NICE, Ballet Rhapsody (Oscar Araiz), 30 sept – 6 oct 2022

rhapsody oscar araiz -demons-et-merveilles_554Opéra de Nice, ballet. ARAIZ, GUERIN, 30 sept – 6 oct 2022. Pour 6 représentations, l’Opéra de Nice affiche un événement chorégraphique jusqu’au 6 oct 2022. « Rhapsody »  éclaire la manière dont le chorégraphe argentin Oscar Araiz distribue le mouvement. Il a dirigé le ballet du GT Genève de 1980 à 1988 : électro libre aujourd’hui, Araiz aime capter le mystère de l’énergie primitive, première d’où naissent le geste et la danse dont il désire exprimer, dans leur développement progressif, la magie expressive, archaïque et cathartique (ainsi sin ballet contemporain pour le premier opéra du Nouveau Monde, La Purpura de la Rosa, à Genève en 1999).

« Adagietto » hypnotisait le spectateur par ses ralentis saisissants. A l’inverse, ici le schéma est plus « accidentel », sorte de jeu de billes où les sphères, portées par Rachmaninov, roulent lentement, s’entrechoquent en un déploiement chaotique. « Rhapsody » est un lancer de dés : le mouvement initial suscite la suite qui est jeu de hasard. A la stimulation initiale répond une série libre qui prolonge l’élan primitif, comme une suite de figures improvisées… « Rhapsody est un jeu d’énergies, tel qu’il peut être ressenti autour d’une table de jeu, ou dans les relations des différents timbres d’un orchestre. Il y a toujours un coordonnateur : un croupier, un chef, mais le facteur externe, la fortune, le hasard, a également son rôle à jouer » précise le chorégraphe. Dès le lever de rideau, les danseurs sont alignés face à un personnage central qui assigne à chacun un mouvement comme s’il distribuait des cartes. Les artistes suivent leurs destins ; la chorégraphie se produit alors, au gré de cercles et de diagonales qui se forment et disparaissent. Rhapsody joue subtilement avec le hasard et donne l’impression troublante que le mouvement n’est ni tout à fait aléatoire ni tout à fait circonscrit.

Inspiré par le film « Les Visiteurs du soir » (Marcel Carné en 1942), « Démons et Merveilles » associe danse et cinéma sur une plateau de tournage. Dans cette première chorégraphie pour le Ballet de Nice (créée en 2019) transpose les amours médiévales de Gilles et Anne dans les années 40, période à laquelle Carné et Prévert pensaient situer l’action de leur film avant la censure de Vichy.
« Démons et Merveilles » évoque les mésaventures du Baron Hugues et ses hôtes, en proie à la tentation depuis que les serviteurs du Diable, Gilles et Dominique, ont fait leur apparition.

Julien Guérin sculpte le mouvement en éclairant les émotions, harmonieuses, conflictuelles, avec une sincérité et une précision, désormais emblématiques. Sa facilité à marier base académique solide et gestuelle contemporaine, est réalisée avec beaucoup d’élégance. Deux ballets absolument incontournables défendu par les danseurs de l’Opéra de Nice.

OSCAR ARAIZ / JULIEN GUÉRIN
 : RHAPSODY / DÉMONS ET MERVEILLES – Ballet
_________________________

Réservez vos places directement sur le site de l’Opéra de Nice :
https://opera-nice.org/fr/evenement/554/rhapsody-demons-et-merveilles

30 sept. 2022  à  20:00
1 oct. 2022  à  20h
2 oct. 2022  à  15h
4 oct. 2022  à  20h
5 oct. 2022  à  20h
6 oct. 2022  à  20h

Programme
__________

RHAPSODY
Chorégraphie Oscar Araiz
Musique : Sergueï Rachmaninov

DÉMONS ET MERVEILLES (Création 2019)
Chorégraphie Julien Guerin
Musiques : Maurice Thiriet, Joseph Kosma, Ernest Bloch, Max Richter

Piano : Jonathan Bénichou

Orchestre Philharmonique de Nice
Ballet Nice Méditerranée
Direction musicale : Léonard Ganvert

Durée : 1h20 avec entracte

___________________

Opéra Nice Côte d’Azur : 4-6, rue Saint François de Paule  -  
06364 Nice CEDEX 4

BILLETTERIE : 04 92 17 40 79.
Du mardi au samedi de 11h à 17h,
 Les dimanches de représentation, 1h avant le spectacle,
 Fermeture le lundi.

________