CD événement, critique. VARIATIONS AMOUREUSES : French love songs from the 13th century / ALLA FRANCESCA, Brigitte Lesne (1 cd PARATY 2019)

PARATY_AllaFrancesca_VariationsAmoureuses_critique cd classiquenews CLIC de classiquenewsCD événement, critique. VARIATIONS AMOUREUSES : French love songs from the 13th century / ALLA FRANCESCA, Brigitte Lesne (1 cd PARATY 2019). 18è enregistrement de l’ensemble dirigé par Brigitte Lesne… mais 1er cd chez l’éditeur français Paraty : Alla Francesca y dévoile la diversité enivrante des chansons d’amour en France au XIIIè. Amour courtois parfois embrasé, douloureux selon l’inconstance des sentiments et l’infidélité maladive ; amour sacré aussi, en particulier marial qui célèbre la Vierge Marie, à partir de monodies ou chansons préalablement écrites dans l’univers courtois. Ainsi Gautier de Coinci recycle des airs courtois pour les sublimer dans son recueil des Miracles de Nostre Dame (fin des années 1220). Il en découle un labyrinthe poétique des plus nuancés, chanté, narré, investi en 3 langues : latin, français, langue d’oïl…

Entre Amour sacré, amour profane
Alla Francesca subjugue et enchante…
25 Variations amoureuses du XIIIè français

Inspirés par ce jeu des variations, filiations, métamorphoses du profane au sacré, du populaire au mystique, les chanteurs et instrumentistes d’ALLA FRANCESCA s’immergent dans cet échiquier du cœur épris, de la foi dévorante, ardente, souvent insatisfaite et inquiète pour incarner idéalement cette collection d’airs divers, aussi onirique que suggestive, souvent extatique. Aux côtés des compositions de Coinci, celles non moins vibrantes, de Gautier de Chatillon ou de Thibaut de Blaison enchantent tout autant ; l’accord sonore entre instruments (surtout la vièle, véritable axe instrumental du programme) et voix en exprime toute la tension comme foudroyée. Il est question de prière, d’imploration de type monodique (en langue d’oïl) ou polyphonique (latin) ; ductile et volubile, chaque soliste d’Alla Francesca souligne combien le geste sonore est indissociable de la respiration ; d’où souvent ce caractère de balancement, proche des scansions, langueur répétée des processions qui soulignent le mystère du sentiment amoureux ; tout est idéalement investi ; les textes et leur partition déploient de bout en bout un caractère d’émerveillement célébrant le sujet : idole aimée, Vierge adorée. Sans omettre les atermoiements déconcertants de passions immaîtrisées…
Ainsi les auditeurs qui auront bien reconnus les 3 timbres des 3 chanteuses d’Alla Francesca (Vivabiancaluna Biffi, Christel Boiron, Brigitte Lesne) parcourent une série de chansons vécues comme des témoignages d’une implorante sincérité, entre embrasement mystique et possession passionnelle. L’humour s’invite dans cette arène sentimentalement complète comme en témoigne la chanson de l’épouse qui veut aimer son amant malgré son mari bien jaloux et bien ennuyeux qui n’est pas un « ami » : le timbre clair et articulé de Brigitte Lesne en exprime la charge dramatique comme l’éloquence frappée du bon sens.

A 2 voix et parure instrumentale ciselée (rote, 2 vièles), « Sol sub nube latuit” / le soleil s’est caché dans la nue… », célèbre la divinité pure du Christ né d’une Vierge admirable, sur un texte latin entonné comme une scansion hypnotique ; tandis que les deux séquences plus narratives et riche en texte vernaculaire (« Amours dont suis espris », et « Amors qui souprent »), incarné par le ténor Lior Leibovici expriment les tourments et vertiges de la passion charnelle qui enserre les cÅ“urs amoureux ; dans le sillon des textes comme enivrés, paniques et désemparés (« En non Dieu c’est la rage », puis « Or la voi, … ») où le cÅ“ur affolé s’agite sans mesure mais en un texte floral et poétique.

CLIC D'OR macaron 200La séduction du programme de motets, chansons, rondeaux ainsi narrés avec le sens du verbe, renforce la richesse sémantique des épisodes ; à la langueur insatisfaite, les interprètes soulignent la morsure d’une ironie suggérée par exemple dans « Amours mi fait renvoisier et chanter » dont la fin de chaque strophe, comme une morale sans naïveté aucune, reprend la leçon amoureuse du motet « Amis, vostre demoree »…
Un refrain est cité dans telle chanson monodique et devient partie d’un motet : ce parcours intertextuel révèle un terreau linguistique commun formant la trame d’un répertoire à redécouvrir absolument. Le génie des compositeurs ainsi ressuscités affirme une maîtrise exceptionnelle dans l’art des transformations et variations. A chaque séquence musicale, à chaque combinaison, un parcours intime qui épaissit encore le mystère de l’Amour. Au mérite d’ALLA FRANCESCA revient l’étonnante vivacité, à la fois angélique et grave, qui en exprimer l’ineffable tension poétique comme la puissance incantatoire. Magistral.

_____________________________________________________________________________________

CD événement, critique. VARIATIONS AMOUREUSES : French love songs from the 13th century / ALLA FRANCESCA, Brigitte Lesne (1 cd PARATY 2019) – enregistré à PARIS en avril 2019. CLIC de CLASSIQUENEWS