COMPTE-RENDU, concert. Festival de Pñques d’Aix-en-Provence, le 9 avril 2021. Orchestre National de France, Christian Macelaru (direction) & Nikolaj Szeps-Znaider (violon). Programme : 5ùme Symphonie d’Antoni Dvorak & Concerto pour violon et orchestre de Johannes Brahms.

Festival-Paques-aix-en-provence-znaider-orchestre-national-de-France-concert-critique-classiquenewsCOMPTE-RENDU, concert. Festival de PĂąques d’Aix-en-Provence, le 9 avril 2021. Orchestre National de France, Christian Macelaru (direction) & Nikolaj Szeps-Znaider (violon). Programme : 5Ăšme Symphonie d’Antoni Dvorak & Concerto pour violon et orchestre de Johannes Brahms. AprĂšs avoir entiĂšrement annulĂ© sa derniĂšre Ă©dition pour cause de premier confinement, le Festival de PĂąques d’Aix-en-Provence vient de proposer, pour cette mouture 2021 (qui s’est tenue du 27 mars au 11 avril), un format 100 % numĂ©rique Ă  partir du site du festival. Le concert du vendredi 9 avril offrait Ă  entendre rien moins que l’Orchestre National de France dirigĂ© par Christian Marcelaru (son nouveau directeur musical depuis septembre dernier), parmi lesquels est venu s’intĂ©grer l’excellent violoniste danois Nikolaj Szeps-Znaider (en charge, quant Ă  lui, de l’Orchestre national de Lyon depuis septembre dernier Ă©galement).
La PremiĂšre partie a permis l’écoute d’une symphonie somme toute rare dans les salles de concert, la 5Ăšme Symphonie (dite « Britannique ») d’Antonin Dvorak. Cet opus du MaĂźtre tchĂšque est souvent qualifiĂ© de « pastorale », et s’ouvre sur un Allegro ma non troppo oĂč l’ONF souligne la majestĂ© de la nature. Inutile de souligner ici la sĂ»retĂ© technique du jeu instrumental, tant elle se fait oublier, et dans les deux mouvements suivants, c’est surtout l’impression d’un naturel total, qui prĂ©vaut, ainsi qu’une respiration Ă  la fois spontanĂ©e et constamment relancĂ©e par le chef pour aller plus loin dans la construction. C’est un merveilleux mĂ©lange de rigueur et de souplesse que l’on peut observer dans la battue du chef roumain pour rĂ©ussir Ă  faire fusionner ce curieux mĂ©lange de Brahms, de Schubert et de folklore bohĂšme stylisĂ©. Le dernier mouvement, sorte de pĂ©tulant Furiant, ne déçoit pas, et se termine en un tourbillon vertigineux ; on ne peut que s’incliner devant le tour de force.
Puis c’est au tour de Nicolaj Szeps-Znaider, ce colosse de prĂšs de deux mĂštres, de venir faire chanter son Guarnerius del GesĂč (qui a appartenu Ă  Fritz Kreisler) dans le cĂ©lĂšbre Concerto pour violon de Johannes Brahms. Tour Ă  tour, exaltĂ©, Ă©loquent, charmeur, il subjugue autant que la phalange qui lui sert d’écrin. Au-delĂ  d’une technique aguerrie et sans faille, c’est merveille d’entendre le lyrisme, le phrasĂ© et les superbes nuances piano que le violoniste distille au moyen de son fabuleux instrument. Si l’Adagio possĂšde toute la suavitĂ© attendue, l’allegro giocoso nous gratifie quant Ă  lui d’une confondante virilitĂ©. En bis, le soliste et l’orchestre offrent un arrangement pour violon solo et cordes du choral « Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ » de Johann Sebastian Bach (originellement composĂ© pour l’orgue). Un petit moment de temps suspendu
 Photo : Nicolaj S-Znaider (DR).

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

COMPTE-RENDU, concert. Festival de Pñques d’Aix-en-Provence, le 9 avril 2021. Orchestre National de France, Christian Macelaru (direction) & Nikolaj Szeps-Znaider (violon). Programme : 5ùme Symphonie d’Antoni Dvorak & Concerto pour violon et orchestre de Johannes Brahms.

CONFINEMENT : l’Orchestre National de France joue le BolĂ©ro de Ravel

ONF-orchestre-national-de-France-logo-2020-confinement-concert-classiquenews-critiqueCONFINEMENT : l’Orchestre National de France joue le BolĂ©ro de Ravel. Le BolĂ©ro de Ravel par les musiciens de l’Orchestre National de France en plein confinement. Les musiciens de l’Orchestre National de France accompagnent Ă  leur maniĂšre les Français et les aident Ă  traverser l’épreuve du confinement, en leur offrant un moment de musique : l’inusable et dĂ©lirant BolĂ©ro de Ravel qu’ils interprĂštent ensemble chacun chez soi. Et dans une version revisitĂ©e, chambriste, en formation rĂ©duite dont le mĂ©rite est de souligner la part que chacun apporte au groupe pour le dĂ©lire collectif. Les musiciens apparaissent en mosaĂŻque sur l’écran et donnent l’illusion de jouer tous ensemble : d’abord individuellement puis dans la sonoritĂ© de l’orchestre complet. Une alternative positive pour continuer Ă  travailler et pour partager leur passion avec les internautes pendant le confinement.

 

 

Le BolĂ©ro de Ravel par l’ONF en confinement

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________

La vie des ensembles au temps du confinement
#confinement #ensemblealamaison

 

LIEN direct vers la page YOUTUBE : le BolĂ©ro de Ravel par l’Orchestre National de France en #confinement #ensembleĂ lamaison :

https://www.youtube.com/watch?v=Sj4pE_bgRQI