CD. The Silk Road Ensemble, Yo Yo Ma : a playlist without borders

CD. The Silk Road Ensemble, Yo Yo Ma : a playlist without borders (1 cd Masterwoks)… A l’heure des mĂ©tissages musiciens oĂč beaucoup de chefs interprĂštes conçoivent leurs nouveaux programmes en invitant comme un boeuf, leurs partenaires familiers, le violoncellistes vedette des annĂ©es 80/90, Yo Yo Ma s’offre ici (Tanglewood, juin 2012) des traversĂ©es interlopes avec ses complices de l’Ensemble Silk Road (La Route de la soie), c’est une fraternitĂ© musicienne entre Orient et Occident, avec mĂȘme un bonus vidĂ©o (Live Ă  Tanglewood, immersion dans le festival lĂ©gendaire amĂ©ricain lors de son Ă©dition rĂ©cente de 2012).

 

 

Routes métissées

 

SILK_ROAD_ENSEMBLE_YOYOMA_PLAYLIST_CD_SOnymusic_masterworks_the+silk+road+ensemble+with+yo+yo+ma+a+playlist+without+bordersEn rĂ©alitĂ© voilĂ  15 annĂ©es que ces musiciens s’entendent Ă  nourrir leurs chants multiples, variĂ©s et mĂ©tissĂ©s : le programme regroupe plusieurs Ɠuvres majeures que l’Ensemble a prĂ©sentĂ© en concert durant ses tournĂ©es prĂ©cĂ©dentes et qui forment le cƓur de cette cĂ©lĂ©bration Ă  Tanglewood : programme tous horizons, sans limites … ni standards classiques, ni vĂ©ritables compositions savantes mais une mosaĂŻque de piĂšces qui regardent vers la fusion inventive et libĂ©rĂ©e (without borders) des styles, maniĂšres, rĂ©miniscences jazz, mĂ©lopĂ©es indiennes (rythmes endiablĂ©s de Saidi Swing signĂ© Shane Shanahan) et chinoises (Night Thoughts de Wu Man, la virtuose de pipa du groupe, piĂšce pour percussions, flĂ»te et pipa, – sorte de cithare chinoise) … un Ă©clectisme qui entend faire voyager, susciter les rencontres et les Ă©changes entre personnalitĂ©s trempĂ©es, chacune ambassadrice de ses propres univers.

Dans cet arĂšne riche en Ă©vocations, le violoncelle de Yo Yo Ma, figure fĂ©dĂ©ratrice et centrale du projet, n’est pas Ă©cartĂ© : il est mĂȘme superbement mis Ă  l’honneur dans la piĂšce pour l’instrument solo : Allegretto from Partita de Ahmed Adnan Saygun. Les styles amis, fraternellement exposĂ©s se retrouvent et dialoguent dans les deux morceaux finaux, percussifs et Ă©nergiques, aux accents ultimes sombres et subtilement dansants : quatre sections de Cut the Rug, Ă©crit par David Bruce, puis Briel de Johan Zorn. Les 14 musiciens se retrouvent dans les meilleurs morceaux du concert d’une transe presque irrĂ©sistibles, aux Ă©pices timbrĂ©s idĂ©alement associĂ©s (tabla, ney, pipa, gaita, shakuhachi…). Combinaison hautement rĂ©ussie voire stimulante. Doublement documentĂ©e convaincante par l’image et le son. Le mariage est complet, et le plaisir de l’auditeur spectateur immĂ©diat.

1 cd + 1 dvd, enregistré au festival de Tanglewood 2012. 1 cd Sony classical

Comments are closed.