CD, coffret événement. Compte rendu critique. Schubert : The edition 1 (39 cd Limited edition, DG)

Schubert the edition 1 orchestral chamber piano review presentation critique cd classiquenews CLIC de classiquenews Cvr-00028947955450CD, coffret Ă©vĂ©nement. Compte rendu critique. Schubert : The edition 1 (39 cd Limited edition / Ă©dition limitĂ©e). Voici un coffret prĂ©liminaire ou premier volet de l’intĂ©grale DG dĂ©diĂ©e Ă  Franz Schubert, qui comprend donc dans un premier temps, tout l’oeuvre pour orchestre, musique de chambre, piano. Chefs d’oeuvres Ă©ternels servis par des interprètes indiscutables que la question schubertienne a particulièrement inspirĂ©s, ou continue d’inspirer avec une justesse et une profondeur d’un inusable crĂ©dit.

 

 

 

39 cd pour mieux comprendre le gĂ©nie rĂ©servĂ© de Schubert Ă  Vienne…

IntĂ©gral du Schubert, symphonique, pianistique, chambriste…

 

 

ABADDO_Claudio_Abbado__6__Credit_Kasskara__highCLAUDIO ABBADO, maĂ®tre du symphonisme schubertien. CĂ´tĂ© symphonies et oeuvres symphoniques : Ă©videmment les Symphonies n°1,2,3, 4 “Tragique”, 6, 8 “inachevĂ©e et 9 “La Grande” soit toutes les symphonies sauf la 7, par Claudio Abbado et le Chamber orchestra of Europe (CD1 Ă  4) : lecture d’une intĂ©gritĂ© qui joue plus sur la transparence et l’Ă©quilibre que le souffle dramatique. La clartĂ© et le souci d’articulation dĂ©fendent ici la figure lĂ©gendaire, enfin rĂ©estimĂ©e du Schubert Symphoniste Ă  Vienne, longtemps Ă©cartĂ© par Haydn, Mozart et bien sĂ»r Beethoven. Les 8 et 9 sont des incontournables par la fine Ă©loquence structurelle de l’approche.
Passionnante (re)dĂ©couverte pour tous, la musique symphonique complĂ©mentaire, ainsi regroupĂ©e qui offre une superbe vision gĂ©nĂ©rale de l’Ă©criture schubertienne pour orchestre, dĂ©voilant sa conception du dĂ©veloppement par variations et rĂ©pĂ©titions, sa prenante facilitĂ© mĂ©lodique : ainsi les musiques pour le drame Rosamunde, princesse de Chypre D797 (ouverture, entractes, choeur et ballets… sans omettre la fameuse romance…, Anne Sofie von Otter, Claudio Abbado, 1987 / 1989, cd 5). CuriositĂ©s : le mouvement de concerto pour violon D345 par Gidon Kremer au violon (1991), quelques ouvertures dans le style italien par Sawalich Ă  Dresde, 1967); surtout, miroirs des prĂ©occupations dramatiques et lyriques de Franz, ses Ouvertures, en liaison avec ses diverses tentatives d’opĂ©ras, tels : Le Diable Hydraulicien, Le chevalier au miroir, Le château du diable, Les frères Jumeaux, surtout Alfonso et Estrella, – sa plus grande partition lyrique, ou Fierrabras D796 par le Haydn Sonfonietta Wien, sous la direction vive, vivante de Manfred Huss (1997, cd8).

