Richard Strauss et les femmes sur Brava. Docu, 2014

strauss richard et paulineCLIC D'OR macaron 200TĂ©lĂ©, Brava. Richard Strauss et ses hĂ©roĂŻnes, samedi 31 octobre 2015, 21h. Strauss, en mari indigne… ou les coulisses conjugales… Divorce ! Après six ans de mariage, Pauline de Ahna, cantatrice plutĂ´t colĂ©rique car exclusive et d’un tempĂ©rament  jaloux, Ă©tait fille d’un gĂ©nĂ©ral, il fallait donc filer droit dans son foyer. Mais elle en eut assez de Richard Strauss. Pauline l’avait toujours su : son mari, Richard, le plus important compositeur allemand de son Ă©poque, la trompe. AmabilitĂ© et droiture ne sont que de façade ! Les poèmes symphoniques et les lieder de Strauss seraient-ils inspirĂ©s par ses aventures amoureuses ?

Le film « Richard Strauss et ses hĂ©roĂŻnes » mène l’enquĂŞte sur les femmes dans la vie de Strauss. Le point de mire est sa relation avec Pauline, sa femme pendant plus de 55 ans, jusqu’à la mort du compositeur en 1949. Elle est souvent vue comme une mĂ©gère, qui avait tendance Ă  mettre son mari dans l’embarras. Pourtant, au dĂ©but et Ă  la fin de leur relation, Strauss a composĂ© ses plus belles chansons pour elle : Pauline Ă©tait une soprano compĂ©tente, qui avait abandonnĂ© sa carrière pour Richard et qui a soutenu son mari pendant toute sa vie. Au fond, l’amour du couple fut plus fort et les crises passèrent…

 

Pourquoi le vieux Strauss, qui avait vĂ©cu plusieurs des Ă©pisodes les plus mouvementĂ©s de l’histoire allemande – la chute de l’Empire austro-hongrois en 1918, la dictature nationale-socialiste (ses rapports entre allĂ©geance et distance avec Hitler sont restĂ©s troubles), l’après-guerre -, a-t-il Ă©crit en 1948, dans l’un de ses derniers lieder, « Im Abendrot » (Au crĂ©puscule), l’une des plus Ă©mouvantes dĂ©clarations d’amour de l’histoire de la musique : « Dans la peine et dans la joie, nous avons marchĂ© main dans la main». Plus q’une prière : une confession Ă©voquant son couple… Ă  la vie, Ă  la mort.

Richard Strauss, un "génie contesté"Les femmes de Strauss sont celles de Puccini : irrésistibles. Le docu « Richard Strauss et ses héroïnes » est le premier film à recomposer la genèse voire la trace réelle des héroïnes inoubliables créées par Strauss. C’est une histoire d’amour mouvementée et émouvante, l’histoire de deux amants éperdus en quête d’absolu. À Garmisch, dans villa bourgeoise du clan Strauss, bâtie par le compositeur grâce à la fortune amassée par son génie musical, le dernier petit-enfant survivant de Richard témoigne. Et les célèbres interprètes de Strauss : Brigitte Fassbaender (inoubliable et palpitante dans le rôle travesti du jeune amant Oktavian du Chevalier à la Rose), Renée Fleming (La Maréchale du même Chevalier à la Rose, Ariadne dans Ariadne auf Naxos, Madeleine de Capriccio…), Dame Gwyneth Jones et Christa Ludwig des rôles qu’elles ont chantés, et au delà, de l’image de la femme selon Strauss. Le chef d’orchestre Franz Welser-Möst analyse le secret de son don extraordinaire pour l’instrumentation. Christoph Wagner-Trenckwitz, spécialiste de Strauss et membre du conseil d’administration de l’Opéra populaire de Vienne, est le guide de ce film prenant, véritable hommage au compositeur bavarois. Le dernier des Romantiques dont la musique fut à sa fin, un éblouissant crépuscule.

 

 

brava+payoff2-FRTélé, Brava. Richard Strauss et ses héroïnes, samedi 31 octobre 2015, 21h. Producteur : Studio.TV. Film en coproduction avec SRF. Réalisateur : Thomas von Steinaecker (2014).