PEDAGOGIE, SENSIBILISATION… LE BAROQUE SE REINVENTE AUJOURD’HUI. ENTRETIEN avec FRANCK EMMANUEL COMTE, directeur musical du CONCERT DE L’HOSTEL

comte-franck-emmanuel-homepage-582-594PEDAGOGIE, SENSIBILISATION… LE BAROQUE SE REINVENTE AUJOURD’HUI. ENTRETIEN avec FRANCK EMMANUEL COMTE, directeur musical du CONCERT DE L’HOSTEL DIEU. Les enjeux des ateliers pédagogiques et de l’action culturelle autour du spectacle MARCO POLO. Depuis plusieurs années, Franck-Emmanuel COMTE croise recherche musicologique, conception de nouveaux programmes et sensibilisation culturelle auprès de publics éloignés des lieux de culture… Une action à la fois généreuse et ouverte, spécialisée et pourtant très accessible, en un mot « exemplaire », développée depuis le territoire lyonnais où l’ensemble a sa résidence.
Sur le sujet de MARCO POLO, les musiciens du Concert de l’Hostel Dieu ont travaillé avec des collégiens malvoyants et aussi des réfugiés pour lesquels les thèmes de la marginalisation, du départ et du voyage, de la rencontre et de l’intégration comptent particulièrement. Comment reconnecter le baroque avec la société actuelle ? Comment rétablir ses formes musicales et ses modes d’expression avec les évolutions et les aspirations de notre société ? A travers l’expérience de la sensibilisation et de la transmission, Franck-Emmanuel Comte réalise une formidable révinvention de la scène baroque moderne. A travers le spectacle, se précise une approche du spectacle vivant, plus ouverte, humaine voire fraternelle.

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CLASSIQUENEWS / CNC : En mêlant artistes professionnels et jeunes non professionnels, vous envisagez d’autres perspectives pour le programme Marco Polo; il devient un laboratoire participatif et social… Expliquez-nous.

FRANCK-EMMANUEL COMTE : Notre action engage tous les musiciens du programme : les instrumentistes du Concert de l’Hostel Dieu, le slameur, le dessinateur aussi. C’est une expérience interdisciplinaire dont le but est de transmettre ; transmettre grâce aux ateliers qui préparent au spectacle final ; donner le goût du spectacle vivant ; sensibiliser un jeune public scolarisé. Nous avons ainsi travaillé avec des collégiens malvoyants et des réfugiés, récemment arrivés en France (certains depuis seulement quelques mois).

En associant des artistes professionnels et de jeunes amateurs, nous créons des passerelles ; des liens se tissent entre les participants, d’autant mieux qu’ils ont des points communs ; il s’agit dans le cas des malvoyants ou des réfugiés, de personnes qui sont marginalisées et souvent écartées, mises à part. Très naturellement des binômes se forment : la rencontre et l’écoute sont les enjeux de nos ateliers. Le projet favorise l’échange, le partage, la solidarité, la fraternité, et donc l’intégration. Chacun apprend de l’autre comment s’épanouir.

concert hostle dieu atelier pedagogique marco polo action culturelle annonce concert reportage classiquenewsEn incluant nos jeunes partenaires dans le déroulement du programme, le spectacle a gagné une nouvelle profondeur ; un sens qu’il n’avait pas dans sa première version (sans les collégiens ni les réfugiés). Leur expérience, leur présence, leur sensibilité enrichissent l’idée de l’exploration qu’incarne le voyage de Marco Polo ; de l’Occident vers l’Orient, et vice versa, de l’Orient vers l’Europe (dans le cas des migrants), les cheminements se croisent ; ils fondent la diversité et la richesse des rencontres ; ils éclairent le bénéfice de l’altérité ; l’autre m’enrichit. Toutes ces composantes fonctionnent pendant le spectacle, entre les interprètes, et aussi auprès du public. C’est d’ailleurs ce que nous avons pu constater à travers l’intensité des applaudissements : les spectateurs ont ressenti avec nous la sincérité de cette expérience humaine. Pour nous, la présence des jeunes apporte un 2è souffle au spectacle.

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CNC : Sur quels thèmes avez vous impliqué les jeunes non professionnels ? Quels sont les moyens concrets pour les inclure dans le spectacle ?

CHD-COMTE-pedagogie-marco-polo-percussions-atelier-action-culturelle-4-tambours-percusFRANCK-EMMANUEL COMTE : Pour nous, professionnels, il s’agit de surmonter plusieurs contraintes ; intégrer des collégiens et des réfugiés est un défi ; au total, nous sommes 22 personnes sur scène. Nous avons surtout travaillé sur le sens, en particulier sur le texte du slameur ; il s’agissait de réussir une interprétation a cappella avec les percussionnistes, en particulier dans le prologue. Dans le Final, nous chantons tous la chanson vénitienne « La Bella nova ».

