Orchestre National de Lille : Mozart, Messiaen, Brahms…

J_Weilerstein_maestro chef orch national lille classiquenews concertON LILLE : 21, 22, 23 et 24 sept 2022. Mozart, Messiaen. L’Orchestre National de Lille, dirigé par l’américain Joshua Weilerstein (portrait con contre, DR) jouent les œuvres des jeunes Mozart et Messiaen (âgés de 22 ans) : Concerto pour hautbois et Offrandes oubliées ; « promesses de jeunesse » couplées avec la Symphonie n°2 de Johannes Brahms, la plus « heureuse » des partitions brahmsiennes, pilier du répertoire symphonique romantique.
Messiaen, sincère catholique, exprime « l’oubli de l’homme devant le sacrifice du Christ » ; les « offrandes oubliées » évoquent le triptyque : La Croix, le péché, l’Eucharistie. L’originalité du jeune compositeur se dévoile surtout dans la 3è partie, véritable vitrail coloré, en apesanteur : « phrase longue et lente des violons, qui s’élève sur un tapis d’accords pianissimo, avec des rouges, des ors, des bleus (comme un lointain vitrail), dans la lumière des cordes solistes en sourdine », précise et commente Messiaen lui-même.
Retrouvée en 1920, le seul Concerto pour hautbois de Mozart est écrit pour le hautboïste salzbourgeois Giuseppe Ferlendis ; il manifeste la relation étroite entre Mozart et l’Orchestre de Mannheim dont Friedrich Ramm défend l’œuvre et lui assure un succès durable du vivant de Mozart. La partition expose le hautbois, son caractère joyeux, agile ; après l’Adagio non tropppo, prière désespérée du hautbois traité comme un soprano à l’opéra, le Rondo final allie subtilité et virtuosité, dont me motif mélodique est réutilisé ensuite pour l’opéra en allemand, L’Enlèvement au sérail.

Brahms dans les Alpes….
Été 1877. A Pörtschach, station balnéaire près de la Wörthersee dans les (Alpes autrichiennes), Brahms profite d’une inspiration jailllissante : il n’a plus qu’ « à se pencher pour ramasser les mélodies ». La facilité engendre une partition lumineuse et sereine, sit une « petite symphonie gaie, tout à fait innocente » selon Brahms lui-même. De fait la Symphonie n°2, composée près de 20 ans après la 1ère (!) tout en paraissant simple et enjouée, s’appuie sur une structure complexe qui n’écarte pas une gravité sourde, affleurant parfois la surface. L’Allegro non troppo initial, pastoral et bucolique ne cache pas d’évidents passages sombres et violents ; l’Adagio non troppo s’embrase et cède le pas à la passion brûlante ; le dernier mouvement (Allegro con spirito) est un jaillissement d’énergie, quasi indomptable à l’irrépressible joie. Le sentiment de triomphe et de conquête heureuse, rare chez le sombre et mélancolique Brahms, s’accomplit ici sans entrave.

__________________________________

MOZART / MESSIAEN : « Promesses de la jeunesse »
Tournée régionale en 4 dates / concerts :

MESSIAEN : 
Les Offrandes oubliées, 1931

MOZART : 
Concerto pour hautbois, 1777
Gabriel Pidoux, hautbois

BRAHMS : 
Symphonie n°2
en ré majeur opus 73, 1877

Orchestre National de Lille / Ayako Tanaka, violon solo
Joshua Weilerstein, direction

PLUS D’INFOS (livret et note de programme) sur le site de l’ON LILLE /
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE :
https://www.onlille.com/saison_22-23/concert/les-promesses-de-la-jeunesse/

_________________________________________

En région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure
—
Mercredi 21 – 20h
 :  Audruicq, Tennis club
  /  
Jeudi 22 – 20h :  Hem, Le Zéphyr
  / 
Vendredi 23 – 20h30
 :  Tourcoing, Théâtre municipal Raymond Devos (
Dans le cadre de l’ouverture de saison de l’Atelier Lyrique)
  /  
Samedi 24 – 20h
 :  Sainghin-en-Mélantois, Complexe Sportif