-visuels

 

 

 

 

boutonreservation

Toutes les infos, les modalités de réservations
sur le site du festival MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

https://musetmemoire.com

musique et memoire festival 2019 programmation annonce critique coup de coeur temps forts festivals musique classique classiquenews

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PROCHAINS CONCERTS : WEEK END 2 ET 3

________________________________________________________________________________________________

 

 
3 – VENDREDI 26 et SAMEDI 27 JUILLET 2019

spilmont-olivier-by-nicolas-maget-classiquenews-festival-musique-et-memoire-juillet-2017-JS-BACHPoursuite du parcours Jean-SĂ©bastien Bach par Alia Mens
Vendredi 26 et samedi 27 juillet 2019 (3Ú année de résidence).
RĂ©cital d’Olivier Spilmont, clavecin (Suites Françaises, le 26 juil, Gd Salon de l’HĂŽtel de Ville de Lure, 21h)
Labyrinthe : Cantates de Leipzig en un labyrinthe de 3 cantates, un chanteur par partie, oĂč rĂšgne, Ă©nigmatique et mystĂ©rieuse la plus doloriste et inquiĂ©tante « Meine Seufzer, meine TrĂ€nen » (Sam 27 juil, Basilique St-Pierre de Luxeuil-les-Bains, 21h)

 

 

________________________________________________________________________________________________

4 – WEEK END LES TIMBRES : 2,3,4, 5 AOÛT 2019

 

Enfin, le meilleur pour la fin, la derniĂšre annĂ©e de rĂ©sidence (2 dans l’histoire dules-timbres-portrait-noi-et-blanc-classiquenews festival, pour un campagnonage unique) du jeune ensemble envoĂ»tant LES TIMBRES, ven 2, sam 3, dim 4 aoĂ»t 2019. C’est un miracle musical de pĂ©osie chambriste et d’entente collective comme il en existe peu ailleurs. Ainsi le joyeux trio enchanteur : Yoko Kawakubo, Myriam Rignol, Julien Wolfs (violon, viole de gambe, clavecin) propose What is life (William Byrd, le ven 2 aoĂ»t, Eglise luthĂ©rienne d’HĂ©ricourt, 21h) ; Inventions Ă  2 violons (avec Maite Larburu, 2Ăš violon), et Inventions avec 2 violes de gambe (avec Pau Marcos Vicens, 2Ăš viole de gambe), Inventions Ă  4 mains (avec Marie-Anne Dachy, clavecin), puis L’art de la fugue qui rĂ©unit les 6 instrumentistes solistes, sam 3 aoĂ»t, Chapelle Saint-Martin de Faucogney, 15h.
Le dimanche 5 aoĂ»t, place aux individualitĂ©s : Suites par Myriam Rignol (11h, chƓur roman de Melisey), Sonate et Partita par Yoko Kawakubo (15h, Eglise ND de l’Assomption de ChĂąteau-Lambert), enfin Variations Goldberg pr Julien Wolfs – enfin, rĂ©union des 3 solistes des Timbres dans Sonates en trio (17h30, Eglise ND de l’Assomption de Servance).

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
: boutonreservation

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & MĂ©moire diffuse l'excellence au Pays des 1000 Ă©tangs

 

 


VIDEO TEASER
Ă©vasion dans les VOSGES DU SUD

https://www.youtube.com/watch?v=vW50y5VJwiY 

________________________________________________________________________________________________

 ________________________________________________________________________________________________

 

MUSIQUE ET MÉMOIRE EN VIDÉO :

 

 

 

REPORTAGE VIDEO Festival Musique & Mémoire 2018 : Pour les 25 ans du Festival, Vox Luminis réalise la Messe en si de Jean-Sébastien Bach

 

REPORTAGE. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et MĂ©moire 2018 from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Les éditions précédentes :

 

 

 

Festival 2013

 

Festival Musique et MĂ©moire 2013 : Les 20 ans from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Festival 2015 : Les Timbres, l’opĂ©ra dans tous ses Ă©tats

 

GRAND REPORTAGE : Festival Musique et MĂ©moire 2015 / Les Timbres from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2016 : Les 400 ans de FROBERGER

 

REPORTAGE. Le Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2016 : les 400 ans de Froberger from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2017 : ALIA MENS interprĂšte Cantates et Concertos de JS BACH

 

REPORTAGE, vidĂ©o. Festival MUSIQUE & MÉMOIRE : ALIA MENS joue JS BACH (juil 2017). from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

VOSGES DU SUD : 26Ăš Festival MUSIQUE & MÉMOIRE (19 juillet – 4 aoĂ»t)

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsVosges du Sud, 26Ăš FESTIVAL MUSIQUE ET MEMOIRE : 19 juillet – 4 aoĂ»t 2019. C’est le festival estival le plus original et le plus passionnant au nord de la Loire (ils ne sont pas nombreux et d’autant plus mĂ©ritants) et dans le grand Est, en Franche-ComtĂ© ou dans les VOSGES DU SUD plus prĂ©cisĂ©ment. Inscrit dans le territoires des 1000 Ă©tangs, un paradis mĂ©connu accordant forĂȘts Ă©ternelles et musique classique, en une Ă©quation inoubliable. Depuis ses dĂ©buts, le Festival Musique et MĂ©moire sait dĂ©velopper l’audace et la fidĂ©litĂ©, rĂ©servant aux ensembles les plus engagĂ©s, une rĂ©sidence de 3 annĂ©es pour approfondir un geste musical, affiner l’interprĂ©tation d’un rĂ©pertoire ou d’un compositeur, ciseler le travail chambriste, l’écoute et l’expĂ©rimentation entre musiciens, et surtout le partage Ă  l’adresse du public, heureux de participer Ă  l’élaboration des programmes, stimulĂ© Ă  suivre ainsi la maturation des sensibilitĂ©s. L’édition 2019 de Musique et MĂ©moire rĂ©pond Ă  tout cela, rĂ©pondant avec dĂ©lices et souvent de maniĂšre surprenante aux attentes du public. Car l’esprit de dĂ©couverte et la curiositĂ© sont toujours lĂ , intactes et prĂ©servĂ©es aprĂšs plus de 25 annĂ©es de programmation.

 

 

Musique et Mémoire 2019 se déroule ainsi autour de 3 WEEK ENDS : 20-21 puis 27-28 juillet, enfin 3-4 août 2019 : une occasion idéale pour organiser votre séjour en Franche-Comté.

 

 

 

 

 

NOS 4 TEMPS FORTS 2019

________________________________________________________________________________________________

 

 

Parmi les temps forts 2019, distinguons entre autres :

 

 

 

1 – VENDREDI 19 JUILLET 2019

 

Concert d’ouverture de la Fenice avec un programme haut en couleursmonteverdi claudio portrait
COURONNEMENTS A VENISE / Incoronazione a Venezia
Messe de couronnement dans la Venise des Doges (Ven 19 juillet, Eglise St-martin de Lure, 21h). Ensemble La Fenice, Jean Tubéry.
Musiques des Gabrieli et de Monteverdi à Venise en 1615

A 17h, répétition ouverte au public

 

 
2 – SAMEDI 20 JUILLET 2019

SUBLIME ORGUE DE GRANDVILLARSCollaboration Jean-Charles Ablitzer (orgue) / Vox Luminis pour une valorisation du merveilleux orgue espagnol de Grandvillars / SOL Y SOMBRA (soleil et ombre) : un programme en clair obscur, aux contrastes caravagesques, l’orgue de Jean-Charles Ablitzer et les voix Ă©thĂ©rĂ©es, allusives, magiciennes de l’ensemble Vox Luminis (Lionel Meunier, direction), dĂ©jĂ  invitĂ© au Festival l’an dernier (Eglise St-Martin de Grandvillars, sam 20 juillet, 18h et 21h). Musiques de Victoria et Arauxo.

