CD, critique. DEBUSSY : Un flot antique de lumière… Gionata Sgambaro, flûte / Frédéric Vaysse–Knitter, piano (1 cd Klarthe records, 2016)

flot antique de lumiere mallarme debussy prelude un faune vaysse knitter gambaro klarthe cd critique classiquenews KLA107couv_lowCD, critique. DEBUSSY : Un flot antique de lumière… Gionata Sgambaro, flûte / Frédéric Vaysse–Knitter, piano (1 cd Klarthe records, 2016). Sous le sceau de noces inspirantes, alliant poésie et musique, deux musiciens complices fêtent ainsi leur 15 ans de partage et de coopération artistique en dédiant ce nouvel album édité par Klarthe au secret poétique de Debussy : passionné d’Antiquité, chantre enivré, adepte des miracles de Pan (comme Ravel dans Daphnis et Chloé), en harmonie avec la Nature, le compositeur sait suggérer, exprimer, traduire en musique l’enchantement magique que produit le poème. Les 9 œuvres ainsi abordées se concentrent sur les inspirations de Debussy, le texte incantatoire, le flux du verbe alchimiste qui est à la source de bien des partitions. Or la réussite du programme tient à l’éloquence des deux instrumentistes dont la fusion, l’écoute, la respiration à deux âmes fraternelles remplacent aisément la force de la parole et du chant, en particulier dans leur transcription des mélodies.

… Un FLOT ANTIQUE DE LUMIERE…
Gionata Sgambaro et Frédéric Vaysse-Knitter
ressuscitent l’Antiquité rêvée de Debussy

Mais la voix ne manque ici tant les instrumentistes font parler leur instrument. La flûte, syringe moderne invoque la riche thématique de l‘univers debussyste, fantasmagorie qui mêle vénération des silhouettes antiques, culte de la vie, de son frémissement délicat, évanescent, d’une fugacité presque terrifiante comme le rappelle justement la Sonate n°3, l’ultime, émanation selon les mots de Claude « de ce qu’un homme malade peut écrire pendant la guerre » (1917).
A travers le cycle Bilitis ou « 6 épigraphes antiques » ressuscite l’image et son frémissement des reliefs antiques auxquels le souffle des musiciens apportent éclairs et accents du souffle vital. La ductilité coloriste des deux musiciens s’accomplit pleinement dans la sélections de mélodies dont ils offrent une transcription ciselée, dans l’intonation, l’émission, la suggestivité : Nuits d’étoiles (1880), Beau soir (1891) ou Green…, entre autres, respectivement d’après Banville, Bourget, Verlaine (qui aussi inspiré « il pleure dans mon cœur »… précisent cette inspiration première chez Debussy qui en fait un compositeur littéraire, au grand bonheur de Mallarmé. Le titre de l’album « sous un flot antique de lumière », renvoie au Faune qui s’éveille.
CLIC D'OR macaron 200Et le voyage en correspondances et filiations orfévrées s’achève par le chef d’œuvre primordial qui les annonce tous, Prélude à l’Après-midi d’un Faune, conçu dès 1894 d’après Mallarmé justement et dont la version ici apporte un éclairage aussi poétique, puissant qu’original. Ainsi se dresse, fier et naïf, l’Egipan, compagnon et disciple de Pan… « fatigué de poursuivre nymphes craintives et naïades timides, (il) s’abandonne à un sommeil voluptueux qu’anime le rêve d’un désir enfin réalisé : la possession complète de la nature entière ». Les deux musiciens en parfaite harmonie, expriment à deux voix ce rêve d’un jeune être immense par son désir comme sa pudeur insatisfaite. Remarquable récital, idéalement debussysyte.

________________________________________________________________________________________________

CD, critique. DEBUSSY : Un flot antique de lumière… Gionata Sgambaro, flûte / Frédéric Vaysse–Knitter, piano (1 cd Klarthe records, enregistrement réalisé en sept 2016). CLIC de CLASSIQUENEWS printemps 2021.

https://www.klarthe.com/index.php/fr/enregistrements/un-flot-antique-de-lumiere-detail

________________________________________________________________________________________________

Programme

CLAUDE DEBUSSY

I. SYRINX
II. BEAU SOIR
III. IL PLEURE DANS MON COEUR

IV.-IX. BILITIS (SIX ÉPIGRAPHES ANTIQUES)*

X. ROMANCE – L’âme évaporé
XI. GREEN
XII.-XIV. SONATE n°3
Allegro vivo / Intermède. Fantasque et léger / Finale. Très animé

