COMPTE-RENDU, livre événement. Stéphane Leteuré : Croquer Saint-Saëns: Une histoire de la représentation du musicien par la caricature (Actes Sud)

leteure stéphane saint saens croquer saint saens critique classiquenews livres actes sudCOMPTE-RENDU, livre Ă©vĂ©nement. StĂ©phane LeteurĂ© : Croquer Saint-SaĂ«ns: Une histoire de la reprĂ©sentation du musicien par la caricature (Actes Sud). Le centenaire Saint-SaĂ«ns commence au mieux. LIRE ici notre dossier spĂ©cial CENTENAIRE CAMILLE SAINT-SAËNS 2021. Actes Sud fait paraĂźtre ainsi en fĂ©vrier un opuscule original qui aborde l’image et la reprĂ©sentation de Saint-SaĂ«ns Ă  son Ă©poque. Le compositeur pianiste Ă©tant cĂ©lĂšbre voire trĂšs cĂ©lĂšbre, fut le sujet de caricatures diverses Ă©pinglant certains traits apparemment emblĂ©matiques (comme son nez disproportionné ), son piano Ă©videmment, sa culture classique, -poussiĂ©reuse forcĂ©ment- qui puise dans l’AntiquitĂ© et la Renaissance
 Le dĂ©lire graphique des dessinateurs et des caricaturistes ne connaĂźt pas de limite et Saint-SaĂ«ns fait les frais de leur imagination impertinente, Ă©lectrisĂ©e avec d’autant plus d’acuitĂ© que le pianiste-compositeur passe pour un pilier de l’art français, l’ambassadeur de la IIIĂš RĂ©publique : un compositeur incontournable, incarnant le bon goĂ»t, le sĂ©rieux, le classicisme le plus Ă©lĂ©gant. Massenet avait sa moustache gauloise ; Saint-SaĂ«ns, l’auteur de Samson et Dalila, Henry VIII et Ascanio semble inattaquable car il est froid, distant, 
 un dĂ©fi pour le crayon. C’est une cible idĂ©ale pour les querelleurs et les illustrateurs en mal d’un bon dessin pour les titres de presse. Et les germanistes offusquĂ©s aprĂšs la dĂ©faite de 1870 de voir Saint-SaĂ«ns, partisan zĂ©lĂ© de la musique française, crĂ©e la SociĂ©tĂ© Nationale de musique.

 

 

SAINT-SAËNS CROQUÉ:
le marmiton inspirĂ© avec toque et grand nez…

 

 

C’est donc le monument Saint-SaĂ«ns qui est ici raillĂ©, d’autant plus inĂ©vitable qu’il est dĂ©formĂ© voire conspuĂ©. Les Alfred Le Petit (le plus cultivĂ© et mĂ©lomane, vrai connaisseur de l’Ɠuvre musicale en question), Manuel Luque, Henri Meyer, Henri Erdin, Van Hasselt, Paul Steck, Georges Clairin, Maurice Marais
cisĂšlent une terminologie satirique, Ă©pinglent en rĂšgle et Ă  charge le classique globe-trotter, hugolĂątre, 
 dont il faut casser et dĂ©former la stature, le mythe
 comme « le mystĂšre ». Les portraits charges vont de 1862 Ă  1922: le Saint-SaĂ«ns « croqué », ainsi caricaturĂ© assiste Ă  sa propre mise en abĂźme ; l’auteur de Gabriella di Vergy (pochade personnelle dans le style de Donizetti, commise en 1883) ou du Carnaval des animaux s’autorisait lui aussi dans l’intimitĂ© des cercles rĂ©servĂ©s, un bel Ă©cart d’autodĂ©rision voire de verve loufoque.
Voici donc Saint-SaĂ«ns tel qu’il fut croquĂ© de son vivant, et sous l’angle de 7 thĂ©matiques : « la caricature, un art de l’amitié », « en plein exercice », « parmi les musiciens », l’auteur parmi ses personnages et ses Ɠuvres », « en voyage », combats politiques et polĂ©miques », enfin « la gloire de Saint-SaĂ«ns ». Gageons que le tĂ©moin de sa propre caricaturisation, eut ri ici et de bonne foi en regardant cette galerie de caricatures dont la diversitĂ© atteste d’une indiscutable (et lĂ©gitime) cĂ©lĂ©britĂ©. Edifiant autant que mordant.

________________________________________________________________________________________________

LIVRE Ă©vĂ©nement. CAMILLE SAINT-SAËNS : « CROQUER SAINT-SAËNS (Actes Sud / Pal. Bru Zane) – Parution : fĂ©vrier 2021 – 304 pages.
https://www.actes-sud.fr/catalogue/arts/croquer-saint-saens#:~:text=Cet%20ouvrage%20est%20le%20premier,jour%20par%20la%20recherche%20scientifique.