 

________________________________________________________________________________________________

 
 

  

 
3 – VENDREDI 26 et SAMEDI 27 JUILLET 2019

spilmont-olivier-by-nicolas-maget-classiquenews-festival-musique-et-memoire-juillet-2017-JS-BACHPoursuite du parcours Jean-SĂ©bastien Bach par Alia Mens
Vendredi 26 et samedi 27 juillet 2019 (3Ú année de résidence).
RĂ©cital d’Olivier Spilmont, clavecin (Suites Françaises, le 26 juil, Gd Salon de l’HĂŽtel de Ville de Lure, 21h)
Labyrinthe : Cantates de Leipzig en un labyrinthe de 3 cantates, un chanteur par partie, oĂč rĂšgne, Ă©nigmatique et mystĂ©rieuse la plus doloriste et inquiĂ©tante « Meine Seufzer, meine TrĂ€nen » (Sam 27 juil, Basilique St-Pierre de Luxeuil-les-Bains, 21h)

 

 

________________________________________________________________________________________________

 
 

  

 
 

4 – WEEK END LES TIMBRES : 2,3,4, 5 AOÛT 2019

 

Enfin, le meilleur pour la fin, la derniĂšre annĂ©e de rĂ©sidence (2 dans l’histoire dules-timbres-portrait-noi-et-blanc-classiquenews festival, pour un campagnonage unique) du jeune ensemble envoĂ»tant LES TIMBRES, ven 2, sam 3, dim 4 aoĂ»t 2019. C’est un miracle musical de pĂ©osie chambriste et d’entente collective comme il en existe peu ailleurs. Ainsi le joyeux trio enchanteur : Yoko Kawakubo, Myriam Rignol, Julien Wolfs (violon, viole de gambe, clavecin) propose What is life (William Byrd, le ven 2 aoĂ»t, Eglise luthĂ©rienne d’HĂ©ricourt, 21h) ; Inventions Ă  2 violons (avec Maite Larburu, 2Ăš violon), et Inventions avec 2 violes de gambe (avec Pau Marcos Vicens, 2Ăš viole de gambe), Inventions Ă  4 mains (avec Marie-Anne Dachy, clavecin), puis L’art de la fugue qui rĂ©unit les 6 instrumentistes solistes, sam 3 aoĂ»t, Chapelle Saint-Martin de Faucogney, 15h.
Le dimanche 5 aoĂ»t, place aux individualitĂ©s : Suites par Myriam Rignol (11h, chƓur roman de Melisey), Sonate et Partita par Yoko Kawakubo (15h, Eglise ND de l’Assomption de ChĂąteau-Lambert), enfin Variations Goldberg pr Julien Wolfs – enfin, rĂ©union des 3 solistes des Timbres dans Sonates en trio (17h30, Eglise ND de l’Assomption de Servance).

 

 
 

 
 

RESERVEZ VOTRE PLACE
: boutonreservation

VOSGES DU SUD : le Festival Musique & MĂ©moire diffuse l'excellence au Pays des 1000 Ă©tangs

 

 


VIDEO TEASER
Ă©vasion dans les VOSGES DU SUD

https://www.youtube.com/watch?v=vW50y5VJwiY 

________________________________________________________________________________________________

 

Toutes les infos, les modalités de réservations
sur le site du festival MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

https://musetmemoire.com

musique et memoire festival 2019 programmation annonce critique coup de coeur temps forts festivals musique classique classiquenews

________________________________________________________________________________________________

 

MUSIQUE ET MÉMOIRE EN VIDÉO :

 

 

 

REPORTAGE VIDEO Festival Musique & Mémoire 2018 : Pour les 25 ans du Festival, Vox Luminis réalise la Messe en si de Jean-Sébastien Bach

 

REPORTAGE. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et MĂ©moire 2018 from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Les éditions précédentes :

 

 

 

Festival 2013

 

Festival Musique et MĂ©moire 2013 : Les 20 ans from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

 

Festival 2015 : Les Timbres, l’opĂ©ra dans tous ses Ă©tats

 

GRAND REPORTAGE : Festival Musique et MĂ©moire 2015 / Les Timbres from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2016 : Les 400 ans de FROBERGER

 

REPORTAGE. Le Festival MUSIQUE & MÉMOIRE 2016 : les 400 ans de Froberger from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival 2017 : ALIA MENS interprĂšte Cantates et Concertos de JS BACH

 

REPORTAGE, vidĂ©o. Festival MUSIQUE & MÉMOIRE : ALIA MENS joue JS BACH (juil 2017). from classiquenews.com on Vimeo.

 

 

 

 

Festival Musique et MĂ©moire 2016 : les 400 ans de Froberger

musique et memoire 2016 festival vignette introFestival Musique et MĂ©moire 2016 : Froberger. 15>31 juillet 2016. HOMMAGE Ă  FROBERGER... En 2016, soit l’annĂ©e du 400Ăšme anniversaire de Froberger (1616-1667), le festival estival Musique et MĂ©moire cĂ©lĂšbre le tempĂ©rament singulier d’un musicien voyageur au gĂ©nie oubliĂ©. Classiquenews, partenaire fidĂšle du Festival dans le Vosges du Sud (Haute SaĂŽne) s’associe Ă  la prochaine cĂ©lĂ©bration et souligne la valeur d’une Ɠuvre virtuose autant que poĂ©tique dont l’itinĂ©raire aux quatre coins de l’Europe compose la trame d’une formidable carriĂšre qui Ă©voque le roman ou l’Ă©popĂ©e musicale… Propre Ă  son enracinement dans le territoire et Ă  cet esprit d’ouverture et de partage qui renforce la haute identitĂ© culturelle de la Haute-SaĂŽne, le festival Musique et MĂ©moire rend aussi hommage Ă  un crĂ©ateur illustre qui est mort dans son pĂ©rimĂštre… Ă  HĂ©ricourt (dans le chĂąteau de sa patronne et Ă©lĂšve, la duchesse Sybille de Wurtemberg). Occasion unique de rĂ©unir histoire, gĂ©ographie et dĂ©lectation musicale. Musicien germanique, Johann Jacob Froberger est compositeur, organiste et claveciniste, nĂ© Ă  Stuttgart en 1616 et mort en 1667 Ă  HĂ©ricourt (France), alors dĂ©pendant du DuchĂ© de Wurtemberg. Son parcours l’expose plus qu’aucun autre musicien Ă  son Ă©poque aux plus importantes traditions nationales : italienne, française, germanique, nĂ©erlandaise, anglaise. De sorte qu’il incarne Ă  lui tout seul, prĂ©figurant l’universalisme d’un Jean-SĂ©bastien Bach, toutes les tendances esthĂ©tiques de son temps en un “syncrĂ©tisme” exigeant et expressif. Concepteur de la suite de danses, Froberger s’impose comme l’un des plus importants auteurs pour le clavier au XVIIĂš. Ses voyages incessants lui permettent d’enrichir toujours ses propres oeuvres, son style Ă©clectique et synthĂ©tique entre les traditions qui l’ont nourri et ses propres partitions qui ont marquĂ© ses contemporains.

