Le Lac des cygnes par l’OpĂ©ra National d’Ukraine

tchaikovski Pyotr+Ilyich+Tchaikovsky-1ARTE. Samedi 19 décembre 2020, 13h. TCHAIKOVSKY : Le lac des cygnes (Kiev, juin 2019). Le ballet de l’Opéra national d’Ukraine réalise une version fiévreuse et techniquement maîtrisée du chef d’oeuvre de Piotr Illiytch, conçue en 1986 par Valery Kovtun, inspiré de Marius Petipa. En forêt, le prince Siegfried rencontre la belle Odette qui chaque soir, se transforme en cygne blanc. S’il l’épouse, l’envoûtement dont elle victime, jeté par le sorcier Rothbart, sera rompu, et Odette redeviendra femme. C’est compter sans l’esprit haineux et manipulateur du sorcier qui engendre sa propre créature noire, Odile, le cygne d’ébène, jumeau du cygne blanc, et prêt à prendre sa place pour mieux perdre les deux amants, Siegfried et Odette. Il appartient à la même ballerine d’incarner Odette / Odile, deux faces opposées d’un même idéal féminin. Vers lequel tendra Siegfried ? Saura-t-il démêler les rets toxiques tendus par Rothbart, instance jalouse et maléfique ?

LIRE aussi notre présentation du ballet Le Lac des cygnes
http://www.classiquenews.com/le-lac-des-cygnes-noureev-2019/

… « Sur le lac, un cygne blanc et noir incarne les deux aspects de la femme séductrice, prête à faire sombrer celui qui s’en approche trop près (le Prince Siegfried). Pour toute prima ballerina ou étoile, le rôle double d’Odette / Odile, incarnées par la même danseuse, demeure l’exercice dansé le plus périlleux qui soit, au bord de la schizophrénie virtuose. »…

DANSE. Opéra bastille, le 31 décembre 2018. Les Adieux de Karl Paquette, danseur étoile.

paquette-karl-danseur-etoile-opera-de-paris-adieux-de-karl-paquette-concert-critique-compte-rendu-sur-classiquenewsDANSE. OpĂ©ra bastille, le 31 dĂ©cembre 2018. Les Adieux de Karl Paquette, danseur Ă©toile. Le lundi 31 dĂ©cembre 2018 Ă  19h30 Ă  l’OpĂ©ra Bastille, le danseur Étoile Karl Paquette (42 ans) fait ses adieux sur la scène de la maison parisienne dans le rĂ´le de l’Acteur-vedette dans le ballet Cendrillon (rĂ´le-titre tenu par Valentine Colasante ; chorĂ©graphie de Rudolf Noureev, musique de Prokofiev). Le danseur Ă©toile tire ainsi sa rĂ©vĂ©rence ce soir, après avoir Ă©bloui le corps de ballet de l’OpĂ©ra de Paris depuis 32 ans, 25 ans comme « étoile » (il obitnet ce titre suprĂŞme Ă  l’issue de la reprĂ©sentation de Casse-Noisette / chorĂ©graphie de Rudolf Noureev, le 31 dĂ©cembre 2009. L’Acteur-vedette est l’un de ses rĂ´les fĂ©tiches, aux cĂ´tĂ©s de Iñigo (Paquita) / chorĂ©graphie de Pierre Lacotte ; DĂ©mĂ©trius et Bottom dans Le Songe d’une nuit d’étĂ© (John Neumeier) ; Abderam et Jean de Brienne dans Raymonda, Benvolio et RomĂ©o dans RomĂ©o et Juliette ; L’Esclave, L’Idole dorĂ©e et Solor dans La Bayadère ; Le Gitan et Basilio dans Don Quichotte ; Rothbart et Siegfried dans Le Lac des cygnes ; Drosselmeyer-Le Prince dans Casse-Noisette (Rudolf Noureev) ; Phoebus dans Notre-Dame de Paris ; Le Frère de Marie dans Clavigo (Roland Petit) ; Afternoon of a Faun, le Deuxième homme dans The Cage, En Sol, In The Night (Jerome Robbins)… L’éclectisme du rĂ©petoire dĂ©fendu, incarnĂ© par Karl Paquette souligne la diversitĂ© des genres et des styles portĂ©s par l’OpĂ©ra de Paris, mais aussi la facilitĂ© et l’inspiration que le danseur Ă©toile a su en dĂ©duire.

Karl Paquette a été formé dans le studio de danse de Max Bozzoni où il a cotoyé, au moment où la star des planches s’appelait Patrick Dupond : Agnès Letestu, Nicolas Le Riche, Aurélie Dupont… avec ses derniers, la danseur a appris l’importance de la discipline et de la ténacité. Du plaisir aussi, malgré l’effort requis. Chez Bozzoni, Karl Paquette a préparé puis réussi l’examen d’entrée à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris (1987). Il devait rejoindre le corps de Ballet de l’Opéra de Paris à 17 ans (1994).

VISITER le site de l’Opéra Bastille / Opéra national de Paris, soirée des adieux de Karl Paquette / Cendrillon de Prokofiev / Noureev

https://www.operadeparis.fr/saison-18-19/ballet/cendrillon