mercredi 12 juin 2024

SUISSE. 68ème GSTAAD MENUHIN FESTIVAL & ACADEMY : TRANSFORMATION, 12 juillet > 31 août 2024. S. Gabetta, J. Kaufmann, H. Grimaud, Y. Wang, J. Fischer, Sir M. Elder, A. Pappano…

A lire aussi

Mis sur les rails de la durabilité, le premier festival estival suisse affiche la transformation comme thème générique de son édition 2024. Dans le sillon de ce que souhaitait son fondateur Yehudi MENUHIN, le Gstaad Menuhin Festival & Academy s’inscrit résolument dans un engagement écologique et durable exemplaire, selon le vœu de son directeur général Christophe Muller 

 

« Le droit des gens au calme, à un air et une eau purs, aux prairies et aux forêts, et à une alimentation saine, est inscrit dans la constitution de tous les Etats. » Yehudi Menuhin, fondateur du festival en 1957.

 

L’église de Saanen, écrin majeur et lieu historique où tout a commencé… 

 

La TRANSFORMATION marque ainsi la deuxième étape d’un cycle de trois ans consacré au CHANGEMENT (2023-2025). A L’IMAGE de notre monde en pleine crise, cette transformation se décline en de multiples facettes : trans-mission, Transcendance, Trans-Classics lesquelles produisent ainsi des programmes qui mélangent les styles – et fait écho au nouveau projet «Mission Menuhin». Ce retour aux fondamentaux formulés par le fondateur historique souligne la volonté de renforcer l’identité du Festival qui accorde désormais excellence artistique et respect écologique. 

La durabilité étant dans ce contexte la première des nécessités, avec «Mission Menuhin», Gstaad Menuhin Festival & Academy s’affirme désormais comme un festival responsable et possiblement visionnaire. Comme confirmé par cet engagement admirable, le Gstaad Menuhin Festival & Academy 2024, poursuit sur le plan artistique, son offre diverse et renouvelée. 

 

LES  2 CONCERTS ALERTES de Patricia Kopatchinskaya

Ce sont deux nouveaux concerts sous le label «Music for the Planet»Imaginés par l’«ambassadrice du changement», la violoniste Patricia Kopatchinskaja  met en lumière – en musiques, textes et images [vidéo] – les visages que prend cette transformation: son programme «Venezia and Beyond» – qui dépeint  la réalité d’une cité menacée par la montée des eaux, dialogue avec 4 siècles de musique mis en vibration par les archets conjugués de la violoncelliste Anastasia Kobekina et des musiciennes et musiciens du Kammerorchester Basel ; puis  la grande soirée «Temps et éternité» imaginée avec la Camerata Bern et d’hommes d’église issus de différentes communautés religieuses du canton, élargit davantage la prise de conscience face au dérèglement terrifiant de notre monde… 

 

 

• Une nouvelle série de concerts en pleine nature : Mountain Spirit

Le Festival 2024 inaugure de nouvelles expériences de concert en plein air, dans des lieux scéniques proches des sommets les plus spectaculaires. « MOUNTAIN SPIRIT » affiche une musique classique sous toutes ses formes, mixée aux musiques actuelles et DJ set, pour une expérience unique, décontractée, en plein coeur de la nature, dont un concert nocturne avec Les Planètes de Holst et vue panoramique sur les étoiles à 1500 mètres d’altitude.

 

• Une pluie de stars

Les chanteurs Jonas Kaufmann et Camilla Nylund (en têtes d’affiche d’une grande soirée Wagner), les pianistes Hélène Grimaud (présente à Gstaad pour trois concerts en différents formats), Yuja Wang (en mode récital), Sir András Schiff (de retour à la tête de la Gstaad Piano Academy) et Jan Lisiecki (avec un très intéressant programme autour de la forme prélude) ; les violonistes Daniel Hope (en compagnie de «son» Zürcher Kammerorchester pour une soirée multicolore sur le thème de la danse), Janine Jansen (qui jouera Mendelssohn avec le GFO et Jaap van Zweden) et Vilde Frang (à l’assaut du monumental Concerto d’Elgar avec le LSO)… 

 

• PLUSIEURS débuts prometteurs 

Ce sont ceux de l’accordéoniste jazz Richard Galliano, de la nouvelle coqueluche de la scène pianistique Yunchan Lim (dans un programme tout Chopin), ou de l’étoile montante de la scène baroque Léa Desandre (en compagnie de son complice Thomas Dunford et de son Ensemble Jupiter), ou encore les débuts en Suisse de Hayato Sumino, pianiste et star des médias sociaux sous le nom de « Cateen ».