froberger-johann-vignette-580-portraitA ROME, AUPRES DE FRESCOBALDI… A Stuttgart, dĂšs ses 19 ans, Froberger rentre au service de l’empereur du Saint-Empire Romain Germanique, Ferdinand III de Habsbourg. Le jeune organiste de la chambre impĂ©riale rejoint une institution prestigieuse au moment oĂč l’Europe est ravagĂ©e par les terribles dommages de la guerre de Trente ans. Pour autant Froberger ne reste pas Ă  Vienne… Grand amateur d’art italien, celui-ci octroie au jeune musicien de vingt ans Ă  peine une bourse pour Ă©tudier pendant quatre annĂ©es Ă  Rome auprĂšs du trĂšs cĂ©lĂšbre Girolamo Frescobaldi (1583-1643), organiste de Saint-Pierre. Froberger apprend l’Ă©criture frescobaldienne, l’acclimate selon son tempĂ©rament et en rapporte les principes Ă  Vienne. Dans la citĂ© pontificale, le jeune germanique rencontre l’illustre Carissimi, et Ă©tudie auprĂšs du “MaĂźtre des cent savoirs”, Athanasius Kircher. Celui-ci lui confie une machine de son invention permettant de composer des canons… systĂšme astucieux qui permettra ensuite Ă  Froberger de briller en sociĂ©tĂ©, sĂ©duisant les Grands et les Princes. De retour Ă  Vienne, le compositeur excellent claviĂ©riste enchante ses auditeurs dans une Cour oĂč domine dans le goĂ»t des empereurs habsbourg, la musique italienne, alors dĂ©fendue in loco par les incontournables Giovanni Valentini et Antonio Bertali ; Froberger est remarquĂ© par le diplomate anglais William Swan qui le qualifie “d’homme trĂšs rare sur les espinettes”. ClaviĂ©riste virtuose, diplomate secret, voyageur en mission… Puis, toujours sous la tutelle de Ferdinand III, Froberger rĂ©alise de nombreux voyages, qui sont sans doute des missions diplomatiques – Ă  travers l’Europe, Italie, Angleterre, … voyages qui ne furent
pas sans dangers ni avatars rocambolesques dont les titres de ses Ɠuvres tĂ©moignent alors (Allemanda repraesentans monticidium – la chute en montagne – Frobergeri, Lamentation sur ce que j’ay ĂȘtĂ© volĂ© et se joue Ă  la discrĂ©tion et encore mieux que les soldats m’ont traitĂ©, Allemande faite en passant le Rhin dans une barque en grand peril, Plaincte faite Ă  Londres pour passer la Melancolie, etc….).
De Vienne, Froberger se rend tout d’abord Ă  Dresde en 1650 oĂč le Prince-Electeur organise un duel musical avec Matthias Weckman. La longue amitiĂ© intellectuelle qui en dĂ©coule, est emblĂ©matique du caractĂšre attachant et trĂšs agrĂ©able du Froberger, un compositeur trĂšs estimĂ© et d’une Ă©ducation idĂ©ale. A Weckman, Froberger transmet l’art et la connaissance des Français. Ainsi Dresde et Hambourg (oĂč Weckman Ă©tait organiste) assimilent l’art des Couperin…

 

 

froberger-johann-portrait-dossier-special-2016-festival-musique-et-memoire-juillet-2016-CLASSIQUENEWS-presentation-vosges-du-sud-haute-saone-15-au-31-juillet-2016-582-390

 Portrait de l’Empereur Ferdinand III, protecteur de Froberger

 

LA FRANCE, ETAPE FORMATRICE. Puis ce sont Bruxelles, Utrecht et surtout Paris oĂč il arrive pendant la Fronde. Un concert triomphal est mĂȘme organisĂ© en son honneur en 1652 aux Jacobins en prĂ©sence de 615 auditeurs, dont la famille royale.. DĂ©terminants pour son Ă©volution, les luthistes et clavecinistes français (Louis Couperin, Roberday) qui l’initient au « style luthĂ© » et Ă  la suite de danses. Froberger en maĂźtrise la science raffinĂ©e et dĂ©licate, fixant ainsi l’ordre dĂ©sormais canonique : Allemande, Gigue, Courante et Sarabande. Froberger participe aussi aux fameuses “AssemblĂ©es des honnĂȘtes curieux” organisĂ©es par le claveciniste de la Cour Jacques Champion de ChambonniĂšres. À Paris, Froberger rencontre le luthiste Blancrocher, son “optimus amicus”, qui dĂ©cĂ©da dans ses bras en 1652, des suites d’une chute dans les escaliers. En hommage endeuillĂ©, le Tombeau que Froberger Ă©crivit Ă  cette occasion (comme le fait aussi Louis Couperin), riche d’élĂ©ments figuratifs (la chute dans l’escalier par un arpĂšge descendant, le glas et la descente de la biĂšre dans la terre) est un sommet bouleversant qui touche par sa sincĂ©ritĂ©.
Depuis Paris, Froberger pousse jusqu’Ă  Londres alors en pleine tourmente politique. Il se fait alors dĂ©pouiller par des voleurs entre Paris et Douvres puis par des pirates entre Douvres et l’Angleterre ! Ainsi sa “Plainte faite Ă  Londres pour passer la mĂ©lancolie”. En dĂ©pit des difficultĂ©s, malgrĂ© la dĂ©licate situation des musiciens dans l’Angleterre du Commonwealth, Froberger rencontre les compositeurs londoniens qui comptent alors : Cristopher Gibbons, Thomas Baltzar, Matthew Locke.
AprĂšs de nouvelles Ă©tapes Ă  Paris et Ă  Bruxelles, Froberger rejoint Ferdinand III Ă  la diĂšte impĂ©riale de Ratisbonne. La rencontre politique favorise encore de nouveaux contacts des plus profitables pour sa propre culture esthĂ©tque et musicale : chaque Électeur prĂ©sent, y est accompagnĂ© de ses musiciens, au premier rang desquels, le Maestro di Capella de l’Empereur : Antonio Bertali. Mais un jalon dĂ©cisif survient quand meurt en 1657, son protecteur de toujours, l’empereur Ferdinand III : Froberger, quadragĂ©naire, compose l’une de ses plus compositions les plus profondes et recueillies lĂ  aussi.

