PEDAGOGIE, SENSIBILISATION
 LE BAROQUE SE REINVENTE AUJOURD’HUI. ENTRETIEN avec FRANCK EMMANUEL COMTE, directeur musical du CONCERT DE L’HOSTEL

comte-franck-emmanuel-homepage-582-594PEDAGOGIE, SENSIBILISATION
 LE BAROQUE SE REINVENTE AUJOURD’HUI. ENTRETIEN avec FRANCK EMMANUEL COMTE, directeur musical du CONCERT DE L’HOSTEL DIEU. Les enjeux des ateliers pĂ©dagogiques et de l’action culturelle autour du spectacle MARCO POLO. Depuis plusieurs annĂ©es, Franck-Emmanuel COMTE croise recherche musicologique, conception de nouveaux programmes et sensibilisation culturelle auprĂšs de publics Ă©loignĂ©s des lieux de culture
 Une action Ă  la fois gĂ©nĂ©reuse et ouverte, spĂ©cialisĂ©e et pourtant trĂšs accessible, en un mot « exemplaire », dĂ©veloppĂ©e depuis le territoire lyonnais oĂč l’ensemble a sa rĂ©sidence.
Sur le sujet de MARCO POLO, les musiciens du Concert de l’Hostel Dieu ont travaillĂ© avec des collĂ©giens malvoyants et aussi des rĂ©fugiĂ©s pour lesquels les thĂšmes de la marginalisation, du dĂ©part et du voyage, de la rencontre et de l’intĂ©gration comptent particuliĂšrement. Comment reconnecter le baroque avec la sociĂ©tĂ© actuelle ? Comment rĂ©tablir ses formes musicales et ses modes d’expression avec les Ă©volutions et les aspirations de notre sociĂ©tĂ© ? A travers l’expĂ©rience de la sensibilisation et de la transmission, Franck-Emmanuel Comte rĂ©alise une formidable rĂ©vinvention de la scĂšne baroque moderne. A travers le spectacle, se prĂ©cise une approche du spectacle vivant, plus ouverte, humaine voire fraternelle.

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CLASSIQUENEWS / CNC : En mĂȘlant artistes professionnels et jeunes non professionnels, vous envisagez d’autres perspectives pour le programme Marco Polo; il devient un laboratoire participatif et social
 Expliquez-nous.

FRANCK-EMMANUEL COMTE : Notre action engage tous les musiciens du programme : les instrumentistes du Concert de l’Hostel Dieu, le slameur, le dessinateur aussi. C’est une expĂ©rience interdisciplinaire dont le but est de transmettre ; transmettre grĂące aux ateliers qui prĂ©parent au spectacle final ; donner le goĂ»t du spectacle vivant ; sensibiliser un jeune public scolarisĂ©. Nous avons ainsi travaillĂ© avec des collĂ©giens malvoyants et des rĂ©fugiĂ©s, rĂ©cemment arrivĂ©s en France (certains depuis seulement quelques mois).

En associant des artistes professionnels et de jeunes amateurs, nous crĂ©ons des passerelles ; des liens se tissent entre les participants, d’autant mieux qu’ils ont des points communs ; il s’agit dans le cas des malvoyants ou des rĂ©fugiĂ©s, de personnes qui sont marginalisĂ©es et souvent Ă©cartĂ©es, mises Ă  part. TrĂšs naturellement des binĂŽmes se forment : la rencontre et l’écoute sont les enjeux de nos ateliers. Le projet favorise l’échange, le partage, la solidaritĂ©, la fraternitĂ©, et donc l’intĂ©gration. Chacun apprend de l’autre comment s’épanouir.