 

 Un acte d’opéra en version de concert

Le 2ème acte de Tristan und Isolde de Wagner sous la baguette de Sir Mark Elder.

 

• Une carte blanche à Julia Fischer

Artiste en Résidence 2024, JULIA FISCHER se présente en mode sonate, musique de chambre (à deux reprises) et avec orchestre (dans Beethoven au côté de la Camerata Salzburg).

 

 

• Un grand programmes choral

Donné deux fois pour ouvrir ce 68e Festival : la Messe n° 5 de Schubert proposée (à la suite de la Symphonie «inachevée») par Philippe Herreweghe et son Collegium Vocale de Gand.

 

• Les concerts hauts en couleurs des «Menuhin’s Heritage Artists» … Découvrez les artistes qui perpétuent l’esprit du fondateur et son exigence éclairée….  Les «Sonate à Kreutzer» de Beethoven et «Schéhérazade» de Rimski-Korsakov transfigurées par Nemanja Radulović et ses complices de l’Ensemble Double Sens ; la «rencontre» entre la trompettiste Lucienne Renaudin Vary et la musique de Fazil Say ; la performance très attendue du pianiste Alexandre Kantorow dans Liszt (Rhapsodie hongroise n° 2 et Concerto n° 2) en compagnie d’Iván Fischer et de son Budapest Festival Orchestra.

 

 

• Des récitals et concerts de chambre de haut vol dans les magnifiques églises de la région : ne manquez pas les récitals des pianistes Kristian Bezuidenhout, Hayato Sumino et les frères Lucas & Arthur Jussen, le violoniste Samuel Niederhauser (lauréat avec le pianiste Denis Linnik du vote Jeunes Etoiles 2023), le clarinettiste Andreas Ottensamer, ou encore les Quatuors Schumann et Chiaroscuro.

 

VERTIGES SYMPHONIQUES

• Des grandes soirées symphoniques sous la Tente du Festival de Gstaad

La 7ème de Bruckner par le Gstaad Festival Orchestra et Jaap van Zweden, la 7ème de Dvořák par le Budapest Festival Orchestra et Iván Fischerla «Titan» de Mahler et Les Planètes de Holst par le London Symphony Orchestra et Sir Antonio Pappano.

 

LE GFO, l’Orchestre du Festival

Le Gstaad Festival Orchestra

Le collectif également associé à l’académie de direction d’orchestre qui a lieu simultanément aux concerts, poursuit en 2024 sa collaboration avec Jaap van Zweden, chef du prestigieux New York Philharmonic depuis la saison 2018/19; il se produit non seulement durant le Festival mais également en tournée dans toute l’Europe…

 

[RE] DÉCOUVERTES ET PREMIÈRES MONDIALES

Ainsi succombé comme nous à la force élégantissime de celle qui fut nommée de son vivant le BEETHOVEN AU FEMININ, Émilie Mayer dont la Symphonie n° 5 est réalisée par le Kammerorchester Basel ; meme focus tres attendu concernant les œuvres dédiées à la pionnière du violoncelle Lisa Cristiani sorties de l’oubli par Sol Gabetta en première mondiale à Gstaad ; sans omettre le tout nouveau Concerto pour violoncelle offert à Antonio Lysy par Jeremy Menuhin.

 

Du 12 juillet au août, organisez votre séjour en Suisse dans LE SAANENLAND, et vivez une collection de concerts exceptionnels en pleine nature. Tous les programmes, les artistes, les formules d’abonnement, passe et tarifs sur le site du GSTAAD MENUHIN FESTIVAL & ACADEMY 2024 (68è édition, du 12 juillet au 31 août 2024) :

 

TOUS LES PROGRAMMES, les artistes, les œuvres jouées et les compositeurs ainsi célébrés, les réservations et la billetterie :

https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

ENTRETIEN avec Gabriel TCHALIK, à propos du récent cd du Quatuor TCHALIK  : Ravel / Lyatochynsky…

Aux défis techniques et expressifs du génial Quatuor de Ravel, la fratrie TCHALIK associe l'écriture de l'ukrainien Boris LYATOSHYNSKY,...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img