VidĂ©o. OpĂ©ra de Rio. Bruno Procopio recrĂ©e L’oro no compra amore de Marcos Portugal (1804)

RIO, OpĂ©ra : Bruno Procopio dirige L’Oro no compra amore de Marcos Portugal (dĂ©cembre 2012). Marcos Portugal, compositeur officiel de la cour impĂ©riale du BrĂ©sil compose nombre d’ouvrages italiens dont la verve et le raffinement prĂ©figure directement Rossini… Bruno Procopio ressuscite L’oro no compta amorce, premier opĂ©ra italien reprĂ©sentĂ© Ă  l’OpĂ©ra de Rio…
Bruno Procopio dirige Renaud de Sacchini Ă  Rio de JaneiroPour les 250 ans de sa naissance, l’Orchestre Symphonique du BrĂ©sil (Orquesta Sinfonica Brasileira) cĂ©lĂšbre le gĂ©nie du compositeur portugais, Marcos Portugal (1762-1830). Le jeune chef français d’origine brĂ©silienne Bruno Procopio dirige les musiciens dans une partition crĂ©Ă©e d’abord Ă  Lisbonne en 1804 puis reprise en 1811 Ă  Rio : L’oro non compta amorce l’essor de l’opĂ©ra dans le nouveau monde. L’OpĂ©ra de Rio accueille cette recrĂ©ation majeure qui conclut la saison musicale de l’Orchestre Symphonique du BrĂ©sil. PrĂ©sentĂ©e en version de concert le 10 dĂ©cembre 2012, l’ouvrage jalonne un champ d’expĂ©rimentation qui permet aux instrumentistes d’élargir leur rĂ©pertoire tout en ressuscitant des Ɠuvres mĂ©connues. Musicien officiel de la Cour, Marcos Portugal ne fait pas qu’introduire l’éclat et la vitalitĂ© de l’opĂ©ra italien dans le Nouveau Monde : il sait synthĂ©tiser le meilleur du genre comique Ă  son Ă©poque, prĂ©figurant en grande partie ce que Rossini puis Donizetti rĂ©aliseront aprĂšs lui. SpĂ©cialiste de la rhĂ©torique baroque, Bruno Procopio propose aux musiciens de l’Orchestre, une expĂ©rience nouvelle: jouer une Ɠuvre oubliĂ©e, pourtant liĂ©e Ă  l’histoire de l’OpĂ©ra Ă  Rio, en veillant particuliĂšrement au jeu et au style spĂ©cifique Ă  un ouvrage romantique du dĂ©but du XIXĂšme siĂšcle. GRAND REPORTAGE VIDEO, version français © CLASSIQUENEWS 2012