froberger johann jacobHERICOURT, ULTIME PERIODE (1664-1667). Ultime pĂ©riode Ă  HĂ©ricourt auprĂšs de la Duchesse Sybilla. C’est un tournant dans sa carriĂšre : le nouvel empereur LĂ©opold I, trĂšs italophile et lui aussi compositeur, particuliĂšrement Ă©pris d’oratorios (sepolcri), ne conserve par Froberger Ă  son service. Le compositeur quitte Ă  nouveau Vienne, mais cette fois dĂ©finitivement. Il retourne Ă  Paris oĂč il bĂ©nĂ©ficie du soutien du Marquis de Termes (ancien protecteur de Blancrocher). Il compose alors sa Meditation faite sur ma mort future, “Ăą Paris 1 May Anni 1660″. HĂ©las la disgrĂące du marquis de Termes Ă  la suite de la chute de Fouquet en 1661, prĂ©cipite le propre destin de Froberger : il doit quitter Paris…
Le compositeur rejoint en 1664, alors au ChĂąteau d’Hericourt le service de la duchesse et Princesse de MontbĂ©liard, Sybilla de Wurtemberg (1620-1707) ; MontbĂ©liard Ă©tant alors une enclave du Wurtemberg en France. Grande amatrice de musique, et femme indĂ©pendante, Sybilla est une amie d’enfance qui a appris la musique avec le pĂšre de Froberger.
Sibylla et son mĂ©decin particulier, laissent un tĂ©moignage prĂ©cieux sur la personnalitĂ© de Froberger : un ĂȘtre sociable, de compagnie fort agrĂ©able ; ” un homme gentil, aux moeurs chrĂ©tiennes, connu pour son caractĂšre mesurĂ©, sa bonne humeur et son esprit exquis. D’un cĂŽtĂ© il avait l’habitude de se mouvoir en compagnie des princes, de l’autre il se plaisait Ă  jouer aux cartes pendant de longues heures avec les gens de maison, tuant le temps gaiement”.
Le 7 mai 1667, Froberger meurt brusquement d’une attaque d’apoplexie, lors de sa priĂšre des vĂȘpres ; il est enterrĂ© Ă  Bavilliers. Peu avant sa mort, l’ami et le confident laisse des instructions prĂ©cises quant Ă  ses Ɠuvres : en s’adressant Ă  Sybilla de Wurtemberg, il dĂ©sire que ne soient pas divulguĂ©es ses manuscrits, car “beaucoup ne sauraient pas comment s’y prendre et ne feraient que du gĂąchis” (lettre de Sybilla Ă  Constantin Huygens). MalgrĂ© cette dĂ©fense, nombre de ses compositions sont publiĂ©es, suscitant aprĂšs lui, l’admiration et la grande estime de Jean-SĂ©bastien Bach ou de Mozart (qui copia l’une de ses fantaisies).

 

 

 

 

Froberger au Festival Musique et MĂ©moire 2016
musique-et-memoire-2016-visuel-1-582-frobergerLes instrumentistes associĂ©s et en rĂ©sidence au Festival 2016 explorent chacun selon son goĂ»t et sa sensibilitĂ©, le monde multiple et raffinĂ© de Froberger, compositeur et claviĂ©riste de premier plan dont nous apprenons aujourd’hui Ă  mesurer la pensĂ©e universelle, l’Ă©clectisme musical, la richesse poĂ©tique… LIRE notre prĂ©sentation complĂšte des concerts Froberger au Festival Musique et MĂ©moire 2016, 2 premiers week ends, 15-31 juillet 2016. WEEK END 1 : 15,16,17 juillet avec Les Timbres / WEEK END 2 avec Les Cyclopes : les 20,21,22,23,24 juillet 2016

 

 

Les Timbres, trio enchanteur et enchantĂ© oĂč la conversation musicale affirme chaque instrument comme un acteur principal, poursuivent leur rĂ©sidence crĂ©ative au festival Musique et MĂ©moire. AprĂšs Lully et le Baroque français du XVIIIĂš, les trois instrumentistes s’investissent dans les arcanes raffinĂ©es du style d’un Froberger Ă©clectique et expressif.
RĂ©cital Froberger par le claveciniste de l’ensemble Julien Wolfs,
le 16 juillet 2016, 15h
Chapelle Saint-Martin de Faucogney

GRAND REPORTAGE : Festival Musique et MĂ©moire juillet 2015 / rĂ©sidence de l’ensemble Les Timbres 

musique et memoire pave-2-musique-et-memoire-2015Grand Reportage. Retour sur 
 En juillet 2015, le Festival Musique et MĂ©moire (22Ăšme Ă©dition) joue la carte des jeunes interprĂštes, en l’occurrence, les trois instrumentistes orfĂšvres virtuoses des TIMBRES qui accordent intimisme ciselĂ© et expressivitĂ© partagĂ©e. RecrĂ©ation de Proserpine de Lully dans une version historique de 1682, genre thĂ©Ăątral et musical innovant Le Carnaval Baroque des animaux
 l’approche et le geste façonnent une offrande artistique captivante qui redĂ©finit l’exercice mĂȘme d’un festival de musique dans son territoire. Entretien avec les instrumentistes des Timbres, entretien avec FABRICE CREUX, directeur et fondateur du Festival Musique et mĂ©moire. © STUDIO CLASSIQUENEWS 2016.

Posté le 24.06.2016 par 

 

Les Cyclopes, autre ensemble en rĂ©sidence au Festival Musique et MĂ©moire, rĂ©alisent de leur cĂŽtĂ© un cycle inĂ©dit, dĂ©diĂ© lui aussi aux multiples facettes du Froberger, compositeur et personnalitĂ© mandatĂ©e par l’Empereur Ferdinand III :
“Les voyages mystĂ©rieux de Johann Jacob Froberger (1616-1667)”
Mercredi 20, Vendredi 22, samedi 23 et dimanche 24 juillet
Programmes en création

Le concert Ă©voque la carriĂšre mobile et trĂšs fĂ©conde de Froberger, voyageur continu en mission pour l’Empereur Ferdinand III : Stuttgart, Vienne, Rome, Bruxelles, Londres, Paris et HĂ©ricourt, mais aussi Ratisbonne, Madrid, Mayence, Florence, Dresde, Mantoue, Utrecht
 Le programme prĂ©sente l’univers musical de Froberger Ă  proximitĂ© des lieux oĂč il a passĂ© les derniĂšres annĂ©es de sa vie en France, et oĂč il repose. Ses trĂšs nombreux voyages Ă©voque un panorama particuliĂšrement riche de la musique au milieu du XVIIe siĂšcle. Les Cyclopes travaillent en 2015 et 2016 dans le cadre d’une rĂ©sidence de recherche Ă  Royaumont autour de Froberger et de ses voyages.

 

 

 

 

Mercredi 20 juillet 2016, 21h
ChĂąteau d’HĂ©ricourt
La vie secrĂšte de Johann Jacob Froberger
Rencontre avec Bibiane Lapointe (violon) et Thierry Maeder, clavecin

Froberger, est l’un des compositeurs pour clavier les plus importants du XVIIe siĂšcle. Il est aussi sans doute le musicien le plus cosmopolite du Premier Baroque, comme l’attestent ses nombreux voyages Ă  travers l’Europe, investissant les milieux musicaux de chacun des pays traversĂ©s (Italie, France, Angleterre, Allemagne
). Sa vie est Ă  l’image d’une aventure, d’un grand voyage ponctuĂ© par des haltes dans les grandes capitales europĂ©ennes oĂč il rĂ©side sur des pĂ©riodes plus ou moins longues. Son oeuvre permet de retracer son itinĂ©raire qui semble influencĂ©e par les actualitĂ©s politiques, les pĂ©riodes de trouble. On sait aussi que ses expĂ©ditions sont financĂ©es par l’Empereur. Tous ces Ă©lĂ©ments excitent l’imagination et incitent Ă  penser que Froberger menait d’autres activitĂ©s en parallĂšle de sa vie de musicien. Bibiane Lapointe et Thierry Maeder, directeurs artistiques de l’ensemble Les Cyclopes, Ă©voquent en notes et en mots la vie Ă©tonnante de ce musicien aventurier dans le lieu mĂȘme oĂč elle s’acheva en 1667. Un moment Ă©mouvant


 

 

 

 

Vendredi 22 juillet, 21 h
Eglise luthĂ©rienne d’HĂ©ricourt
À l’honneur de Madame Sibylle