concert hostle dieu atelier pedagogique marco polo action culturelle annonce concert reportage classiquenewsEn incluant nos jeunes partenaires dans le dĂ©roulement du programme, le spectacle a gagnĂ© une nouvelle profondeur ; un sens qu’il n’avait pas dans sa premiĂšre version (sans les collĂ©giens ni les rĂ©fugiĂ©s). Leur expĂ©rience, leur prĂ©sence, leur sensibilitĂ© enrichissent l’idĂ©e de l’exploration qu’incarne le voyage de Marco Polo ; de l’Occident vers l’Orient, et vice versa, de l’Orient vers l’Europe (dans le cas des migrants), les cheminements se croisent ; ils fondent la diversitĂ© et la richesse des rencontres ; ils Ă©clairent le bĂ©nĂ©fice de l’altĂ©ritĂ© ; l’autre m’enrichit. Toutes ces composantes fonctionnent pendant le spectacle, entre les interprĂštes, et aussi auprĂšs du public. C’est d’ailleurs ce que nous avons pu constater Ă  travers l’intensitĂ© des applaudissements : les spectateurs ont ressenti avec nous la sincĂ©ritĂ© de cette expĂ©rience humaine. Pour nous, la prĂ©sence des jeunes apporte un 2Ăš souffle au spectacle.

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CNC : Sur quels thÚmes avez vous impliqué les jeunes non professionnels ? Quels sont les moyens concrets pour les inclure dans le spectacle ?

CHD-COMTE-pedagogie-marco-polo-percussions-atelier-action-culturelle-4-tambours-percusFRANCK-EMMANUEL COMTE : Pour nous, professionnels, il s’agit de surmonter plusieurs contraintes ; intĂ©grer des collĂ©giens et des rĂ©fugiĂ©s est un dĂ©fi ; au total, nous sommes 22 personnes sur scĂšne. Nous avons surtout travaillĂ© sur le sens, en particulier sur le texte du slameur ; il s’agissait de rĂ©ussir une interprĂ©tation a cappella avec les percussionnistes, en particulier dans le prologue. Dans le Final, nous chantons tous la chanson vĂ©nitienne « La Bella nova ».

C’est un travail spĂ©cifique sur le rythme et la scansion du texte, sur le dĂ©bit, la sonoritĂ©. Pour nous musiciens, il faut trouver un Ă©quilibre entre tous ces paramĂštres ; il faut oublier l’instrument, Ă©pouser les inflexions du texte, devenir une partie du rĂ©cit du slameur.


Les rĂ©fugiĂ©s ont pu Ă©voquer leur voyage en travaillant sur les percussions. Evidemment pour des collĂ©giens ou de jeunes adultes, le baroque est une musique spĂ©cialisĂ©e et « technique », qui nĂ©e il y a 300 ans, peut paraĂźtre abstraite
 Les percus sont un excellent moyen de comprendre notre rĂ©pertoire mĂ©tissĂ©, de l’approcher par le rythme, par le toucher. Le texte de Marco Polo permet de les intĂ©resser sur les thĂšmes du voyage, du dĂ©part, de la dĂ©couverte, de la rencontre. L’Orient fait rĂȘver et stimule l’imaginaire. Les collĂ©giens malvoyants ont une parole trĂšs libre ; ils ont une Ă©coute trĂšs active. Nous les connaissons depuis longtemps car nous les accompagnons depuis la 6Ú  (collĂ©giens de la citĂ© RenĂ© Pellet, Villeurbanne); cela fait donc 3 ans que nous travaillons avec eux. Mais cette expĂ©rience est leur premiĂšre participation Ă  un spectacle. Ils nous connaissent ; des habitudes se crĂ©ent ; cela attĂ©nue les apprĂ©hensions ; le handicap s’efface.

 
 

chd-comte-marco-polo-atelier-pedagogique-percus-2-tambours-debout- 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CNC : D’une façon plus gĂ©nĂ©rale, quelles sont les valeurs et le but des actions culturelles que vous menez au sein du Concert de l’Hostel Dieu ?

