Jélyotte ressuscité à Musique & Mémoire

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsVOSGES DU SUD, Luxeuil-les-Bains. RAMEAU / JĂ©liote, le 16 juil 2022, 21h. Pour le Festival Musique & MĂ©moire, le tĂ©nor Reinoud van Mechelen ressuscite le rĂ©pertoire incarnĂ© Ă  l’époque de Rameau par son haute-contre favori, JĂ©liote. Eloquence, style, souplesse, agilitĂ©, JĂ©liote, interprĂšte du gĂ©nie français du XVIIIĂš, est devenu une lĂ©gende dans l’histoire de l’opĂ©ra. Il mĂ©ritait d’ĂȘtre cĂ©lĂ©brĂ© dans un programme qui lui est dĂ©diĂ©.

 

 

 

Reinoud van Mechelen célÚbre le chant ramélien à Musique & Mémoire

JĂ©lyotte, star de l’opĂ©ra français
égérie de Rameau

 

 

 

Mechelen-jelyotte-jeliote-rameau-haute-contre-concert-musique-et-memoire-concert-critique-classiquenewsAprĂšs Dumesny, haute-contre de Lully (ressuscitĂ© en juillet 2021), a nocte temporis s’intĂ©resse au haute-contre de l’histoire, Pierre de JĂ©liote du BĂ©arn (nĂ© Ă  Lasseube, Occitanie) qui fut aussi guitariste, thĂ©orbiste, violoncelliste, compositeur (de Motets). AprĂšs des dĂ©buts remarquĂ©s (Ă  20 ans) en tant que ” Suivant d’Amour ” dans le prologue d’Hippolyte et Aricie, premier opĂ©ra de Jean-Philippe Rameau (1733), JĂ©liote doit attendre la retraite de son prĂ©dĂ©cesseur, Tribou, pour chanter les premiers rĂŽles : ” Daphnis ” dans Daphnis et Alcimadure, opĂ©ra en langue occitane de Jean-Joseph CassanĂ©a de Mondonville (chantĂ© dans la langue maternelle de l’auteur en Narbonais) ; Abaris dans les rĂ©pĂ©titions des BorĂ©ades, derniĂšre oeuvre de Rameau jamais crĂ©Ă©e au XVIIIe siĂšcle (1764) en raison de la mort du compositeur. RetraitĂ©, JĂ©liote se retire dans les PyrĂ©nĂ©es. Au programme de ce concert attendu : cĂ©lĂšbres pages de Rameau, quelques airs en occitan de Mondonville, extraits de Dauvergne, La Borde, Colin de Blamont, et un air extrait de ZĂ©ilisca, opĂ©ra composĂ© par le chanteur lui-mĂȘme, agrĂ©mentĂ©s de piĂšces instrumentales, ouvertures et danses, extraites d’opĂ©ras crĂ©Ă©s par Pierre de JĂ©liote.

« La voix de ce divin chanteur
Est tantĂŽt un ZĂ©phir qui vole dans la plaine,
Et tantĂŽt un volcan qui part, enlĂšve, entraĂźne.
Et dispute de force avec l’art de l’auteur. »
Louis de Boissy, 1735

 

 

 

Pierre_Jelyotte Dardanus Rameau jeliottePour Jean-Philippe Rameau, Pierre de JĂ©liote / Pierre JĂ©lyotte, nĂ© en terres occitanes (1713-1797), chante les rĂŽles les plus difficiles et les plus fascinant : aprĂšs Dardanus (1739), JĂ©lyotte est nommĂ© « premeir sujet » Ă  l’AcadĂ©mie royale de musique en 1741 (28 ans) et crĂ©e les grands personnages ramĂ©liens : PlatĂ©e (1745), Zoroastre (1749), Acante et CĂ©phise (1751), 
 Sa cĂ©lĂ©britĂ© est immense jusqu’à son retrait de la scĂšne en 1755 (Ă  42 ans). « Voix de l’amour », JĂ©lyotte Ă©tait aussi piĂštre acteur que son timbre Ă©tait argentin, vaillant, flexible, d’une technicitĂ© et d’un style « italien ». TrĂšs en cour, habile courtisan, JĂ©lyotte chante devant la famille royale jusqu’en 1765.

 

 

 

__________________________________________________________________

Samedi 16 juillet 2022boutonreservation
LUXEUIL-LES-BAINS, 21h,

Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul,
a nocte temporis, JĂ©liote, haute-contre de Rameau
: R V Mechelen

LIRE notre présentation Festival Musique & Mémoire 2022 : ici

RÉSERVEZ VOS PLACES directement sur le site du Festival Musique & MĂ©moire 2022 : https://musetmemoire.com/

 

 

 

__________________________________________________________________

Vidéo : Rameau, « Charmes trop dangereux » Abaris  / Les Boréades.
RV Mechelen chante et dirige :
https://youtu.be/BPHmJ6n6uQo

 

 

 

 

 

__________________________________________________________________