Johann Jacob Froberger au chĂąteau d’HĂ©ricourt (1664-1667)
Oeuvres dédiées à Sybille de Wurtemberg
Motets et sonates de Philipp Friederich Böddecker (1607-1683), Claudio Monteverdi (1567-1643), Samuel
Capricornus (1628-1665)
Johann Jacob Froberger
Allemande faite à l’honneur de Madame Sybille Duchesse de Wurtemberg

Ensemble Les Cyclopes
Camille Poul, soprano
Olivia Centurioni, violon
Jérémie Papasergio, dulciane
Lucile Boulanger, viole de gambe
Bibiane Lapointe, clavecin
Thierry Maeder, orgue positif
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

En 1664 Froberger rejoint au chĂąteau d’HĂ©ricourt son Ă©lĂšve prĂ©fĂ©rĂ©e, la princesse Sibylle de Wurtemberg (1620-1707) qu’il connaissait vraisemblablement depuis sa jeunesse Ă  Stuttgart. Claveciniste accomplie, mĂ©cĂšne des musiciens et peut-ĂȘtre mĂȘme compositrice, elle est admirĂ©e pour sa piĂ©tĂ© et son talent. Dans une dĂ©dicace que lui fait un musicien elle et ses deux soeurs sont nommĂ©es les trois grĂąces du Wurtemberg. Si grande est sa familiaritĂ© avec l’oeuvre de son cher, fidĂšle et zĂ©lĂ© professeur, que Froberger aimait Ă  dĂ©clarer que qui n’aurait vu Sibylle jouer ses piĂšces, n’aurait sceu discerner si c’estoit elle ou lui-mĂȘme qui les touchoit. Il lui confie ses oeuvres et lui demande de n’en donner aucune Ă  personne. C’est Ă  HĂ©ricourt qu’il meurt brusquement d’apoplexie en 1667. La princesse le fait inhumer avec les plus grands honneurs, invitant tous ses amis de MontbĂ©liard, car sa bonne humeur l’avait fait aimer desgens, mĂȘme s’ils ne comprenaient pas son art


 

 

 

 

Samedi 23 juillet, 16h
Eglise luthĂ©rienne d’HĂ©ricourt
1637-1641, 1645-1649 : Rome

Motets, Toccate, Canzoni et airs romains de :
Girolamo Frescobaldi (1583-1643)
Giacomo Carissimi (1605-1674)
Johann Jacob Froberger
Motets Apparuerunt apostolis et Alleluia Absorpta est mors

Ensemble Les Cyclopes
Soprano, ténor, basse, 2 violons et basse continue (orgue et clavecin)
Camille Poul, soprano
Fabien Hyon, ténor
BenoĂźt Arnould, basse
Olivia Centurioni et Lathika Vithanage, violons
Lucile Boulanger, viole de gambe
Bibiane Lapointe, clavecin
Thierry Maeder, orgue positif
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

1637: au service de Ferdinand III, Froberger est envoyĂ© par l’empereur Ă  Rome pour Ă©tudier avec Girolamo Frescobaldi (1583-1643), aprĂšs bien entendu sa nĂ©cessaire conversion au catholicisme. Avec Frescobaldi il cultive l’art de la Toccata et la finesse du contrepoint. FidĂšle Ă  l’enseignement de son maĂźtre il sera aussi un agent de la diffusion de sa musique: l’apparition d’oeuvres de Frescobaldi dans les manuscrits français et anglais suit ses voyages. Lors de son deuxiĂšme sĂ©jour, aprĂšs la mort de Frescobaldi, il travaille avec Athanasius Kircher. SurnommĂ© le “maĂźtre des cent savoirs”, ce jĂ©suite, professeur au Collegium Germanicum est l’auteur de “Musurgia universalis” paru en 1650 qui sera une rĂ©fĂ©rence sur l’esthĂ©tique musicale pendant toute la pĂ©riode baroque. C’est dans cet ouvrage qu’est pour la premiĂšre fois dĂ©fini, certainement grĂące Ă  la collaboration de Froberger le stylus fantasticus. C’est aussi dans cet ouvrage qu’est Ă©ditĂ©e pour la seule fois de sa vie une oeuvre de Froberger, la fantaisie ut-rĂ©-mi-fa-sol-la. À Rome, Froberger est aussi en contact avec Giacomo Carissimi, maĂźtre de chapelle de l’église Saint-Apollinaire qui appartenait au Collegium Germanicum. C’est probablement dans ce contexte qu’il composera les deux motets Apparuerunt apostolis et Alleluia Absorpta est mors, les seules oeuvres non destinĂ©es au clavier qui nous soient parvenues

 

 

 

 

Samedi 23 juillet, 21h
Temple Saint-Jean de Belfort
Abendmusiken Ă  Hambourg

Froberger et Weckmann
Sonates Ă  5 :
Matthias Weckmann (1616-1674)
Marco Antonio Ferro (? -1662),
PiĂšces de clavier de Matthias Weckman et de Johann Jacob Froberger extraites du manuscrit de la
Singakademie et du manuscrit Hintze

Ensemble Les Cyclopes
Frithjof Smith, cornettino
Olivia Centurioni, violon
Stefan Legée, saqueboute
Jérémie Papasergio, dulciane
Bibiane Lapointe, clavecin
Thierry Maeder, orgue
BenoĂźt Colardelle, lumiĂšres

Pendant l’hiver 1649, Ferdinand III envoie Johann Jacob Froberger Ă  Dresde pour remettre une lettre au Prince Electeur Jean-Georges I de Saxe. A cette occasion l’organiste de l’empereur joue entre autres 6 toccatas, 8 capricci, 2 ricercare et 2 suites, toutes dans un livre soigneusement reliĂ© et copiĂ©es de sa main, qu’il remet alors au Prince-Electeur, lequel lui offre une chaĂźne en or. AussitĂŽt Froberger s’enquiert auprĂšs du prince de la prĂ©sence d’un certain Weckman, dĂ©jĂ  cĂ©lĂšbre Ă  la Cour impĂ©riale et dont il souhaite faire la connaissance. Matthias Weckmann (1616-1674) se trouvait juste derriĂšre eux. Le prince lui frappe l’épaule en disant “voilĂ  mon Mathias”. Weckman se lance ensuite au clavecin dans une improvisation de prĂšs d’une demi-heure sur un thĂšme empruntĂ© Ă  Froberger, Ă  l’admiration de toute la Cour et de Froberger lui-mĂȘme. Cette rencontre sera l’origine d’une longue et fidĂšle correspondance. Cette correspondance s’est poursuivie lorsque Weckman, organiste Ă  Hambourg fonde le Collegium Musicum qui lui permet de prĂ©senter le meilleur de la musique de son temps. Nul doute que les fructueux Ă©changes entre Froberger et Weckman ont contribuĂ© Ă  construire le style des musiciens d’Allemagne du nord et Ă  y introduire l’influence de Frescobaldi, des clavecinistes français et le stylus fantasticus. Plusieurs manuscrits importants originaires de Hambourg en tĂ©moignent

 

 

 

 

Dimanche 31 juillet, 16h
Grand salon de l’Hîtel de Ville de Lure
Dresde 1649
La joute musicale de Froberger et Weckmann

Oeuvres de Matthias Weckmann, LĂ©opold Weiss, Nikolaus Bruhns, extraits du “Hintze Manuscript” offert Ă  Weckmann par Froberger (Froberger, Kerll, De la Barre…)

