CLERMONT-FERRAND. Exposition Costumer le siècle des Lumières, jusqu’au 20 août 2022

exposition-costumer-le-siecle-des-lumieres-classiquenews-critique-annonce-opera-exposition-CLIC-de-CLASSIQUENEWS-clermont-ferrandCLERMONT-FERRAND. Exposition Costumer le siècle des Lumières, jusqu’au 20 août 2022. La ville de Clermont-Ferrand a confié à “Clermont Auvergne Opéra” le soin de réaliser une exposition en partenariat avec le Musée d’Art Roger Quilliot et le CNCS de Moulins. Ainsi, l’exposition “COSTUMER LE SIECLE DES LUMIERES” est accessible à l’Opéra de Clermont-Ferrand jusqu’au 20 août (entrée gratuite) et regroupe près d’une quarantaine de costumes d’opéra signés Renato Bianchi (Comédie Française), Christian Lacroix et Véronique Henriot (Clermont Auvergne Opéra).

Le costume français au XVIIIème siècle fascine par sa grâce, son originalité, sa sensualité. Il évolue constamment au cours de cette époque audacieuse qui voit naître la mode (particulièrement incarnée et revivifiée par Marie-Antoinette) alors que s’affirment la conscience individuelle et la conquête des libertés modernes.

Lorsqu’un metteur en scène d’opéra actuel convoque le XVIII ème siècle, les costumiers doivent choisir entre reconstitution ou relecture créative : imaginer des copies conformes ou réinterpréter le style si particulier de ce siècle. Bien souvent, ils laissent libre cours à leur imagination et leurs créations participent alors pleinement au geste théâtral.
L’exposition « Costumer le sicèle des Lumières » à l’Opéra – Théâtre de Clermont-Ferrand, se veut à la fois artistique et historique, par une évocation du siècle des Lumières à travers le costume de la ville à la scène. Une véritable galerie de costumes d’inspiration XVIII ème est à parcourir (40 costumes à découvrir) dans l’ensemble du bâtiment de l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand : du hall au foyer, en passant par les couloirs, la scène ou encore les loges d’honneur…

Pour nous plonger pleinement dans le XVIIIe siècle, d’autres que la quarantaine de costumes s’exposent aussi : objets et documents, peintures et documents prêtés par le Musée d’Art Roger-Quilliot ou issus de collections privées.
Pour évoquer l’histoire du lieu (l’Opéra-Théâtre), haut site patrimonial, un son et lumière recrée pour l’occasion au cœur de la grande salle, en une dizaine de minutes, l’histoire du bâtiment et ses curiosités architecturales (version anglaise disponible pour les touristes étrangers).

L’Opéra-Théâtre reste donc ouvert à la visite cet été, une première qui permet à tous de découvrir tout l’été, la magie de l’opéra.

 

 

_____________________________
Clermont-Ferrand, Opéra – théâtre. Exposition « Costumer le siècle des Lumières », le costume de la ville à la scène / mardi- samedi : 14h – 18h – Du 5 juillet au 20 août 2022.

 

 

_____________________________

Parcours muséographique
Costumer le Siècle des Lumières » se décline comme un opéra en une ouverture et cinq actes :

Ouverture : Généralités sur le siècle des Lumières et le costume
Acte I : Les grandes figures du siècle et le costume jusqu’en 1750
Acte II : Un opéra symbole du siècle des Lumières : Les Noces de Figaro de Mozart
Acte III : Diderot et l’Encyclopédie, le costume à partir de 1750 et Marie-Antoinette
Acte IV : La fin du siècle des Lumières et la révolution
Acte V : Son et lumières (focus sur l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand), costumes divers sur scène et dans les loges d’avant-scène, sortie en compagnie des costumiers

 

 

 

 

_____________________________

L’exposition comprend :

41 costumes d’inspiration 18ème issus de 9 productions d’opéra :
Les Noces de Figaro de » Mozart (CAO)
Così fan tutte de Mozart (CAO)
Don Giovanni de Mozart (CAO)
Acis and Galatea de Haendel (CAO)
Roméo et Juliette de Benda (CAO)
Le Toréador d’Adam (CAO)
Orphée et Eurydice de Gluck (CAO)
Adrienne Lecouvreur de Cilea (prêt du CNCS)

6 tableaux du Musée d’Art Roger-Quilliot :
Jean-Baptiste Lallemand, Repas de noce, vers 1775 ;
Anonyme, d’après Pierre Gobert, Mademoiselle Françoise Marie de Bourbon, duchesse d’Orléans, XVIIIe siècle ;
Anonyme d’après Nattier, Portrait de Victoire de France, vers 1750;
Joseph-Siffred Duplessis, Portrait d’Antoine Léonard Thomas, 1781;
Anonyme, Portrait de Marie Vidal, XVIIIe siècle;
Alexandre Évariste Fragonard, Don Juan, Zerlina et donna Elvira, vers 1830;