FRANCK-EMMANUEL COMTE : Notre objectif principal est de sensibiliser le jeune public, en particulier tous ceux qui sont Ă©loignĂ©s des lieux de culture. Il est essentiel d’éveiller la curiositĂ© des jeunes. Au cours des annĂ©es prĂ©cĂ©dentes, nous avons menĂ© des actions de ce type, entre autres dans les hĂŽpitaux, auprĂšs des personnes en fin de vie.
Dans ce projet autour de Marco Polo, c’est la premiĂšre fois que nous faisons participer des rĂ©fugiĂ©s. Or la culture est un moyen idĂ©al pour favoriser leur intĂ©gration : le travail sur le texte, les mots, la respiration, l’intonation s’avĂšre trĂšs efficace. Avec les intervenants de l’association Habitat et Humanisme (dont les missions concernent le logement et l’intĂ©gration des rĂ©fugiĂ©s, entre autres), nous avons prĂ©parĂ© les jeunes adultes pour rĂ©ussir leur participation Ă  notre projet. Il Ă©tait important qu’ils assistent Ă  chaque sĂ©ance, en respectant les horaires et en acceptant de suivre une certaine discipline.

Avec eux, nous avons travaillĂ© sur le tĂ©moignage, en tentant de comprendre d’oĂč ils venaient, en les invitant Ă  Ă©voquer leur pĂ©riple. Certains viennent de petites villes (Afghans) ; la France reprĂ©sentent une terre d’accueil dont ils ont rĂȘvĂ©.

 

 

 

CHD MARCO POLO FE COMTE atelier percu orchestre avec le chef Noir et blanc concert annonce reportage classiquenews fev 2019 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CNC : Et Demain 
 quel est votre prochain programme ?

FRANCK-EMMANUEL COMTE : Chaque saison, le Concert de l’Hostel Dieu  prĂ©sente un projet de mĂ©diation culturelle nouveau, rĂ©alisĂ© en complicitĂ© avec une Ă©quipe pĂ©dagogique spĂ©cifique. Pour la prochaine saison 2019 – 2020, nous prĂ©sentons une crĂ©ation, « le Baroque au fĂ©minin », un projet qui rĂ©unit 3 programmes diffĂ©rents qui, tous, mettent Ă  l’honneur les compositrices comme Barbara Strozzi (dont nous fĂȘtons cette annĂ©e les 300 ans de la naissance)
 les ateliers permettront d’interroger la notion de crĂ©ativitĂ© fĂ©minine, avec au cƓur du projet l’expĂ©rience chorale interactive qui fait se rencontrer des femmes rĂ©fugiĂ©es, issues de l’immigration, et des femmes, membres d’associations d’entrepreneuses. Nous jouerons des partitions baroques sĂ©lectionnĂ©es aprĂšs des recherches approfondies sur les sources et les manuscrits disponibles, mais aussi des Ɠuvres contemporaines, en crĂ©ation, fruits de commandes passĂ©es Ă  des compositrices d’aujourd’hui. Premier concert de ce nouveau cycle, le 1er octobre 2019 Ă  Lyon. le 11 mai Ă  Londres.

Propos recueillis en mars 2019.

 

 

 

 CHD-concert-hostle-dieu-FE-COMTE-atelier-pedagogique-action-acutlurelle-marco-polo-sur-la-scene-avec-les-percu-et-les-jeunes-slameurs

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

LE CONCERT DE L'HOSTEL-DIEU : DUEL Porpora / HandelProchain programme prĂ©sentĂ© par le Concert de l’Hostel Dieu dans le cadre de sa saison 2018 – 2019 : DUEL / Porpora vs Handel, 30 mars 2019 Ă  Tel Aviv. Lien vers notre prĂ©sentation de la tournĂ©e et du nouveau disque qui en dĂ©coule : parution 12 avril 2019.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ATELIER en famille par Les ARTS FLORISSANTS