Jean-Luc Ho, clavicorde à pédalier
Fait par Emile Jobin, 2012, d’aprĂšs les modĂšles germaniques
programme en création (commande du festival)

En 1649 le Prince Ă©lecteur de Saxe provoque Ă  Dresde une joute musicale entre deux grands musiciens de claviers : Johann Jakob Froberger et Matthias Weckmann. Une correspondance suivie ainsi que l’Ă©change de manuscrits musicaux attestent qu’une forte amitiĂ© les a ensuite rĂ©unis. Cousin du luth et du clavecin, le clavicorde est l’instrument de l’expression et de l’intimitĂ© par excellence, celui de la mĂ©ditation et du dĂ©veloppement des affects, pliĂ©s au caractĂšre de la danse. C’est aussi le compagnon de travail des compositeurs; celui des polyphonies savantes: du ricercar oĂč l’on entrevoit un miroir idĂ©alisĂ© du monde. DotĂ© de deux claviers manuels et d’une pĂ©dale avec 16′ il s’approprie avec plĂ©nitude les effets spectaculaires de l’orgue propres au style fantastique et au traitement du choral luthĂ©rien. Ne s’impose-t-il pas au milieu du XVIIe siĂšcle comme l’instrument Ă  clavier le plus riche et le plus polyvalent ?

 

boutonreservationTOUTES LES INFOS sur le site du Festival Musique et Mémoire 2016, en Haute-SaÎne, Vosges du sud, du 15 au 31 juillet 2016 

 

 

 

Reportage vidéo : festival Musique et Mémoire 2014

Festival Ă©vĂ©nement dans les Vosges saĂŽnnoisesRare Festival estival Ă  l’Est de la France, le Festival Musique et MĂ©moire (chaque annĂ©e fin juillet-dĂ©but aoĂ»t), interroge les rĂ©pertoires et les formes du concert en accompagnant les ensembles de musique en rĂ©sidence. Cette annĂ©e Les Sonadori rĂ©alise une parade de rue, un concert gastronomique, Ă©voque la musique religieuse vĂ©nitienne… Rayonnant Ă  l’international, le Festival crĂ©Ă© par Fabrice Creux innove toujours sachant invitĂ© les phalanges Ă©trangĂšres (Musica Perduta dans un rare programme Stradella)… temps forts de la 21Ăšme Ă©dition 2014, entretiens avec Fabrice Creux et Alain Gervreau (fondateur des Sonadori)… grand reportage vidĂ©o © CLASSIQUENEWS.TV 2015. RĂ©alisation : Philippe-Alexandre Pham

VOIR aussi notre reportage Musique et Mémoire 2013 : spéciale 20 ans

STAGES. 2 Stages Lully avec l’ensemble Les Timbres (Luxeuil les Bains, Vosges saĂŽnoises)‹‹

Festival Ă©vĂ©nement dans les Vosges saĂŽnnoisesSTAGES. 2 Stages Lully avec l’ensemble Les Timbres (Luxeuil les Bains, Vosges saĂŽnoises). ‹‹Le jeune ensemble Les Timbres rĂ©alise une rĂ©sidence fĂ©conde au sein du festival Musique et mĂ©moire (chaque Ă©tĂ©), jusqu’en 2016. Volontaire et acteur pour l’élargissement des actions culturelles, le Festival dirigĂ© par Fabrice Creux, imagine au premier trimestre 2015, avec l’ensemble Les Timbres, un important volet d’actions de sensibilisation aux esthĂ©tiques anciennes auprĂšs des pratiques et des publics locaux.

 

Jouer Lully Ă  partir de Proserpine
les timbres ensemble classiquenews.comLully est le sujet de deux stages Ă  venir en mars et mai 2015, soit 10h30 d’immersion pratique dans l’interprĂ©tation d’un opĂ©ra de Lully. Ainsi, 2 sessions participatives, en prĂ©ambule Ă  la recrĂ©ation de “Proserpine” (un opĂ©ra de Jean-Baptiste Lully en version “de chambre”, Anvers, 1682 (programmĂ© pour l’édition estival du Festival, soit le vendredi 17 juillet Ă  la basilique St Pierre de Luxeuil-les-Bains), sont proposĂ©es au dĂ©partement de musique ancienne de l’Ecole dĂ©partementale de musique de la Haute-SaĂŽne (Ă  Luxeuil-les-Bains), autour d’extraits des plus belles piĂšces instrumentales de cet opĂ©ra :

 

 

3 dates : 1 sĂ©ance d’introduction, 2 sessions de pratique

- vendredi 27 mars, séance introductive, de 18 h 30 à 21 h / Ecole de musique de Luxeuil-les-Bains, place du 8 mai 1945

- vendredi 29 mai, de 18 h 30 Ă  21 h / Ecole de musique de Luxeuil-les-Bains, place du 8 mai 1945

- samedi 30 mai 2015, de 9 h Ă  12 h et de 14 h Ă  16 h 30 / Espace Frichet de Luxeuil-les-Bains, 1 avenue des Thermes‹‹Les musiciens amateurs non inscrits Ă  l’Ecole dĂ©partementale de musique peuvent Ă©galement s’inscrire (30 € pour les 10 h 30 de stage).

 

 

renseignements et inscriptions : 03 84 40 13 50 ou Emile Aeby, responsable du département de musique ancienne, e.aeby@edm70.fr

 

Restitution publique
Samedi 30 mai, 17 h 30
Espace Frichet, Luxeuil-les-Bains‹ (Gratuit)

 

+ d’infos sur le site du Festival Musique et MĂ©moire

 

 

(Haute-SaĂŽne) Festival Musique et MĂ©moire week-end 2, les 25, 26 et 27 juillet 2014

Festival Musique et MĂ©moire au Pays des 1000 Ă©tangs(Haute-SaĂŽne) Festival Musique et MĂ©moire week-end 2, les 25, 26 et 27 juillet 2014. La Haute-SaĂŽne, terre de nouvelles expĂ©riences et dĂ©couvertes baroques grĂące au festival crĂ©Ă© par Fabrice Creux. Plus que jamais, la dĂ©couverte de nouveaux grands talents et le dĂ©frichement pertinent sur les rĂ©pertoires entre XVIĂš, XVIIĂš et XVIIIĂš siĂšcles se rĂ©alisent au France ComtĂ© (Haute-SaĂŽne) au festival Musique et mĂ©moire, Ă©lu Ă  juste titre coup de coeur “CLIC” de classiquenews parmi “nos festivals favoris de l’Ă©tĂ© 2014″. AprĂšs un premier week end qui a confirmĂ© la justesse artistique d’un festival exemplaire au Pays des mille Ă©tangs (Vosges saĂŽnoises), soulignant par exemple la proposition libre, formellement mobile de l’ensemble de cordes les Sonadori portĂ© par Alain Gervreau, les prochains concerts programmĂ©s pour ce 2Ăšme week end promettent de nouveaux accomplissements tout autant dĂ©lectables (Rebel, CPE Bach, JS Bach).

