LILLE. Comédies musicales de RODGERS par l’ONL

Broadway_slide_328px_19-20LILLE, ONL, 12, 15, 17, 18 déc. RICHARD RODGERS : comédies musicales. L’ESPRIT DE BROADWAY POUR LES FETES DE NOEL 2019… Né en 1902 à New York, Rodgers a composé plus de 900 mélodies et plus de 40 comédies musicales, en particulier en complicité avec les paroliers Lorenz Hart et Oscar Hammerstein II. Son sens mélodique, sa capacité à relancer les rebonds dramatiques dans chaque drame musical en font le génie de Broadway, récompensé comme peu avant lui (titulaire du prestigieux prix Pulitzer). Il est influencé par Victor Herbert et Jerome Kern et commence à percer au milieu des années 1920, à Broadway, Londres. Après le crac et la crise de 1929 et 1930, Rodgers rejoint Hollywood, conçoit avec Hart, plusieurs chansons devenues culte (Blue Moon). Puis le retour à Broadway se réalise en 1935, où le duo enchaîne les comédies triomphales, jsqu’au décès de Hart en 1943 : Jumbo (1935), On Your Toes (1936, comprenant le ballet Slaughter on Tenth Avenue, chorégraphié par Balanchine), Babes in Arms (1937), I Married an Angel (1938), The Boys from Syracuse (1938), Pal Joey (1940), By Jupiter (1942)…

L’ESPRIT DE BROADWAY POUR LES FETES DE NOEL 2019…

De cette série légendaire, découle entre autres succès planétaire My funny Valentine. A partir de 1943, Rodgers se rapproche d’Hammerstein II avec lequel il forme un duo créatif devenu à juste titre légendaire : Oklahoma ! (1943) dont l’unité et la cohérence inaugure un véritable drame construit et progressif, quand avec Hart il s’agissait surtout de composer une collection de bonnes chansons (quitte à sacrifier la vraisemblance de l’action). Suivent entre autres les succès tels que Carousel (1945), South Pacific (1949), Le roi et moi (1951), La Mélodie du bonheur (1959)… Après la mort de Hammerstein II (1960), le dernier succès en solo de Rodgers reste No strings (1962, couronné par 2 Tony awards). L’une des meilleures interprètes de Rdgers fut Doris Day (I have dreamed, 1961)… A Londres, la tradition des Proms dédie toute une soirée aux comédies musicales et standards de Rodgers, puisés surtout dans le chef d’œuvre absolu, Oklahoma !
L’Auditorium du Nouveau Siècle à Lille prolonge à juste titre le caractère sensuel, festif d’un programme qui doit son irrépressible séduction à l’inventivité des mélodies de Rodgers. 4 sessions idéales pour les fêtes de décembre 2019.

________________________________________________________________________________________________

Les mélodies du bonheur
Les plus belles comédies musicales de Richard Rodgers
Jeudi 12, mardi 17, mercredi 18 décembre, 20hboutonreservation
Dimanche 15 décembre 17h
Lille – Auditorium du Nouveau Siècle
TARIF 1
RÉSERVEZ votre place
https://www.onlille.com/saison_19-20/concert/les-melodies-du-bonheur/

Extraits des comédies musicales
de Richard Rodgers
La Mélodie du bonheur
South Pacific / Le Roi et moi
Carousel / Pal Joey
Oklahoma ! …

Orchestre National de Lille
Direction : Tom Brady  -  
Chant : Alysha Umphress, Lora Lee Gayer,
Samantha Massell, Ben Davis, Cody Williams

________________________________________________________________________________________________

Programme repris en région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure

Carvin Salle Rabelais – Vendredi 13 décembre 20h
Infos et réservations : 06 86 86 78 78

Maubeuge La Luna – Jeudi 19 décembre 20h
Infos et réservations : 03 27 65 65 40

Pernes-en-Artois Complexe sportif Luce Leleu – Vendredi 20 décembre 20h
Infos et réservations : 03 21 47 08 08

________________________________________________________________________________________________

Présentation du programme par l’ONL :
Quelques notes de La Mélodie du bonheur et l’image de Julie Andrews nous apparaît rayonnante dans les montagnes suisses. Un air du Roi et moi, et cette fois c’est Yul Brunner qui nous emmène dans le royaume enchanté du Siam. Mais ces deux chefs-d’œuvre cinématographiques ne doivent pas faire oublier les incroyables mélodies composées par Richard Rodgers. Associé au librettiste Oscar Hammerstein, le musicien américain a créé d’immortels ouvrages pour la scène new-yorkaise. Pour meilleure preuve, Carousel (et sa célèbre chanson You’ll never walk alone) a été élue meilleure comédie musicale du 20ème siècle par le magazine Time. Plongez dans la magie de l’âge d’or de Broadway pour les fêtes de Noël !
Les mélodies du bonheur
American musician Richard Rodgers composed extraordinary melodies for the New York stage, some of which are now considered to be the best musicals of the 20th century. Let yourself be swept away by the magic of the Golden Age of Broadway for the Christmas holidays!

