CD événement, critique. BEETHOVEN SI TU NOUS ENTENDS… La Symphonie de Poche / Nicolas Simon, direction (1 cd KLARTHE records 2020)

BEETHOVEN si tu nous entends critique cd review cd critique cd klarthe records Beethoven Robin melchior KLA105couv_lowCD événement, critique. BEETHOVEN SI TU NOUS ENTENDS… La Symphonie de Poche / Nicolas Simon, direction (1 cd KLARTHE records 2020). La Symphonie de Poche dirigée par Nicolas Simon aborde à son tour Beethoven particulièrement à l’honneur en 2020 pour les 250 ans de sa naissance. Le rafraîchissant programme édité chez Klarthe emporte l’adhésion par son originalité et le soin apporté à sa réalisation (raffinement de l’écriture en particulier de l’orchestration, assemblage des thèmes et structuration du parcours thématique, interprétation détaillée…) : « Beethoven, Si tu nous entends… » est une surprise inattendue parmi les cd de cette année Beethoven. Le titre est formidable pied de nez à la surdité du Romantique dont la volonté à surmonter son handicap reste le pilier d’un génie jamais détruit. Conçu par le compositeur Robin Melchior, le parcours-hommage d’1h15, enregistré à Malakoff en août 2020, séduit ; c’est une exploration de l’œuvre symphonique du grand Ludwig dont le riche terreau thématique des 9 symphonies est réassemblé, disposé, mis en dialogue (5 séquences principales avec Prélude et 3 interludes) en un enchaînement thématisé qui fait sens et « raconte » l’odyssée symphonique beethovénienne.

Le nouvel assemblage installe une nouvelle texture dont les thématiques (en écho, en résonance) permettent de réécouter ce qui fait la singularité de l’écriture beethovénienne (y dialoguent l’ouverture de la 5è, l’Ode à la Joie, mais aussi la célèbre sonate pour piano « Au clair de lune »…). Revifiée, la pensée musicale de Beethoven s’en trouve comme explicitée : sa fulgurance sonore, sa puissance rythmique, son intelligence mélodique. L’unité organique du tout est assurée par le choix thématique des interludes (où revient le flux motivique de la Pastorale, avec inserts dérivés de la 9è, de la 5è et son motif « du destin »). Ainsi, le Scherzo de la Pastorale devient « trio de la Révolte » ; c’est même le motif central du cyle réinvesti : clé de voûte quand il est associé, dans le dernier mouvement « réconciliation », au fameux « Es Muss Sein ! » du Quatuor n°16.
Les paysages sonores sont à la fois raffinés, expressifs, habilement agencés. Chaque séquence constituant comme un vaste parcours sonore, devient un épisode de la vie de Beethoven, à l’image de la 6è « Pastorale » dont chaque mouvement exprime le sentiment de Ludwig face au miracle de la Nature (comme Haydn avant lui, dans son oratorio « la Création »), ou 5 portraits liés à 5 grandes facettes de sa formidable épopée : l’apprentissage, l’inaccessible, la révolte, la mort et la réconciliation du héros. Le geste réalisé fusionne les deux aspects de l’oeuvre symphonique de Beethoven : sa charge CLIC D'OR macaron 200autobiographique et son ambition révolutionnaire. Le concours des instruments inédits ici : la harpe, un accordéon, un marimba, instillant de nouveaux équilibres sonores, réinvente de facto, dans l’exercice libre de la transcription, l’espace symphonique comme la palette sonore de Ludwig. Au final, un partition originale qui permet de redécouvrir l’infini poétique de Beethoven.

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CD événement, critique. BEETHOVEN SI TU NOUS ENTENDS… La Symphonie de Poche / Nicolas Simon, direction (1 cd KLARTHE records 2020) – CLIC de CLASSIQUENEWS décembre 2020 – intégré dans notre sélection du DOSSIER BEETHOVEN 2020 / PLUS D’INFOS sur le site de l’éditeur KLARTHE records

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CONCERT :
PARIS, Bal Blomet : Beethoven si tu nous entends
2 février 2021, 20h : réservez ici votre place

 

 

 

————————————————————————————————————————————————–