Jélyotte ressuscité à Musique & Mémoire

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsVOSGES DU SUD, Luxeuil-les-Bains. RAMEAU / JĂ©liote, le 16 juil 2022, 21h. Pour le Festival Musique & MĂ©moire, le tĂ©nor Reinoud van Mechelen ressuscite le rĂ©pertoire incarnĂ© Ă  l’époque de Rameau par son haute-contre favori, JĂ©liote. Eloquence, style, souplesse, agilitĂ©, JĂ©liote, interprĂšte du gĂ©nie français du XVIIIĂš, est devenu une lĂ©gende dans l’histoire de l’opĂ©ra. Il mĂ©ritait d’ĂȘtre cĂ©lĂ©brĂ© dans un programme qui lui est dĂ©diĂ©.

 

 

 

Reinoud van Mechelen célÚbre le chant ramélien à Musique & Mémoire

JĂ©lyotte, star de l’opĂ©ra français
égérie de Rameau

 

 

 

Mechelen-jelyotte-jeliote-rameau-haute-contre-concert-musique-et-memoire-concert-critique-classiquenewsAprĂšs Dumesny, haute-contre de Lully (ressuscitĂ© en juillet 2021), a nocte temporis s’intĂ©resse au haute-contre de l’histoire, Pierre de JĂ©liote du BĂ©arn (nĂ© Ă  Lasseube, Occitanie) qui fut aussi guitariste, thĂ©orbiste, violoncelliste, compositeur (de Motets). AprĂšs des dĂ©buts remarquĂ©s (Ă  20 ans) en tant que ” Suivant d’Amour ” dans le prologue d’Hippolyte et Aricie, premier opĂ©ra de Jean-Philippe Rameau (1733), JĂ©liote doit attendre la retraite de son prĂ©dĂ©cesseur, Tribou, pour chanter les premiers rĂŽles : ” Daphnis ” dans Daphnis et Alcimadure, opĂ©ra en langue occitane de Jean-Joseph CassanĂ©a de Mondonville (chantĂ© dans la langue maternelle de l’auteur en Narbonais) ; Abaris dans les rĂ©pĂ©titions des BorĂ©ades, derniĂšre oeuvre de Rameau jamais crĂ©Ă©e au XVIIIe siĂšcle (1764) en raison de la mort du compositeur. RetraitĂ©, JĂ©liote se retire dans les PyrĂ©nĂ©es. Au programme de ce concert attendu : cĂ©lĂšbres pages de Rameau, quelques airs en occitan de Mondonville, extraits de Dauvergne, La Borde, Colin de Blamont, et un air extrait de ZĂ©ilisca, opĂ©ra composĂ© par le chanteur lui-mĂȘme, agrĂ©mentĂ©s de piĂšces instrumentales, ouvertures et danses, extraites d’opĂ©ras crĂ©Ă©s par Pierre de JĂ©liote.

« La voix de ce divin chanteur
Est tantĂŽt un ZĂ©phir qui vole dans la plaine,
Et tantĂŽt un volcan qui part, enlĂšve, entraĂźne.
Et dispute de force avec l’art de l’auteur. »
Louis de Boissy, 1735

 

 

 

Pierre_Jelyotte Dardanus Rameau jeliottePour Jean-Philippe Rameau, Pierre de JĂ©liote / Pierre JĂ©lyotte, nĂ© en terres occitanes (1713-1797), chante les rĂŽles les plus difficiles et les plus fascinant : aprĂšs Dardanus (1739), JĂ©lyotte est nommĂ© « premeir sujet » Ă  l’AcadĂ©mie royale de musique en 1741 (28 ans) et crĂ©e les grands personnages ramĂ©liens : PlatĂ©e (1745), Zoroastre (1749), Acante et CĂ©phise (1751), 
 Sa cĂ©lĂ©britĂ© est immense jusqu’à son retrait de la scĂšne en 1755 (Ă  42 ans). « Voix de l’amour », JĂ©lyotte Ă©tait aussi piĂštre acteur que son timbre Ă©tait argentin, vaillant, flexible, d’une technicitĂ© et d’un style « italien ». TrĂšs en cour, habile courtisan, JĂ©lyotte chante devant la famille royale jusqu’en 1765.

