CD événement, critique. MARIN MARAIS, Ronald Alonso / Ensemble Vedado (1 cd PARATY)

MARIN-MARAIS-CD-le-grand-ballet-ronald-martin-alonso-cd-critique-classiquenews-CLIC-de-CLASSIQUENEWS-mai-2022CD Ă©vĂ©nement, critique. MARIN MARAIS, Ronald Alonso / Ensemble Vedado (1 cd PARATY) – Les 5 Livres pour la viole de Marin marais (1656 – 1728) offrent de multiples dĂ©fis formateurs pour l’interprĂšte : coups d’archet, ornements, doigtĂ©s
 l’auteur prĂ©cisant de façon inĂ©dite, la maniĂšre de les rĂ©aliser. Maraisien distinguĂ©, Ronald Martin Alonso s’intĂ©resse ici au IIIĂš Livre de 1711, recueil ouvert (comprenant des piĂšces plus faciles), oĂč se prolonge encore le xviiĂš, avant que le Livre IV n’affirme son ancrage dans le xviiiĂš (avec ses italinismes assumĂ©s). Ici, « Le Grand ballet » (qui donne son titre Ă  l’album) est emblĂ©matique : piĂšce virtuose et poĂ©tique, elle exige un engagement optimal et une comprĂ©hension spĂ©cifique pour chaque indication : esprit, saveur, goĂ»t particulier, rĂ©sonance
 autant d’accents et de nuances qui enrichissent ici un raffinement expressif proche de la parole et du chant. De fait, l’écoute des piĂšces choisies rĂ©vĂšle une vocalitĂ© magistrale entre naturel et prĂ©cision, dĂ©tente et tension. De quoi exprimer l’ñme et l’essence expressifs de ces Suites Ă  la française, leur essor et mouvement chorĂ©graphique.
Le dĂ©fi est d’autant mieux assumĂ© et rĂ©ussi que la prĂ©cision des annotations originelles de Marais, ne contraint pas, mais libĂšre le jeu du violiste et de son ensemble Vedado. Jouer avec « goĂ»t », exprimer et libĂ©rer l’esprit de la corde en tension
 Perfectionniste, Alonso a le souci de la juste comprĂ©hension de chaque symbole, tel entre autres, le « e » pour exprimer plutĂŽt qu’« enfler »;

CLIC D'OR macaron 200Il en dĂ©coule ainsi une suite de perles instrumentales qui affirment et l’engagement fiĂ©vreux, plus que nuancĂ© des interprĂštes ; et leur complicitĂ© aisĂ©e, naturelle qui en dĂ©coule. Parmi la variĂ©tĂ© des sĂ©quences, toutes idĂ©alement caractĂ©risĂ©e, se distingue selon nous, « La Guitare » (9) dont le caractĂšre est un hommage en filigrane Ă  Robert de VisĂ©e, professeur de Louis XIV ; signalons aussi cette survivance du XVIIĂš, dans la virtuositĂ© toute en imagination et Ă©lĂ©gance qui s’affiche sans pudeur dans le principe du « double » de quelques piĂšces, offrande libĂ©rĂ©e, toute de variations et de « divagations » admirablement nuancĂ©es, comme improvisĂ©es, d’aprĂšs la danse originelle : ainsi les doubles de l’Allemande (4, 13) ; de la Courante (15) ; de la Gigue (26). Sans omettre cette tendresse grave, infiniment suggestive de chaque Sarabande des 3 Suites ici abordĂ©es (Sol majeur, Do majeur, La mineur). Quant aux 2 Chaconnes prĂ©sentes ici, celles concluant la Suite en Do majeur, ou celle de d’Anglebert, il faut Ă©videmment y relever un hommage Ă  Lully, sa grandeur solennelle et hyperĂ©lĂ©gante, d’une tendresse faite de regrets indicibles propre au plein XVIIĂš.

_______________________________________________
CD Ă©vĂ©nement, critique. MARIN MARAIS : Suites du Livre III – 1711, Ronald Martin Alonso / Ensemble Vedado (1 cd PARATY) – CLIC de CLASSIQUENEWS printemps 2022.
Durée : 1h02.

____

VOIR / Extrait vidéo :
CAPRICE / Marin Marais / Ensemble Vedado / Ronald Martin Alonso :

Album Le Grand Ballet / 1 cd Paraty 2022

Ensemble Vedado
Ronald Martin Alonso – viole de gambe et direction
Andreas Linos – viole de gambe
Manuel de Grange – thĂ©orbe
Paolo Zanzu – clavecin

Plus d’infos sur le site de Ronald Martin ALONSO
https://www.ronaldmartinalonso.com/