ONLILLE : Jean-Claude Casadesus dirige Brahms et Dvorak

LILLE : JC CASADESUS dirige Brahms et Dvorak. Alchimie musicaleLILLE, JC CASADESSUS / ONL : Alchimie musicale, les 13 et 16 fĂ©v 2020. Première sĂ©rie de l’annĂ©e 2020 pour l’Orchestre National de Lille,  sous la direction de son directeur fondateur Jean-Claude Casadesus ; le chef a choisi de mettre en valeur 2 solistes de l’ONLille / Orchestre National de Lille : la violoniste supersoliste Ayako Tanaka et le violoncelliste solo Gregorio Robino dans le Double concerto de Brahms (1887). En programmant ensuite la Symphonie n°9 du « Nouveau Monde » de Dvorak (1893), Jean-Claude Casadesus souligne la filiation entre les deux compositeurs : le cadet Dvorak, admiratif Ă  l’égard de Brahms, plus âgĂ© de 8 ans, le considĂ©rait mĂŞme comme un modèle absolu. SĂ©journant aux USA dès sept 1892, et pendant sa direction au sein du Conservatoire de New York, Dvorak compose un hymne aux grands espaces amĂ©ricains en une ode flamboyante et intime, crĂ©Ă©e en 1893. dans les faits, et conscient d’écrire une musique nationale, – amĂ©ricaine, Dvorak s’exĂ©cute et s’inspire de Negro spiritual (chant des esclaves) pour la mĂ©lodie du 2è mouvement ; rite dansĂ© amĂ©rindien pour le Scherzo ; mais la langue et la syntaxe demeurent du Dvorak pur jus.

 

 

 alchimie-musicale-jc-casadesus-concert-orch-nat-de-lille-concerts-annonce-critique-classiquenews-Brahms-double-concerto

 

 

La violoniste supersoliste Ayako Tanaka et le violoncelliste solo Gregorio Robino en vedette pour le Double concerto de Brahms (1887)

 

   

 

________________________________________________________________________________________________

Jeudi 13 février 2020, 20hboutonreservation
Dimanche 16 février 2020, 16h
Auditorium du Nouveau Siècle de LILLE

 

 

 

 

Brahms
Double Concerto pour violon et violoncelle en la mineur, op.102
Dvořák
Symphonie n°9 en mi mineur B.178 (op.95) « Du Nouveau Monde »

Orchestre National de Lille ONLILLE  /  Direction : Jean-Claude Casadesus


Violon : Ayako Tanaka
Violoncelle : Gregorio Robino

RÉSERVEZ VOTRE PLACE
directement sur le site de l’ONLILLE / Orchestre National de Lille
https://www.onlille.com/saison_19-20/concert/alchimie-musicale/

 

 

Tarifs : 5 Ă  55€ – RĂ©servations sur www.onlille.com
et à la Boutique de l’Orchestre, 3 place Mendès France – LILLE
Renseignements : 03 20 12 82 40
(du lundi au vendredi 10h-18h)

 

   

 

________________________________________________________________________________________________

LES 2 « PLUS » autour des concerts Ă  LILLE  

 
Jeudi 13 février – 18h45
Prélude « Autour de Brahms »
Par les étudiants de l’École Supérieur de Musique et Danse des Hauts-de-France et du Conservatoire de Lille (Entrée libre dans la limite des places disponibles pour les personnes munies d’un billet du concert)

 

 

En bord de scène
Rencontres avec Jean-Claude Casadesus et les solistes Ayako Tanaka, Gregorio Robino à l’issue des concerts lillois

 

   

 

________________________________________________________________________________________________

Egalement en région Hauts-de-France :

AMIENS, Maison de la Culture
Vendredi 14 février 2020 à 20h

GUÏNES, salle André Flahaut
Samedi 15 février 2020 à 20h

________________________________________________________________________________________________

 

 

Double Concerto de Brahms

 

 

BRAHMS HD pour GSTAAD reportage2018L’Opus 102, en la mineur est créé en oct 1887 à Cologne, sous la direction de Brahms, alors âgé de 54 ans. Brahms se souvient évidemment du triple Concerto de Beethoven, et reprend l’usage des deux instruments solistes, d’une absolue rêverie poétique dans le 2è mouvement de son 2è Concerto pour piano (1881), initié par un splendide solo de violoncelle… La partition scelle la réconciliation entre la violoniste virtuose Joseph Joachim et Brahms, un temps brouillés pour des vétilles. C’est la dernière œuvre concertante importante de Brahms. Jospeh Joachim assure alors avec le violoncelliste Robert Haussmann (membre du Quatuor Joachim) la création de 1887. Son architecture très élaborée n’écarte pas le brio virtuose des solistes ni le raffinement d’une orchestration que l’on doit détailler pour ne pas épaissir la texture.

1. ALLEGRO : la partie du violoncelle est très largement développée mais permet néanmoins aux deux instruments solistes d’heureux dialogues…

2. ANDANTE (ré majeur) : ample, sereine, d’une suavité millimétrée (après l’entrée par le cor et les bois), la partition centrale est l’une des plus inspirées de Brahms

3. VIVACE NON TROPPO : le violoncelle expose, le violon suit, comme dans le premier mouvement. Avant que ne se déploie une nouvelle idée mélodique et rythmique d’influence tzigane…

 

 

________________________________________________________________________________________________