 

 

 

__________________________________________________________________

Samedi 16 juillet 2022boutonreservation
LUXEUIL-LES-BAINS, 21h,

Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul,
a nocte temporis, JĂ©liote, haute-contre de Rameau
: R V Mechelen

LIRE notre présentation Festival Musique & Mémoire 2022 : ici

RÉSERVEZ VOS PLACES directement sur le site du Festival Musique & MĂ©moire 2022 : https://musetmemoire.com/

 

 

 

__________________________________________________________________

Vidéo : Rameau, « Charmes trop dangereux » Abaris  / Les Boréades.
RV Mechelen chante et dirige :
https://youtu.be/BPHmJ6n6uQo

 

 

 

 

 

__________________________________________________________________

ENTRETIEN avec Fabrice Creux – 29Ăš Festival Musique & MĂ©moire 2022

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsENTRETIEN avec Fabrice Creux – 29Ăš Festival Musique & MĂ©moire 2022 – Le Festival visionnaire et expĂ©rimental dans les Vosges du Sud, MUSIQUE & MÉMOIRE poursuit son exploration des rĂ©pertoires et des tempĂ©raments artistiques ; Fabrice Creux, directeur artistique et fondateur, favorise le compagnonnage et la coopĂ©ration sur la durĂ©e. AprĂšs une formidable aventure avec les Timbres, voici venu l’heure d’ « A nocte temporis », nouvel acteur d’une rĂ©sidence originale et passionnante dont le 2Ăš jalon s’écrit cet Ă©tĂ© (avec entre autres, le portrait-hommage du chanteur favori de Rameau : JĂ©liote). En invitant aussi « Masques », Musique & MĂ©moire renforce son accompagnement unique auprĂšs des jeunes formations. Ici rĂšgne l’esprit de la troupe, soit un collectif cohĂ©rent, soudĂ©, gĂ©nĂ©reux
 heureux de partager avec le public de nouvelles expĂ©riences musicales dans une ambiance familiale. Bach, Vivaldi, Sainte-Colombe, Hersant, sans omettre aussi un focus exceptionnel sur le genre oratorio (Legrenzi, Aliotti)
 sont autant d’étapes enchanteresse d’un parcours unique, pastoral et patrimonial, inscrit dans les fabuleux paysages des Vosges du Sud. PrĂ©sentation de cette Ă©dition 2022.

 

 
musique-et-memoire-cloitre-luxeuil-les-bains-classiquenews-festival-critique

 Le FESTIVAL MUSIQUE & MÉMOIRE dans les VOSGES DU SUD

 
 

 
 

_________________________

‹CLASSIQUENEWS : Vous invitez cet Ă©tĂ© Masques, a Nocte temporis,… En quoi tous ces ensembles correspondent-ils / rĂ©pondent-ils Ă  l’esprit du festival ?

FABRICE CREUX : AprĂšs avoir portĂ© proposĂ© de 2014 Ă  2019, une nouvelle collaboration absolument incroyable avec l’ensemble Les Timbres (19 programmes en crĂ©ation, 28 concerts, 7 projets pĂ©dagogiques), le festival Musique et MĂ©moire a engagĂ© en 2021 une nouvelle rĂ©sidence de 3 annĂ©es avec l’ensemble a nocte temporis.
Ainsi, aprĂšs ce trĂšs long et fĂ©cond parcours avec l’ensemble de musique de chambre Les Timbres, il m’a semblĂ© intĂ©ressant de prendre une direction artistique diffĂ©rente avec un ensemble fondĂ© autour de la personnalitĂ© exceptionnelle du jeune tĂ©nor belge Reinoud Van Mechelen.
MĂȘme si la crise sanitaire a diffĂ©rĂ© la mise en route de cette nouvelle dĂ©marche, les programmes entendus en 2021 m’ont absolument confortĂ© dans cette orientation, tout particuliĂšrement avec le fabuleux cycle autour de la voix de haute-contre.
Ainsi, pour cette seconde annĂ©e de rĂ©sidence, a nocte temporis propose un projet artistique marquĂ© par la redĂ©couverte de Pierre JĂ©liote, le bĂ©arnais Ă  la voix d’or, haute-contre prĂ©fĂ©rĂ© de Rameau et de la cour de Louis XV.

Quant Ă  l’ensemble Masques, aprĂšs une premiĂšre invitation en 2021, il m’a semblĂ© assez naturel d’aller plus loin avec cette formation, crĂ©Ă©e par le claveciniste Olivier Fortin et implantĂ©e en Bourgogne Franche-ComtĂ©. Je suis particuliĂšrement sensible Ă  son projet artistique aux multiples visages comme en tĂ©moigne les 4 programmes proposĂ©s cet Ă©tĂ©, avec en Ă©pilogue la crĂ©ation de l’oratorio La Morte Del cor Penitente de Giovanni Legrenzi.
FidÚle à sa ligne artistique inventive et innovante, cette édition décline une succession de paysages musicaux, grandioses ou intimistes dans des lieux patrimoniaux complices, magnifiés par de délicats jeux de lumiÚres.

 

  

 

CLASSIQUENEWS : Pouvez-vous pour chacun nous dire les raisons pour lesquelles ils vous inspirent et en quoi ils répondent à la ligne artistique du Festival ?

FABRICE CREUX : Ces ensembles sont porteurs de projets artistiques puissants et sont également animés par un véritable esprit de troupe, ce qui est à mes yeux une qualité essentielle, toujours recherchée par le festival.