daneman-sophie-atelier-en-famille-arts-florissants-classiquenewsATELIER en famille par Les ARTS FLORISSANTS : “Basse, qui ĂȘtes-vous ?” Atelier en famille par Sophie Daneman. Parce que la musique et le Baroque se pratiquent dĂšs le plus jeune Ăąge et en famille, l’atelier musical conçu pour les enfants et leur parents, en famille prĂ©sentĂ©e par Sophie Daneman, ex soprano vedette des Arts Florissants, explique les caractĂšres de la musique baroque : Basse qui ĂȘtes vous ? … connaissez vous la pĂ©riode que l’on dit baroque ? Qu’est ce qu’une basse continue ? Qu’est ce qu’un canon ?… enfants et parents dĂ©couvrent la magie des instruments baroques, le chant aussi avec la participation des chanteurs et des instrumentistes des Arts Florissants. PrĂ©sentation vidĂ©o de l’atelier en famille crĂ©Ă© par Les Arts Florissants (une mĂȘme proposition est prĂ©sentĂ©e chaque Ă©tĂ© pendant le festival Dans les jardins de William Christie, derniĂšre semaine du mois d’aoĂ»t en VendĂ©e, Ă  ThirĂ©)  - Prochaines dates de l’Atelier en famille des Arts Florissants : dimanche 19 juin 2016, Portes Ouvertes de la Philharmonie de Paris… 

 

 

 

ATELIER MUSICAL avec Les Arts Florissants

 

 

atelier-musical-sophie-daneman-arts-florissants-atelier-vocal-classiquenews

 

 

Illustrations © studio CLASSIQUENEWS 2016

 

 

Poitiers : Soirée Paysages composés / Fauré

tap-son-video-2-apprentis-ingenieurs-du-son-tap-poitiers-classiquenews-juin-2015Poitiers, TAP. Auditorium. Paysages composĂ©s, FaurĂ©. Mercredi 3 juin 2015, 19h30. SoirĂ©e spĂ©ciale prĂ©sentant deux programmes qui dĂ©coulent du travail des jeunes lycĂ©ens et Ă©lĂšves des conservatoires de la rĂ©gion Poitou-Charentes. D’abord, une Ɠuvre vidĂ©o mĂȘlant ingĂ©nieurs apprentis du sons et instrumentistes d’Ars Nova, l’ensemble dirigĂ© par Philippe Nahon et en rĂ©sidence au TAP de Poitiers. Puis, volet français romantique avec plusieurs Ɠuvres de Gabriel FaurĂ©, peu connues : Masques et bergamasques, la Messe des PĂȘcheurs de Villerville. Instrumentistes professionnels de l’Orchestre des Champs ElysĂ©es et lycĂ©ens et instrumentistes des Conservatoires rĂ©gionaux se retrouvent dans ce programme original, hautement pĂ©dagogique oĂč la transmission porte ses fruits. La performance prĂ©sentĂ© dans l’excellente acoustique du ThĂ©Ăątre Auditorium de Poitiers.

1 – premiĂšre partie de soirĂ©e : ” Paysages composĂ©s “
tap-son-video-soiree-paysages-composes-classiquenews-microPaysages composĂ©s associe musique et vidĂ©o. RĂ©sultat d’un travail au long cours dĂ©butĂ© fin 2013 avec des lycĂ©ens de la rĂ©gion Poitou-Charentes, et pilotĂ© par les instrumentistes professionnels de l’ensemble de musique contemporaine Ars Nova, cette grande forme est structurĂ©e en plusieurs sections. AccompagnĂ©s par un compositeur et un vidĂ©aste dans l’ensemble de la dĂ©marche crĂ©ative, les lycĂ©ens ont crĂ©Ă© des sĂ©quences musicales et vidĂ©os qui dialoguent avec celles composĂ©es par les deux artistes, cultivant ainsi la notion de paysage rĂ©inventĂ©. Un environnement revu et corrigĂ© qui crĂ©e un nouvel apprentissage de l’Ă©coute et du regard : en captant des sons et des images,  tout un univers auparavant insoupçonnĂ© se dĂ©voile. L’exploration peut alors commencer
 Musique et images parlent de nos paysages intĂ©rieurs, de notre environnement, de notre rapport Ă  lui par le corps, l’Ă©coute, le regard. En somme, l’Ɠuvre dans sa mixitĂ© parle de nous. Projet musical rĂ©gional menĂ© par Ars Nova ensemble instrumental