________________________________________________________________________________________________

VIDEO

Alysha Umphress, vocal
https://www.youtube.com/watch?v=FCjFZ1l01-I

Livres. Renaud Machart : Stephen Sondheim (Actes Sud)

Renaud Machart : Stephen Sondheim. Editions Actes Sud… Né en 1930, Stephen Sondheim a souligné quelle part il devait à son mentor et protecteur : l’immense Oscar Hammerstein. Il doit à son ainé de l’avoir soutenu dans l’art musical dès son adolescence et dans la maîtrise progressive des lyrics dont le jeune homme a très tôt fait une spécialité … Ainsi comme songwriter affûté (auteur compositeur), Sondheim participe en 1955  à la conception puis à la réussite de West side story auprès de Bernstein et de Laurents…

Renaud Machart : Stephen Sondheim. Editions Actes Sud

Sondheim, le prodige de Broadway

Machart : Stephen Sondheim_actes_sudPassionné par les jeux de société, cultivé appréciant autant Rachmaninov que les Français du XXème siècle (Ravel, Ibert, Françaix…), Stephen Sondheim élève la comédie musicale américaine au delà des standards habituels ; sa quête d’une véritable construction dramatique favorise encore l’essor sous sa plume d’un théâtre moderne et contemporain d’une indéniable perfection formelle et d’une grande force expressive.
Son travail interroge de façon sensible le rapport du savant au populaire pour qu’émerge in fine, une scène plus vivante que la vie…
En 16 chapitres à la narration finalement chronologique, l’auteur analyse le milieu familial aisé mais décousu du futur compositeur dont il aime à souligner l’expertise de Lyricist (virtuose dans l’art du lyrics ou paroles des comédies musicales anglo-saxones); le soutien du clan Hammerstein puis sa formation musicale avec Milton Babbitt qui lui enseigne l’art de l’économie et de l’essentiel, à partir d’un fugue de Bach entre autres… Surdoué à Broadway, Sondheim suscite un intérêt immédiat autant des critiques qui mesurent le raffinement voire la sophistication décalée (par rapport au genre du musical) apportés à la scène, que du public qui, s’il boude parfois l’ensemble d’un ouvrage, sait en retenir les chansons et mélodies les plus fortes. Le japonisme et le minimalisme, les écritures d’avant garde et le souci constant d’une exigence théâtrale voire scénique traversent et inspirent une oeuvre très aboutie comme viscéralement personnelle, ” transgenres “, dont l’histoire s’écrit encore en 2013 avec la création à Paris de Sunday in the Park with George (1983) dans une nouvelle orchestration… c’est la troisième production présentée par le Châtelet après A little Night music (2010) et Sweeny Todd (2011).

Le rapport avec le cinéma (Sondheim est un cinéphile avisé, amateur de films français dont évidemment Alain Resnais pour lequel il compose la musique de L’Affaire Stavisky avec Belmondo), de Saturday Night jusqu’à Passion (” nouveau chef d’œuvre “), l’œuvre patiemment construite,toujours très méditée, se précise ici avec une générosité de commentaires et de digressions synthétiques sur l’histoire du Musical à Broadway, totalement passionnante. Il est même fait mention du dernier chantier en cours avec le dramaturge David Ives (né en 1950), nouveau musical concis, resserré dont l’idée musicale pourrait revêtir la forme d’une figure brillante et juvénile comme il en fut question des compositeurs anciens âgés, du type Falstaff pour Verdi… En complément, un bref glossaire de termes propres au Musical américain éclaire les nuances du genre. Il ne manque qu’une chose à cette première bio française de Sondheim : la liste de ses oeuvres avec dates et lieu de création. La présentation en aurait été complète.  Et notre compréhension, stimulée.

Renaud Machart : Stephen Sondheim. Editions Actes Sud. Parution :  Mai, 2013 / 10 x 19 / 288 pages. ISBN 978-2-330-01621-0. prix indicatif : 18,50€

Télé,Arte. Ida Falk Winland chante l’opérette de Vienne à Broadway

Télé, Arte: Ida Falk Winland chante l’opérette, le 28 avril 2013,19h

arte_logo_2013Maestro. De Vienne à Broadway, la soprano Ida Falk Winland chante au Cirque d’hiver à Paris l’ivresse des comédies légères et pourtant profondes: au programme, Johann Strauss, Gershwin, Bernstein. L’opérette et la comédie musicale partagent une électricité contagieuse portée par la diva suédoise. Concert, France, 43 mn.