kremer gidon violon schubertAu chapitre de la musique de chambre (cd 9 Ă  21), les plus habiles dans l’intĂ©rioritĂ© partagĂ©e sont portĂ©s / canalisĂ©s par le violoniste Gidon Kremer dont tout un cycle a Ă©tĂ© ainsi enregistrĂ© par DG (Octuor D 803, cd9) ; cependant que les Quatuors sont confiĂ©s au Melos Quartett dans un cycle de rĂ©fĂ©rence rĂ©alisĂ© entre 1971 et 1975(en ut majeur, D 956 – Zurich, 1977 et aussi les Quatuors n°1, 2, 3, en ut mineur D103 — cd12 / n°4, 5, 6, 7, 8, 9 — cd13 et 14 “la jeune fille et la mort” , puis Quatuor 10 et 13 “Rosamunde” D 804 — cd15, ) ; taillĂ© comme un diamant aux arĂŞtes vives (le Quintette pour piano, violon, alto… La truite” D 667, avec Emil Guilels au piano en 1975 – cd11) ; les Trios sont dĂ©fendus avec quel panache et prĂ©cision fruitĂ©e par le Beaux Arts trio dont Menahem Pressler, pianiste Ă  la main leste et preste (1966-1969); Les Sonates pour violon (et aussi les Variations d’après Die Schöne MĂĽllerin D 795) occupent ici toutes les ressources personnelles et chambristes de l’excellent violoniste Gidon Kremer, très engagĂ© sur le sujet schubertien : avec Oleg Maisenberg au piano (cd 20,21 — 1990-1995).

Il faut bien ici 13 cd pour couvrir tout l’Ĺ“uvre pour piano seul : ce qui rappelle combien le piano fut le confident, le double de Schubert, voyageur Ă  la quĂŞte infinie, porteur de ce spleen typiquement romantique et germanique Ă  Vienne, ou “Sehnsucht”. Avouons notre prĂ©fĂ©rence Ă  Andras Schiff, plutĂ´t que le clavier droit, dur, trop net de Kempff. Nette sĂ©duction pour l’envoĂ»tante Maria Joao Pires (Impromptus, CD 29, 1996 / 1997 cd30) ; mĂŞme enthousiasme pour les Moments musicaux et les 2 Scherzi (Live, 1989 — cd31). Parmi les inĂ©dits (première publication au disque), le programme du cd33 : valses, Ă©cossaises, Allemande, Ländler, Trios, Menuet et Fantaisie… par Paul-Badura Skoda et Jörg Demus (1961-1965).

stokowski leopold maestro goldenski23stokowskifComplĂ©ment Ă  l’exploration symphonique initialement traitĂ©e dans les premiers cd de cette compilation / coffret choc : les 3 derniers cd 37,38 et 39. ComplĂ©ments plus qu’utiles : nĂ©cessaires pour votre culture sonore et musicale ; cd 37 : Symphonie n°8, fragments D708A (complĂ©tĂ©s, rĂ©orchestrĂ©s par Brian Newbould) ; très rare symphonie n°7,n°10, et fragments D615, par Neville Marriner et son Academy Saint Martin in the fields (Londres 1982-1983). Enfin le cd 39, regroupe 3 interprĂ©tations devenues Ă  juste titre lĂ©gendaires, les trois dans la mĂŞme 8ème Symphonie : Carlos Kleiber et le Wiener Philharmoniker, d’une limpiditĂ© Ă©tonnante aux chants intĂ©rieurs d’une suavitĂ© murmurĂ©e ineffable (1978), Furtwangler et le Berliner en 1952, au souffle chtonien qui semble exprimer toute la morne langueur des tragĂ©dies connues ; enfin Leopold Stokowski (notre photo ci contre) et le London Philharmonic orchestra, d’une vitalitĂ© dĂ©taillĂ©e enivrante, sculptĂ©e comme un chirurgien poète au geste mordant, onctueux, d’une Ă©lĂ©gance intĂ©rieure superlative(1969). 3 esthĂ©tiques diverses et complĂ©mentaires qui en appellent Ă©videmment d’autres et dont celle de Abbado par comparaison, s’en tire avec tous les honneurs (cd2, 1987). Superbe Ă©dition, accompagnĂ©e prĂ©sentĂ©e par un livret dont un article traduit en français : “Venons-en Ă  nos chères partitions… la musique instrumentale de Franz Schubert” par Michael Kube, tente une claire synthèse des dernières recherches sur le gĂ©nie Schubertien.

 

 

 

CLIC_macaron_2014CD, coffret événement. Compte rendu critique. Schubert : The edition 1 (39 cd Limited edition / édition limitée), Deutsche Grammophon 4795545 GB 39 Deutsche Grammophon. Livret de 100 pages.