C’est un travail spécifique sur le rythme et la scansion du texte, sur le débit, la sonorité. Pour nous musiciens, il faut trouver un équilibre entre tous ces paramètres ; il faut oublier l’instrument, épouser les inflexions du texte, devenir une partie du récit du slameur.


Les réfugiés ont pu évoquer leur voyage en travaillant sur les percussions. Evidemment pour des collégiens ou de jeunes adultes, le baroque est une musique spécialisée et « technique », qui née il y a 300 ans, peut paraître abstraite… Les percus sont un excellent moyen de comprendre notre répertoire métissé, de l’approcher par le rythme, par le toucher. Le texte de Marco Polo permet de les intéresser sur les thèmes du voyage, du départ, de la découverte, de la rencontre. L’Orient fait rêver et stimule l’imaginaire. Les collégiens malvoyants ont une parole très libre ; ils ont une écoute très active. Nous les connaissons depuis longtemps car nous les accompagnons depuis la 6è  (collégiens de la cité René Pellet, Villeurbanne); cela fait donc 3 ans que nous travaillons avec eux. Mais cette expérience est leur première participation à un spectacle. Ils nous connaissent ; des habitudes se créent ; cela atténue les appréhensions ; le handicap s’efface.

 
 

chd-comte-marco-polo-atelier-pedagogique-percus-2-tambours-debout- 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CNC : D’une façon plus générale, quelles sont les valeurs et le but des actions culturelles que vous menez au sein du Concert de l’Hostel Dieu ?

FRANCK-EMMANUEL COMTE : Notre objectif principal est de sensibiliser le jeune public, en particulier tous ceux qui sont éloignés des lieux de culture. Il est essentiel d’éveiller la curiosité des jeunes. Au cours des années précédentes, nous avons mené des actions de ce type, entre autres dans les hôpitaux, auprès des personnes en fin de vie.
Dans ce projet autour de Marco Polo, c’est la première fois que nous faisons participer des réfugiés. Or la culture est un moyen idéal pour favoriser leur intégration : le travail sur le texte, les mots, la respiration, l’intonation s’avère très efficace. Avec les intervenants de l’association Habitat et Humanisme (dont les missions concernent le logement et l’intégration des réfugiés, entre autres), nous avons préparé les jeunes adultes pour réussir leur participation à notre projet. Il était important qu’ils assistent à chaque séance, en respectant les horaires et en acceptant de suivre une certaine discipline.

Avec eux, nous avons travaillé sur le témoignage, en tentant de comprendre d’où ils venaient, en les invitant à évoquer leur périple. Certains viennent de petites villes (Afghans) ; la France représentent une terre d’accueil dont ils ont rêvé.

 

 

 

CHD MARCO POLO FE COMTE atelier percu orchestre avec le chef Noir et blanc concert annonce reportage classiquenews fev 2019 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CNC : Et Demain … quel est votre prochain programme ?

FRANCK-EMMANUEL COMTE : Chaque saison, le Concert de l’Hostel Dieu  prĂ©sente un projet de mĂ©diation culturelle nouveau, rĂ©alisĂ© en complicitĂ© avec une Ă©quipe pĂ©dagogique spĂ©cifique. Pour la prochaine saison 2019 – 2020, nous prĂ©sentons une crĂ©ation, « le Baroque au fĂ©minin », un projet qui rĂ©unit 3 programmes diffĂ©rents qui, tous, mettent Ă  l’honneur les compositrices comme Barbara Strozzi (dont nous fĂŞtons cette annĂ©e les 300 ans de la naissance)… les ateliers permettront d’interroger la notion de crĂ©ativitĂ© fĂ©minine, avec au cĹ“ur du projet l’expĂ©rience chorale interactive qui fait se rencontrer des femmes rĂ©fugiĂ©es, issues de l’immigration, et des femmes, membres d’associations d’entrepreneuses. Nous jouerons des partitions baroques sĂ©lectionnĂ©es après des recherches approfondies sur les sources et les manuscrits disponibles, mais aussi des Ĺ“uvres contemporaines, en crĂ©ation, fruits de commandes passĂ©es Ă  des compositrices d’aujourd’hui. Premier concert de ce nouveau cycle, le 1er octobre 2019 Ă  Lyon. le 11 mai Ă  Londres.

Propos recueillis en mars 2019.

 

 

 

 CHD-concert-hostle-dieu-FE-COMTE-atelier-pedagogique-action-acutlurelle-marco-polo-sur-la-scene-avec-les-percu-et-les-jeunes-slameurs

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

LE CONCERT DE L'HOSTEL-DIEU : DUEL Porpora / HandelProchain programme prĂ©sentĂ© par le Concert de l’Hostel Dieu dans le cadre de sa saison 2018 – 2019 : DUEL / Porpora vs Handel, 30 mars 2019 Ă  Tel Aviv. Lien vers notre prĂ©sentation de la tournĂ©e et du nouveau disque qui en dĂ©coule : parution 12 avril 2019.