Résidence. Teodor Currentzis et MusicaEterna à Lucerne : 6-8 oct 2021

MUSICA-ETERNA-teodor-currentzis-annonce-critique-classiquenews-review-classiquenewsRÉSIDENCE. MUSICAETERNA, TEODOR CURRENTZIS à LUCERNE, les 6 -8 octobre 2021. A Lucerne, chef et ensemble (sur instruments anciens) transforment le KKL concert Hall en laboratoire artistique d’un nouveau type, comprenant le temps de leur résidence concerts, master classes, rencontres interactives, projection de films, expos de photographies… Fondé depuis 2004 à Novosibirsk par le maestro grec Teodor Currentzis, MusicaEterna explore les répertoires avec une implication dépoussiérante qui semble recueillir les préceptes vivifiants de pionniers de l’approche historique, de Christie à Harnoncourt. Mahler et Stravinsky, Rameau et Mozart… tout semble inspirer le collectif sous la baguette nerveuse, ciselée, expressive du chef défricheur.

 

 

MUSICA-ETERNA-teodor-currentzis-annonce-critique-classiquenews-review-classiquenews

 

 

Etabli à Saint-Pétersbourg depuis 2019 (au centre culturel Dom Radio), MusicaEterna qui vient de défendre une approche détonnante de l’opéra Don Giovanni de Mozart au dernier festival de Salzbourg, entend développer à Lucerne son premier festival artistique international. Les temps forts de cette Résidence hors normes sont entre autres, la l’opéra pour choeur Tristia de Philippe Hersant (6 oct), composé en 2015 pour le chef et destiné à l’origine à être réalisé par des prisonniers. Une rencontre avec Currentzis et Hersant suivra la performance autour des thèmes de liberté, de foi, d’espérance… A l’appui de la proposition sera projeté le film du réalisateur danois Carl Theodor Dreyer : The World (1955) ; et aussi Hidden Life de Terrance Malick qui traite de l’humanisme à travers l’évocation de la 2è Guerre mondiale (7 oct). Teodor Currentzis propose aussi une masterclass de direction d’orchestre autour de la 5è Symphonie de Mahler, avant de diriger l’oeuvre dans son intégralité (le 8 oct), en écho avec la proposition de la chorégraphe néerlandaise Nanine Linning qui interroge la notion de « Gesamtkunstwerk » / oeuvre d’art total. Le cycle musical de la résidence à Lucerne comprend aussi les 10 poèmes révolutionnaires de Chostakovitch (pièce pour choeur a cappella / direction Fedor Lednev) ; Prayers from St John Chrysostom’s Liturgy (du compositeur russe contemporain Dmitri Smirnov) ; une analyse spécifique de l’Adagietto de la 5è Symphonie de Mahler à travers la projection du film de Visconti : Mort à Venise ; la présentation des œuvres réalisées spécifiquement pour l’occasion par le compositeur en résidence à Dom radio, Alexey Retinsky ; une exposition des photographies d’Alexandra Muravyeva, qui a fixé plusieurs sessions et moments des tournées réalisées par Musicaeterna sur les 5 dernières années…

 

 

PLUS D’INFOS sur les sites KKL,
https://www.kkl-luzern.ch/de/shop-tickets/performances

musicAterna.org
https://musicaeterna.org/visit/residency/lucerne/

 

 

 

 

Comments are closed.