XV. NUIT D’ÉTOILES
XVI. L’OMBRE DES ARBRES

XVII. PRÉLUDE À “L’APRÈS-MIDI D’UN FAUNE”

Adaptations et arrangements par Gionata Sgambaro (Klarthe Editions)
*arrangement par Karl Lenski

CD événement, critique. SAINT-SAËNS, HUILLET : Concertos. Damien Ventula, violoncelle (1 cd Klarthe records, 2020)

SAINT SAENS opus33 damien Ventula violoncelle klarthe cd critique cd review classiquenews ravel Huillet CLIC de classiquenewsCD événement, critique. SAINT-SAËNS, HUILLET : Concertos. Damien Ventula, violoncelle (1 cd Klarthe records, 2020) – Belle vitalité de l’orchestre de cordes, éloquence contrastée, vivace du soliste toulousain… le rare Concerto pour violoncelle opus 33 de Saint-Saëns (arrangé ici par le chef Gilles Colliard) s’impose par sa carrure énergique voire échevelée, ce dès le premier Allegro (non troppo) ; une volonté conquérante que compense l’Allegretto central, conçu comme un menuet où brille la tendresse plus intériorisée du violoncelle (ici un somptueux Antoine Médard de … 1675); orfèvre d’un jeu tout en accents et fluidité, Damien Ventula affronte défis et points extrêmes d’une écriture virtuose mais très équilibrée, où partout rayonne un absolu sens de l’équilibre (n’est pas Saint-Saëns qui veut).
Une même attention, ce souci d’une expressivité détaillée et presque narrative se développent aussi dans le diptyque contemporain opus 99 de Thierry Huillet (Concerto écrit en 2020 pour Damien Ventula et d’un effectif semblable: orchestre de cordes / violoncelle, que l’opus de Saint-Saëns), où après un volet premier saisissant d’énergie lui aussi, se déploie le dialogue plus contourné, complice et suggestif entre les cordes de l’orchestre et celles de l’instrument soliste, jusqu’à l’accelerando frénétique qui ouvre le champ à un lamento vibrant, écrit comme une prière ardente. De quoi faire sonner l’instrument soliste… dans la lumière et la clarté amoureuse. Belle correspondance entre Huillet et Saint-Saëns. L’aptitude avec laquelle Damien Ventula fait chanter et parler son violoncelle (avec cordes en boyau, comme Pablo Casals ou Jasha Heifetz)) est indiscutable (en particulier dans ce second volet « Moto Perpetuo » d’une frénésie presque joyeuse ; la vocalité de l’instrument transporte littéralement. C’est une transe précipitée comme une course ultime, portée par le chant superbement articulé du violoncelle). Qui douterait encore que le violoncelle est parmi les instruments les plus proches de la voix humaine ?

CLIC_macaron_2014Compléments bénéfiques à ce programme très équilibré (comme une page entière de Saint-Saëns) : l’Habanera de Ravel, en ses sortilèges secrets et raffinés, d’une volupté secrète, ineffable ; deux pièces du géant romantique français, sobre ambassadeur du classicisme de la IIIè République : la Romance (dans l’arrangement du violoncelliste) puis l’éternelle majesté du « Cygne » (ici tout en nuances volatiles) : voilà un très bel hommage à Camille Saint-Saëns pour son centenaire 2021, et dans la collection de plus en plus riche de l’éditeur Klarthe, un nouveau jalon de son rayonnage de musique française.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CD événement, critique. SAINT-SAËNS, HUILLET : Concertos. Damien Ventula, violoncelle (1 cd Klarthe records, 2020)CLIC de CLASSIQUENEWS janvier 2021.

 

 

 

 

 

Damien Ventula, violoncelle
Orchestre de chambre de Toulouse
Gilles Colliard, direction

Saint-Saëns : Concerto op.33
Thierry Huillet : Concerto op.99
Pièce en forme d’Habanera – Maurice Ravel (arr. Jehan Stefan)
Romance op.36 – Camille Saint-Saëns (arr. Damien Ventula)
Le Cygne – Camille Saint-Saëns (arr. Michiko Iiyoshi)
————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

PLUS D’INFOS sur le site de Klarthe records :
https://www.klarthe.com/index.php/fr/enregistrements/concertos-detail