3 concerts événements en Haute-SaÎne
Voici les 3 temps forts du Week end 2 du festival Musique et MĂ©moire :

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014vendredi 25 juillet 2014
Lure, Ă©glise Saint-Martin, 21h
Rebel, pĂšre et fils : oeuvres de Jean-FĂ©ry et François son fils par Les Surprises. Aux cĂŽtĂ©s des Bach et Couperin, la dynastie des Rebel fait progresser sensiblement l’Ă©criture baroque française, Ă  l’opĂ©ra et pour les instruments. En tĂ©moigne ce programme trĂšs original qui Ă©claire l’oeuvre des Rebel, ardent dĂ©fenseurs de la musique de leur ami, Rameau. RĂ©pĂ©tition Ă  17h, ouverte au public.

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014samedi 26 juillet 2014
Héricourt, église luthérienne, 17h
RĂ©cital Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788). Pour les 300 ans de sa naissance, CPE tant admirĂ© par Mozart et Haydn, inventeur de la Sonate pour pianoforte, et grand virtuose pour le clavier (son salon Ă©tait trĂšs prisĂ© Ă  Hambourg) est le sujet de ce programme concertant et lyrique par Les musiciens Ă  la rĂšgle d’or (Arnaud Marzorati, baryton). ReprĂ©sentant du courant esthĂ©tique Sturm und Drang (Orages et passions) prĂ©curseur de la musique romantique, CPE est lĂ©gitimement mis Ă  l’honneur Ă  HĂ©ricourt.

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014dimanche 27 juillet 2014
Luxeuil Les Bains, basilique Saint-Pierre, 21h
“Anti melancholicus” : ce programme irradiant, bĂ©nĂ©ficie de la ferveur incandescente du jeune JS Bach, d’une irrĂ©sistible croyance Ă  travers les 3 cantates de jeunesse qui composent le programme du concert dĂ©fendu par l’ensemble Alia Mens. Lumineuses, exhortant le croyant Ă  la certitude dans l’allĂ©gresse, les cantates ici retenues rĂ©parent des vertiges et inquiĂ©tudes mĂ©lancoliques. Un baume pour le cƓur et l’esprit frappĂ©s par l’inquiĂ©tude… RĂ©pĂ©tition Ă  17h, ouverte au public.

‹Renseignement et rĂ©servations :
Association Musique et MĂ©moire‹

Maison de Pays‹ : 23 rue Jeannot Lamboley‹ 70310 Faucogney – ‹TĂ©l. : 03 84 49 33 46
Email : festival@musetmemoire.com

 

 

 

Lire notre présentation complÚte du Festival Musique et Mémoire, du 18 juillet au 3 août 2014, 3 week end de musique dans les Vosges saÎnoises

 

EN LIRE +, nos coups de coeur,  les ensembles et les programmes à ne pas manquer lors du festival Musique et Mémoire 2014

 

 


Nos 3 raisons

pour aller au festival Musique et Mémoire en Franche-Comté :
- l’accompagnement rĂ©servĂ© aux ensembles “associĂ©s” qui ainsi peuvent approfondir sur 3 ans, leur dĂ©marche artistique propre
- le cadre vert et l’acoustique des Ă©glises, parfois perdus dans la nature (c’est le cas de l’église Saint-Georges Ă  Faucogney) : une immersion saisissante ans des rĂ©pertoires et dans des Ɠuvres mĂ©connus
- l’ambiance du festival cultivĂ©e, prĂ©servĂ©e par l’équipe et son directeur : il est trĂšs facile de rencontrer et de parler avec les artistes au sujet de leur programme
 (rĂ©pĂ©titions ouvertes, pots d’aprĂšs concert, confĂ©rences, repas en musique)

 

 

Festival Musique et MĂ©moire, week end 1 (18,19,20 juillet 2014)

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014Vosges SaĂŽnnoises : Musique et MĂ©moire : les 18,19 et 20 juillet 2014 (1er Week end). Seul, joyau isolĂ© au nord de la Loire et nichĂ© au cƓur vert du massif des Vosges SaĂŽnnoises (Franche-ComtĂ©) qui lui confĂšre ce caractĂšre brut et fort, et d’un raffinement chaque annĂ©e renouvelĂ© grĂące au discernement de son directeur fondateur Fabrice Creux, le festival Musique et MĂ©moire continue de nous Ă©tonner
 pour preuve le programme inaugural du premier week end (18,19,20 juillet). Premier temps fort de l’Ă©dition 2014 : la rĂ©ouverture de l’Ă©glise Saint-Georges de Faucogney qui restaurĂ©e,  retrouve sa splendeur originelle ! Pour fĂȘter cet Ă©vĂ©nement, le festival Musique et MĂ©moire propose en ouverture de sa 21Ăšme Ă©dition, le vendredi 18 juillet Ă  21h, une “Nuit Ă  Saint-Georges”  (voir sur place le vitrail honorant le Saint patron) avec les ensembles invitĂ©s cette annĂ©e,  Les Sonadori et Les Timbres (nouvel ensemble associĂ© jusqu’en 2016).

 

 

 

Faucogney : retour aux sources

 

Festival Musique et MĂ©moire au Pays des 1000 Ă©tangsVoyageant Ă  travers le temps, cette soirĂ©e musicalement riche, Ă©voque d’abord le sanctuaire primitif Ă©difiĂ© Ă  la fin de la Renaissance, puis cĂ©lĂšbre l’Ă©difice actuel dans son dĂ©pouillement prĂ©servĂ© et son espace idĂ©al pour la rĂ©sonance du concert . C’est une mise en musique originale de ce bel Ă©lĂ©ment patrimonial, qui a vu naĂźtre il y a vingt ans le festival Musique et MĂ©moire (lors d’un concert mĂ©morable aux premiĂšres heures du jour).
D’abord Ă  21h,  polyphonies, chansons, frottole, madrigaux accompagnĂ©s par le consort de cordes (soliste : Anne Delafosse Quentin), puis Ă  22h30 : Julia Kirchner, soprano et Les Timbres jouent les cantates de Rameau (dont OrphĂ©e,  1721), incursion du plein baroque français et clin d’oeil Ă  la derniĂšre tranche importante des travaux dans l’Ă©glise de Faucogney achevĂ©e en 1712.

 

 

Festival Musique et MĂ©moire, week end 1
Vendredi 18, samedi, dimanche 20 juillet 2014

 

Avec ce concert Ă  l’Ă©glise Saint Georges de Faucogney commence le festival Musique et MĂ©moire : scĂšne plurielle et vivante ouverte aux nouvelles dĂ©couvertes entre Renaissance et Baroque au coeur des paysages verts des Vosges saĂŽnnoises. Au cours du premier Week end (18,19,20 juillet) les Sonadori rĂ©vĂ©leront par un parcours dans la ville et en concert la formidable activitĂ© des bandes de violons familiĂšres dans le nord de l’Italie. Dimanche 20 juillet : 14h 30 Ă  Faucogney: parade historique des Sonadori puis orgue et violons concertant Ă  San Rocco de Venise (Ă©glise Saint Georges de Faucogney Ă  15h30) ; enfin Ă  21h : cantate,  sonata e concerto d’Alessandro Scarlatti par Musica Perduta (basilique Saint-Pierre de Luxeuil les Bains).

