CRITIQUE, CD Ă©vĂ©nement. KORNGOLD : Quatuors n°2, n°3 (Quatuor Alma – 1 cd Challenge records 2021)

CRITIQUE, CD Ă©vĂ©nement. KORNGOLD : Quatuors n°2, n°3 (Quatuor Alma – 1 cd Challenge records 2021) - L’approche a Ă©tĂ© pensĂ©, conçue pour l’enregistrement studio : le rĂ©sultat est plutĂŽt convaincant. Les instrumentistes du Quatuor Alma / Alma Quartet, rĂ©habilitent l’auteur parmi les trĂšs grands faiseurs chambristes post romantiques du XXĂš.

korngold alma quartet korngold critique cd review clic de classiquenews 1627975576Korngold porte bien ici son 2Ăš prĂ©nom « Wolfgang », hommage et filiation toute artistique Ă  l’auteur de Don Giovanni : la subtilitĂ© versatile qui se dĂ©gage de ses Quatuors, leur expressivitĂ© toute en finesse (
 viennoise) indiquent clairement l’éloquente maturitĂ© d’EWK / Erich Wolfgang Korngold, compositeur prĂ©coce, surdouĂ©, capable de jouer avec les rĂ©fĂ©rences d’une culture et d’une mĂ©moire musicale hors normes. Le Quatuor N°2 (1933) Ă©crit au cƓur des annĂ©es folles, juste avant l’exil Ă  Hollywwod (oĂč il sera un auteur renommĂ©, recherchĂ©, inspirĂ© pour le cinĂ©ma), diffuse ce parfum Ă©clectique qui tend Ă  l’évanescence, entre hyperactivitĂ©, langueur, finale extatique. A l’époque oĂč Schoenberg façonne et perfectionne son sĂ©rialisme Ă  12 tons, le classique nĂ©o mozartien Korngold dĂ©montre a conrario la permanence et l’acuitĂ© des vertus tonales. Le 2Ăš mouvement »Intermezzo / Allegretto » rĂ©active et l’humour de Haydn et la nonchalance Ă©clairĂ©e de R Strauss, puis l’ample Larghetto / Lento creuse dans une gravitĂ© nocturne d’une infinie mĂ©lancolie, ce retour aux anciens ; quand la Valse du IV, rend hommage aux clans Strauss, les frĂšres Johann, Josef, Eduard.

ComposĂ© au sortir de la guerre (1945), le N°3 dĂ©ploie une tension inĂ©dite, une inquiĂ©tude viscĂ©rale qui recueillent l’expĂ©rience tragique, le dĂ©chirement de l’émigration, la dĂ©pression qui atteint Korngold au milieu des annĂ©es 1940. NĂ© en 1897, il est presque quinquagĂ©naire et incarne une toute autre vĂ©ritĂ©. Les instrumentistes du Quatuor Alma en exprime la lassitude Ă©cƓurĂ©e, les spasmes d’une noirceur active, approche d’autant plus juste que Korngold avoue l’avoir Ă©crit « pour lui-mĂȘme », partition miroir comme un autoportrait intime et direct. C’est le surgissement d’une maturitĂ© obligĂ©e, prĂ©cipitĂ©e comme contrainte, intensifiĂ©e encore par la maladie puis la mort de son pĂšre (qui comme chez Mozart est une figure essentielle Ă  sa vie).
CLIC_macaron_2014La fusion des Alma, leur Ă©coute intĂ©rieure, la quĂȘte d’une sonoritĂ© qui semble surgir de l’au-delĂ  et d’un passĂ© perdu, inapprĂ©ciable (« Sostenuto » aux phrases magnifiquement Ă©tirĂ©es chantantes), enrichissent la lecture d’une Ă©tonnante clairvoyance sur la sensibilitĂ© trĂšs juste de Korngold. Les 2 Quatuors fonctionnent ainsi comme un diptyque complĂ©mentaire, les deux faces d’une vie, celle d’une gĂ©nie musical marquĂ© par la guerre et la barbarie, enthousiaste et dĂ©primĂ©. Profondeur et tendresse, ombre et lumiĂšre. Et aussi vitalitĂ© mordante plus ambivalente (superbe cadence syncopĂ©e du dernier mouvement : Finale / Allegro aux saillies abruptes, Ă©nigmatiques). La prise de son remarquablement rĂ©alisĂ©e pour le studio en mars 2021 est magistrale. Comme l’interprĂ©tation. CLIC de CLASSIQUENEWS.

_____________________________________________
CRITIQUE, CD Ă©vĂ©nement. KORNGOLD : Quatuors n°2, n°3 (Quatuor Alma – 1 cd Challenge records – enregistrĂ© en mars 2021, Haarlem, Pays-Bas). PLUS d’INFOS sur le site du label Challenge records :
https://www.challengerecords.com/products/16288479592327