CD événement, critique. SAINT-SAËNS, HUILLET : Concertos. Damien Ventula, violoncelle (1 cd Klarthe records, 2020)

SAINT SAENS opus33 damien Ventula violoncelle klarthe cd critique cd review classiquenews ravel Huillet CLIC de classiquenewsCD Ă©vĂ©nement, critique. SAINT-SAĂ‹NS, HUILLET : Concertos. Damien Ventula, violoncelle (1 cd Klarthe records, 2020) – Belle vitalitĂ© de l’orchestre de cordes, Ă©loquence contrastĂ©e, vivace du soliste toulousain… le rare Concerto pour violoncelle opus 33 de Saint-SaĂ«ns (arrangĂ© ici par le chef Gilles Colliard) s’impose par sa carrure Ă©nergique voire Ă©chevelĂ©e, ce dès le premier Allegro (non troppo) ; une volontĂ© conquĂ©rante que compense l’Allegretto central, conçu comme un menuet oĂą brille la tendresse plus intĂ©riorisĂ©e du violoncelle (ici un somptueux Antoine MĂ©dard de … 1675); orfèvre d’un jeu tout en accents et fluiditĂ©, Damien Ventula affronte dĂ©fis et points extrĂŞmes d’une Ă©criture virtuose mais très Ă©quilibrĂ©e, oĂą partout rayonne un absolu sens de l’équilibre (n’est pas Saint-SaĂ«ns qui veut).
Une même attention, ce souci d’une expressivité détaillée et presque narrative se développent aussi dans le diptyque contemporain opus 99 de Thierry Huillet (Concerto écrit en 2020 pour Damien Ventula et d’un effectif semblable: orchestre de cordes / violoncelle, que l’opus de Saint-Saëns), où après un volet premier saisissant d’énergie lui aussi, se déploie le dialogue plus contourné, complice et suggestif entre les cordes de l’orchestre et celles de l’instrument soliste, jusqu’à l’accelerando frénétique qui ouvre le champ à un lamento vibrant, écrit comme une prière ardente. De quoi faire sonner l’instrument soliste… dans la lumière et la clarté amoureuse. Belle correspondance entre Huillet et Saint-Saëns. L’aptitude avec laquelle Damien Ventula fait chanter et parler son violoncelle (avec cordes en boyau, comme Pablo Casals ou Jasha Heifetz)) est indiscutable (en particulier dans ce second volet « Moto Perpetuo » d’une frénésie presque joyeuse ; la vocalité de l’instrument transporte littéralement. C’est une transe précipitée comme une course ultime, portée par le chant superbement articulé du violoncelle). Qui douterait encore que le violoncelle est parmi les instruments les plus proches de la voix humaine ?

CLIC_macaron_2014Compléments bénéfiques à ce programme très équilibré (comme une page entière de Saint-Saëns) : l’Habanera de Ravel, en ses sortilèges secrets et raffinés, d’une volupté secrète, ineffable ; deux pièces du géant romantique français, sobre ambassadeur du classicisme de la IIIè République : la Romance (dans l’arrangement du violoncelliste) puis l’éternelle majesté du « Cygne » (ici tout en nuances volatiles) : voilà un très bel hommage à Camille Saint-Saëns pour son centenaire 2021, et dans la collection de plus en plus riche de l’éditeur Klarthe, un nouveau jalon de son rayonnage de musique française.

 

————————————————————————————————————————————————–

 

CD événement, critique. SAINT-SAËNS, HUILLET : Concertos. Damien Ventula, violoncelle (1 cd Klarthe records, 2020)CLIC de CLASSIQUENEWS janvier 2021.

 

 

 

 

 

Damien Ventula, violoncelle
Orchestre de chambre de Toulouse
Gilles Colliard, direction

Saint-Saëns : Concerto op.33
Thierry Huillet : Concerto op.99
Pièce en forme d’Habanera – Maurice Ravel (arr. Jehan Stefan)
Romance op.36 – Camille Saint-SaĂ«ns (arr. Damien Ventula)
Le Cygne – Camille Saint-SaĂ«ns (arr. Michiko Iiyoshi)
————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

PLUS D’INFOS sur le site de Klarthe records :
https://www.klarthe.com/index.php/fr/enregistrements/concertos-detail