2 – seconde partie de soirĂ©e : FaurĂ© retrouvĂ©. ChƓur et orchestre des jeunes
ars-nova-philippe-Nahon-faure-tap-juin-2015AprĂšs la saisissante expĂ©rience Schubert la saison passĂ©e, associant lĂ  aussi jeunes et professionnels, les chanteurs et instrumentistes des lycĂ©es et conservatoires de la rĂ©gion retravaillent avec leurs ainĂ©s de l’Orchestre des Champs-ÉlysĂ©es. Un programme construit autour de l’Ɠuvre de Gabriel FaurĂ© qui, outre son cĂ©lĂšbre Requiem, a Ă©crit pour la voix. Quel Ă©tudiant en chant n’a pas appris au moins une de ses nombreuses mĂ©lodies ? Si Cantique de Jean Racine et Pavane sont bien connus, les petits bijoux pour chƓur et petit orchestre que sont Masques et bergamasques ou la Messe des PĂȘcheurs de Villerville mĂ©ritent absolument d’ĂȘtre redĂ©couverts. En particulier auprĂšs des jeunes.
Projet musical rĂ©gional menĂ© par l’Orchestre des Champs-ÉlysĂ©es et le TAP

Durée de la soiré : 2h avec entracte

boutonreservationSoirée en deux parties
Paysages composés
Fauré
TAP Poitiers, Théùtre Auditorium de Poitiers
Mercredi 3 juin 2015, 19h30
1 bd de Verdun 86000 Poitiers
RĂ©sa-info : +33 (0)5 49 39 29 29

Paysages composés :
Grégoire Lorieux, direction artistique et composition
ElÚves des lycées André Theuriet de Civray, René Josué Valin de La Rochelle, Desfontaines de Melle et Jean Caillaud de Ruelle-sur-Touvre, composition et création vidéo
avec des musiciens d’Ars Nova ensemble instrumental et des Ă©tudiants du CESMD de Poitou-Charentes

ChƓur et orchestre des jeunes :
Matthias von Brenndorf, direction
avec des musiciens de l’Orchestre des Champs-ÉlysĂ©es, des choristes et musiciens des Conservatoires de la rĂ©gion Poitou-Charentes

> Gabriel Fauré : Masques et Bergamasques Suite op. 112, extraits: (Ouverture, Madrigal, Gavotte, Pavane), Cantique de Jean Racine
> FĂ©lix Mendelssohn : Gloria In Es (Gloria, Qui tollis), Magnificat In D (Magnificat, Et misericordia)

Reportage vidĂ©o. Argentan, le dĂ©fi pĂ©dagogique : Les Arts Florissants et le ChƓur du Donjon (mai 2013)

Paul Agnew, Les Arts Florissants : Livre VII de MonteverdiReportage vidĂ©o. Les Arts Florissants et le ChƓur du Donjon. Argentan, le dĂ©fi pĂ©dagogique (mai 2013). Au CarrĂ© des Arts d’Argentan. Les Arts Florissants et Paul Agnew, directeur musical associĂ© rĂ©ussissent un nouveau dĂ©fi pĂ©dagogique : avec les choristes amateurs du chƓur du Donjon, Paul Agnew a travaillĂ© l’interprĂ©tation de Monteverdi. Deux Scherzi musicali sont ainsi appris, rĂ©pĂ©tĂ©s, puis prĂ©sentĂ©s en lever de rideau, lors du concert des Arts Florissants (Madrigaux de Monteverdi, Livre V) du 29 mai 2013 au CarrĂ© des Arts d’Argentan. Rencontre, transmission, dĂ©passement, partage sont ainsi au cƓur de l’aventure des Arts Florissants fondĂ© par William Christie. Reportage vidĂ©o CLASSIQUENEWS.COM © 2014