BERLIN : les 200 ans du FreischĂŒtz de Weber au Konzerthaus (Eschenbach, juin 2021)

ARTE, dim 26 sept 2021, 5h. WEBER : Der FreischĂŒtz, Berlin, Fura del Baus / juin 2021. DirigĂ©e par Christoph Eschenbach, directeur musical principal du Konzerthaus Berlin depuis sept 2019, cette production du FreischĂŒtz de Weber est mise en scĂšne par La Fura Dels Baus qui propose une relecture dĂ©lirante, parfois trash.
weber carl maria von euryanthe freischutz opera critique classiquenewsD’abord, il s’agit d’un opĂ©ra romantique de premier plan qui a marquĂ© tous les esprits europĂ©ens, dont en France (crĂ©ation en 1824), Berlioz, admirateur inconditionnel de ce fantastique germanique irrĂ©sistible. AprĂšs Euryanthe dont les chƓurs d’hommes ont durablement frappĂ© l’imaginaire de Victor Hugo, Carl Maria von Weber Ă©difie avec Der FreischĂŒtz (/ le Franc-tireur), un opĂ©ra mythique qui semble concrĂ©tiser aprĂšs Mozart (La flĂ»te enchantĂ©e, 1791) et Beethoven (Fidelio, 1814) le modĂšle de l’opĂ©ra germanique, vraie alternative Ă  l’opĂ©ra français et Ă  l’opera seria italien. L’action se dĂ©roule en BohĂšme au XVIIĂš, dans le milieu des chasseurs et des forestiers.
Âmes vendues au diable (Caspar), invocation d’esprits, balles magiques fondues (fameuse scĂšne de la Gorge aux loups Ă  l’acte II, lieu des plus maudits), surtout tableaux diaboliques fantastiques terrifiants
 : en 1821, Carl Maria von Weber compose l’opĂ©ra fondateur du romantisme allemand, qui narre les mĂ©saventures du chasseur Max qui a perdu toute agilitĂ© au tir ; or pour conquĂ©rir la main de sa fiancĂ©e Agathe, il doit rĂ©ussir le fameux concours
 s’associant avec le diable par l’entremise de Caspar (vendu au dĂ©mon Samiel), Max se rendra Ă  minuit au lieu dit afin d’obtenir balles magiques
.
Exactement deux cents ans aprĂšs la premiĂšre triomphale du FreischĂŒtz de Carl Maria von Weber (juin 1821), dans un Konzerthaus de Berlin flambant neuf, la compagnie catalane La Fura Dels Baus rĂ©interprĂšte cet opĂ©ra pionnier dans les lieux de sa crĂ©ation.
Onirisme et fantastique parfois terrifiant, songe visionnaire et mĂ©lancolie enivrĂ©e (airs d’Agathe), vaillance sincĂšre (Max), esprit et Ɠuvre du Mal (Samiel susictĂ© par Caspar dans le tableau de la gorge aux loups au II), action inespĂ©rĂ©e et miraculeuse de l’ermite (incarnant le pouvoir surnaturel de la Nature protectrice), chƓur des chasseurs et des villageois, le drame offre une diversitĂ© de tableaux et de situations Ă  couper le souffle

Dans la salle – rĂ©amĂ©nagĂ©e Ă  l’occasion de la pandĂ©mie de Covid-19 – la troupe catalane a conçu un dispositif prolongeant l’espace scĂ©nique en le dĂ©doublant Ă  l’aide de camĂ©ras à l’épaule.

VOIR Der FreischĂŒtz sur ARTE : Berlin, Fura del Baus / juin 2021. DirigĂ©e par Christoph Eschenbach
https://www.arte.tv/fr/videos/098416-000-A/der-freischuetz/

FilmĂ© en juin 2021, pour les 200 ans du Konzerthaus et de la crĂ©ation du FreitschĂŒtz de Weber 


Distribution :
Benjamin Bruns (Max), ‹Anna Prohaska (Ännchen), ‹Jeanine de Bique (Agathe)‹, Christof Fischesser (Kaspar), ‹Franz Hawlata (Kuno)‹, Viktor Rud (Kilian)‹, Mikhail Timoshenko (Ottokar)‹, Tijl Favets (l’Ermite), ‹Isabelle VosskĂŒhler, Bianca Reim, Christina Bischoff, Heike Peetz (4 servantes)  -  ‹Wolfgang HĂ€ntsch (Samiel, rĂŽle parlĂ©)

Mise en scĂšne : Carlus Padrissa – La Fura dels Baus
Direction musicale : Christoph Eschenbach
Orchestre : Konzerthausorchester Berlin
Choeur : Rundfunkchor Berlin

arte_logo_2013Diffusion : ARTE (antenne) : Dim 26 sept 2021, 5h – lundi 27 sept 2021 Ă  minuit. 2h15mn. Konzerthaus Berlin, 2021.