 

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014Festival Musique et MĂ©moire
Haute SaĂŽne (70)
Du 18 juillet au 3 août 2014:  programme complet en suivant ce lien
La Billetterie en ligne est ouverte, achetez vos places ici

 

‹Renseignement et rĂ©servations :
Association Musique et MĂ©moire‹

Maison de Pays‹ : 23 rue Jeannot Lamboley‹ 70310 Faucogney – ‹TĂ©l. : 03 84 49 33 46
Email : festival@musetmemoire.com

 

EN LIRE +, nos coups de coeur,  les ensembles et les programmes à ne pas manquer lors du festival Musique et Mémoire 2014

 

 


Nos 3 raisons

pour aller au festival Musique et Mémoire en Franche-Comté :
- l’accompagnement rĂ©servĂ© aux ensembles “associĂ©s” qui ainsi peuvent approfondir sur 3 ans, leur dĂ©marche artistique propre
- le cadre vert et l’acoustique des Ă©glises, parfois perdus dans la nature (c’est le cas de l’Ă©glise Saint-Georges Ă  Faucogney)
- l’ambiance du festival cultivĂ©e, prĂ©servĂ©e par l’Ă©quipe et son directeur : il est trĂšs facile de rencontrer et de parler avec les artistes au sujet de leur programme…

Festival Musique et MĂ©moire 2014 : laboratoire musical dans les Vosges SaĂŽnnoises

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014Festival Musique et mĂ©moire. Du 18 juillet au 3 aoĂ»t 2014, 21Ăšme Ă©dition. Vosges saĂŽnnoises (70), Pays des mille Ă©tangs. PortĂ© par la passion du son directeur fondateur, Fabrice Creux, le festival Musique et MĂ©moire rayonne chaque Ă©tĂ© dans l’est de l’Hexagone, avec d’autant plus d’éclat et de mĂ©rite qu’il est l’un des seuls cycles de musique au nord de la Loire et dans l’Est, – quand la majoritĂ© des festivals d’étĂ© se concentrent dans le sud. Rien de tel qu’une escapade au Pays des mille Ă©tangs (Haute-SaĂŽne), au pied du ballon des Vosges : les concerts y ont depuis des annĂ©es pris racines dans le massif vert des Vosges saĂŽnnoises, soit une offre musicale parmi les plus passionnantes sur le plan artistique, associĂ©e au tourisme vert. Avant d’ĂȘtre une offre de concerts et d’évĂ©nements musicaux, Musique et MĂ©moire, c’est d’abord un Ă©tat d’esprit qui allie dĂ©frichement, expĂ©rimentation, et aussi continuitĂ© et accompagnement sur la durĂ©e comme l’atteste Ă  chaque Ă©dition, le principe d’une rĂ©sidence d’artistes, en 2014 : place ainsi au jeune ensemble baroque Les Timbres (bĂ©nĂ©ficiaire d’un compagnonage jusqu’en 2016) dont le rĂ©pertoire de prĂ©dilection se concentre sur la forme du trio conformĂ©ment aux trois artistes fondateurs de l’ensemble (2 violons, 1 clavecin) qui aiment aussi Ă  cultiver les passerelles avec d’autres disciplines comme la danse contemporaine…

GĂ©ographie. En Haute-SaĂŽne (Franche ComtĂ©), le festival rayonne sur une dizaine de sites dont le centre est le choeur roman de MĂ©lisey, noyau d’une itinĂ©rance musicale et artistique qui en Ă©toile, investit les villes de Luxeuil-les-Bains Ă  l’ouest ; Faucogney et la Mer au nord ; Corravillers, ChĂąteau-Lambert, Servance et Miellin au nord-est ; enfin Lure, HĂ©ricourt et Belfort au sud


 

 

 

En 2014, le festival propose pas moins de 15 concerts sur 3 week ends.

 

 

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014Week end 1
les vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 juillet 2014

Pleins feux lors du premier week end sur les Sonadori et l’ensemble en rĂ©sidence Les Timbres : Chanson ornĂ©e entre Renaissance et Baroque (le 18 juillet, 21h), Cantates et piĂšces de clavecin de Rameau (Les Timbres, mĂȘme jour, Ă  22h30). Les Sonadori, 6 violons Renaissance ; Du Mignard luth (le 19 juillet, 17h) ; Les Sonadori en parade ; Orgue et violon concertant pour l’Ospedale San Rocco de Venise (Les Sonadori, le 20, 15h30). Enfin le 20 juillet (Luxeuil les bains, Basilique Saint-Pierre) Cantate, sonate et concerto d’Alessandro Scarlatti par Musica Perduta.

 

 

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014Week end 2
les jeudi 24, vendredi 25, samedi 26, dimanche 27 juillet 2014

L’école du nord (concert orgue en scĂšne), le 24 juillet Ă  21h (Temple Saint-Jean de Belfort : Jean-Charles Ablitzer, orgue et Les Timbres). Le 25 juillet Ă  Lure (Ă©glise Saint-Martin, 21h) : concert Rebel pĂšre et fils (Les Surprises). Le 26 juillet Ă  HĂ©ricourt (17h), Carl Phillip Emanuel Bach : le langage des sentiments (Les Musiciens Ă  la rĂšgle d’or). Le 27 juillet, 21h (Luxeuil les Bains, Basilique Saint-Pierre) : Anti melancholicus : les cantates de jeunesse de JS Bach (Alia Mens).

 

 

musique et memoire festival 2014 vosges saonoises franche comte festivals ete 2014Week end 3
les mercredi 30, jeudi 31, vendredi 2 et samedi 3 août 2014

 

 

6 programmes au menu du dernier week end de Musique et MĂ©moire 2014. Folies et Canaries, le 30 juillet Ă  Lure 21h par Manuel de Grange, guitare. Le 31 juillet, 21h (ChĂąteau-Lambert) : Portrait de JosĂ© MarĂ­n, prĂȘtre, chanteur, voleur, assassin. Le 1er aoĂ»t (Ă©glise Saint-Blaise de Liellin, 21h) : L’art d’aimer, une promenade dans l’Europe galante. Le 2 aoĂ»t (Ă©glise Saint-Jean Baptiste de Corravillers, 21h) : L’air italien au temps de Luis XIII. Enfin, deux programmes le 3 aoĂ»t :
A 11h (choeur roman de Melisey) : Coplas, trois siĂšcle de musique espagnole ; Ă  17h (Ă©glise ND de l’Assomption de Servance): L’air espagnol au temps de Luis XIII. A nouveau en juillet et aoĂ»t 2014, le festival Musique et MĂ©moire promet une Ă©dition de dĂ©couvertes et d’approfondissements exceptionnels.

 

 

Informations et réservations sur le site du festival Musique et Mémoire

boutonreservation

 

 

Votre hébergement pendant le festival Musique et Mémoire 2014 : réservations : 03 84 97 10 80
www.destination70.com
reservation@destination70.com

Grand reportage vidéo : le Festival Musique et Mémoire 2013 (les 20 ans)

Grand reportage vidĂ©o : Festival Musique et MĂ©moire 2013. Au cƓur du Pays des Vosges SaĂŽnoises, le festival Musique et MĂ©moire interroge les nouveaux champs crĂ©atifs de la Renaissance et du Baroque. A l’invitation de son directeur artistique et fondateur, Fabrice Creux, le Festival en laboratoire des pratiques musicales rĂ©invente le principe des rĂ©sidences d’artistes. Geste vocal, nouvelles formes de concerts, orgue en scĂšne… sont les volets d’une dĂ©marche unique en France qui recherche toujours Ă  conquĂ©rir de nouveaux publics. Reportage exclusif CLASSIQUENEWS : avec Fabrice Creux (directeur artistique fondateur du Festival), Bruno Boterf (directeur musical de l’ensemble en rĂ©sidence Ludus Modalis), Jean-Charles Ablitzer (organiste associĂ© du Festival).