Livres. Compte rendu critique. Paweł Gancarczyk: La Musique et la révolution de l’imprimerie, les mutations de la culture musicale au XVIe siècle (Éditions Symétrie).

musiqe revolution de l imprimerie editions symetrie les mutations de la culture musicale au XVI eme 16 eme siecle critique livres classiquenewsLivres. Compte rendu critique. PaweĹ‚ Gancarczyk: La Musique et la rĂ©volution de l’imprimerie, les mutations de la culture musicale au XVIe siècle (Éditions SymĂ©trie). L’auteur analyse les changements fondamentaux qui concerne l’Ă©criture musicale  de la fin XVè au dĂ©but du XVIIè. Non sans raison, il s’agit de mettre en parallèle, la rĂ©volution actuelle suscitĂ©e par internet et les rĂ©seaux sociaux, et l’essor de l’imprimerie au XVè, prĂ©cisĂ©ment appliquĂ©e Ă  la musique. Diffusion Ă©largie, avènement d’un nouveau “marchĂ©” comptant ses clients, ses Ă©diteurs (dont le premier entre tous, Petrucci Ă  Venise, hĂ©las vite concurrencĂ©…), son rĂ©pertoire (oĂą se distinguent Frottole, chansons, motets, messes, sans omettre les recueils intentionnellement didactiques et pĂ©dagogiques destinĂ©s Ă  la pratique des amateurs…), ses foyers de production (Venise, Nuremberg, Paris, Lyon…), ses mĂ©cènes aussi…. toutes les composantes qui ont cours encore aujourd’hui, composent un paysage qui se prĂ©cise de page en page (Ă  travers les 6 chapitres idĂ©alement documentĂ©s et complĂ©mentaires l’un Ă  l’autre dans l’ordre de lecture).

Très apprĂ©ciĂ©es, les reproductions en exemples des exemplaires manuscrits et imprimĂ©s proposant Ă  l’appui du texte et des thĂ©matiques argumentĂ©es, un complĂ©ment particulièrement Ă©loquent : en reproduisant les page de titre ou les frontispices, Ă©diteur et auteur offrent aux lecteurs l’occasion de mieux comprendre et mesurer les avancĂ©es essentielles qui marquent l’histoire de l’Ă©criture musicale au XVIè.

CLIC D'OR macaron 200Mais l’analyse va plus loin et fouille les pistes de son investigation, rĂ©vĂ©lant de nouvelles donnĂ©es qui alimentent la richesse de l’Ă©vocation et nuancent considĂ©rablement notre propre connaissance du phĂ©nomène. L’imprimerie influence progressivement la façon de composer (Ă©laboration des pages de titres, des cycles de partitions conçus comme une totalitĂ© thĂ©matisĂ©e ayant sa propre cohĂ©rence…) – mĂŞmes les auteurs dont entre autres Banchieri-, appellent Ă  prendre en compte les attentes des “clients”-…, comme elle assoit et organise aussi un nouveau statut pour le compositeur, celui de crĂ©ateur reconnu, recherchĂ©, apprĂ©ciĂ©, donc “achetĂ©”. Avec le dĂ©veloppement du marchĂ© de la partition, s’impose alors une nouvelle Ă©conomie assurant la nouvelle notoriĂ©tĂ© du compositeur dont le nom tel Lassus, Palestrina, Marenzio suscitent les ventes. A travers l’image de certains artistes reconnus pour leur talent, s’impose ainsi la notion de signature, de personnalitĂ©, c’est Ă  dire d’individualisation de la musique qui crĂ©Ă©e dĂ©sormais la cĂ´te d’un artiste musicien, comme celle que nous connaissons pour les peintres et les plasticiens : les lettrĂ©s, l’Ă©glises, les princes recherchent une manière, un style (le XVIè n’est-il pas justement dans l’histoire simultanĂ©e Ă  la musique, celle de la peinture, le siècle du maniĂ©risme, c’est Ă  dire au delĂ  des querelles esthĂ©tiques, la pĂ©riode oĂą naĂ®t un nouveau discours qui analyse et reconnaĂ®t la notion d’Ă©criture et de styles personnels diffĂ©rents, Ă  prĂ©sent identifiables ?

A cela s’ajoute d’autres nouveaux comportements, tel l’hommage (dĂ©dicace) aux bienfaiteurs mĂ©cènes qui financent tel ou tel Ă©dition : la politique s’invite Ă©galement dans cette pièce qui connaĂ®t alors, durant tout le XVIème siècle, un Ă©lan fondateur, prĂ©parant les grandes rĂ©volutions Ă  venir. D’ailleurs, l’auteur, comme s’il souhaitait lancer son prochain chantier de recherche (non sans raison et lĂ©gitimitĂ©) prĂ©cise l’urgence de livrer les mĂŞmes analyses sur le marchĂ© de l’Ă©dition musicale pour le XVIIè, au moment oĂą se dĂ©veloppe l’esthĂ©tique baroque. VoilĂ  donc un texte fondamental qui appelle sa suite…

Livres. Compte rendu critique. PaweĹ‚ Gancarczyk: La Musique et la rĂ©volution de l’imprimerie, les mutations de la culture musicale au XVIe siècle (Éditions SymĂ©trie). Traduction de Wojciech BoĹ„kowski. 256 pages – ISBN 978-2-36485-034-7 – SĂ©rie Anciens & Modernes. Prix indicatif : 35 €. CLIC de classiquenews de novembre 2015.

Sommaire indicatif

Prologue. Du parchemin au papier
Chapitre 1. La naissance et le développement de l’imprimerie musicale
Chapitre 2. Typologie et importance de la production imprimée
Chapitre 3. De l’imprimeur au lecteur
Chapitre 4. L’imprimerie et le marché musical
Chapitre 5. L’importance de l’imprimerie pour la culture musicale
Chapitre 6. Les compositeurs face au nouveau médium
Épilogue. De l’imprimerie au manuscrit

Partitions interactives, PIANO. La Panthère rose

TOMBOOKS panthère rose partition interactive CLASSIQUENEWS IcĂ´ne_1024x1024_Panthère RosePartitions interactives, PIANO. La Panthère rose : la partition interactive pour piano. Qui n’a jamais rĂŞvĂ© de jouer le gĂ©nĂ©rique du film La Panthère rose, chef d’oeuvre du cinĂ©ma amĂ©ricain des annĂ©es 1960? Tombooks offre la possibilitĂ© d’interprĂ©ter Ă  votre rythme et avec accompagnement de l’orchestre, la mĂ©lodie cristalline entĂŞtante la plus cĂ©lèbre que Henry Mancini (1924-1994) a composĂ© pour le film de Blake Edwards en 1963… PrĂ©sentation vidĂ©o de l’application proposĂ©e par Tombooks : sur le pupitre du piano, la partition dĂ©file sur la tablette rendant claires et confortables, les conditions du jeu… jouer avec l’orchestre apporte une stimulation mais aussi un enrichissement dans l’apprentissage voire l’interprĂ©tation du morceau.

DĂ©couvrir sur le site de l’Ă©diteur Tombooks : la partition interactive LA PANTHERE ROSE

Niveau de difficulté : progressif
Type de partition : avec accompagnement de l’orchestre
Prix de la partition : 2,99 euros

TELECHARGEMENT sur iTunes preview

https://itunes.apple.com/us/app/id997283009

DĂ©couvrir sur le site de l’Ă©diteur Tombooks : la partition interactive LA PANTHERE ROSE