Par ailleurs, la collaboration avec ces ensembles repose sur des enjeux importants. En effet, soucieux d’apporter une contribution active et originale Ă  la nouvelle scĂšne baroque, le festival Musique et MĂ©moire souhaite offrir Ă  ces ensembles, des espaces de travail, d’expĂ©rimentation et de crĂ©ation nĂ©cessaires tant Ă  leur dĂ©veloppement, qu’au renouvellement des rĂ©pertoires et des pratiques.

Ainsi, en conjuguant crĂ©ations, accompagnements artistiques et expĂ©rimentations, le festival Musique et MĂ©moire s’affirme grĂące Ă  ces compagnonnages comme un vĂ©ritable outil de dĂ©veloppement artistique et culturel.
Nous savons aussi que ces jeunes formations ont envie de cette rencontre avec notre festival, qui recherche avant tout une certaine fidélité et une relation au long cours.

 

  

 

‹CLASSIQUENEWS : PrĂ©sentez-nous les crĂ©ations et nouveautĂ©s de cette Ă©tĂ©.

FABRICE CREUX : PlutĂŽt que d’évoquer des Ă©vĂ©nements particuliers, j’ai davantage envie d’évoquer cette Ă©dition comme un voyage musical singulier, aux ambiances variĂ©es.

Suivre la voix du haute-contre favori de Rameau, chanter en roulotte dans un jardin enchantĂ©, vivre les passions amoureuses d’Adam et Ève, s’émerveiller de la rencontre de Bach avec la musique de Vivaldi, plonger au cƓur du mystĂšre d’un orgue sĂ©culaire, regarder dans un miroir entre passĂ© et prĂ©sent avec Monsieur de Sainte-Colombe et Philippe Hersant, entrer dans les profondeurs de l’humanitĂ© avec les chants d’oiseaux, dĂ©couvrir l’atmosphĂšre Ă©tonnante du monde d’avant Bach, s’étonner de la musicalitĂ© mĂ©ridionale du fulgurant sagittaire vĂ©nitien, parcourir toute les Ă©motions avec Legrenzi 
. Cette Ă©dition se veut ĂȘtre un merveilleux thĂ©Ăątre des sensibilitĂ©s baroques ouvert sur le rĂȘve de chacun.

 

  

 

‹CLASSIQUENEWS : Le forme oratorio est Ă  l’honneur cette annĂ©e. Pourquoi avoir choisi ces partitions et qu’en attendez-vous ?

FABRICE CREUX : Effectivement, c’est un peu un hasard, mais c’est surtout une belle opportunitĂ© de valoriser ce genre musical qui permet au festival, qui se dĂ©cline principalement dans des lieux sacrĂ©s, de faire rentrer l’opĂ©ra Ă  l’église !

En effet, rappelant volontiers l’opĂ©ra, cette forme musicale alterne rĂ©citatifs courts, duos, airs, chƓurs et arias accompagnati.

Mettant en jeu des personnages mythiques des Écritures, l’oratorio deviendra une arme de communication essentielle de l’église de la Contre-RĂ©forme.

Deux partitions absolument sublimes illustreront ce cycle passionnant : l’Oratorio La Morte Del cor Penitente de Giovanni Legrenzi (1626-1690) et Il Trionfo della Morte de Bonaventura Aliotti (1640-1690), temps forts incontournables.

Propos recueillis en avril 2022

 

  

 

___________________________

LIRE aussi notre prĂ©sentation gĂ©nĂ©rale du Festival Musique & MĂ©moire 2022 – programme, enjeux, lieux du festival 2022 :
https://www.classiquenews.com/musique-et-memoire-2022-15-31-juillet-2022-parcours-enchanteur-dans-les-vosges-du-sud/

 

 

Prochains concerts de L’ACTE I : 15 – 17 juillet 2022 – La Fenice (Il Sagittario Venetiano, le 15 juil, Belfort), a nocte temporis (JĂ©liote, Haute-contre de Rameau, Luxeuil-Les-Bains – puis le 17 juil Ă  Corravillers, Ă©gl Saint-Jean Baptiste : JS BACH, Cantate Ich habe genug), Vesontio (le 17 juil, Chapelle Saint-Martin Ă  Faucogney).
https://www.classiquenews.com/musique-et-memoire-2022-15-31-juillet-2022-parcours-enchanteur-dans-les-vosges-du-sud/

_____

 

 

reinoud-mechelen-jeliote-concert-festival-musique-et-memoire-vosges-du-sud-classiquenews 

 
Reinoud van Mechelen / a nocte temporis, en rĂ©sidence Ă  Musique et MĂ©moire – 2Ăš annĂ©e en 2022, avant l’ultime en 2023  (DR)