Québec. CLASSICA lance la première intégrale discographique des mélodies de Massenet

Massenet jules cherubin Jules_Massenet_portraitCD intégrale événement : 1ère mondiale des mélodies de Massenet par le Festival CLASSICA et Marc Boucher, son fondateur et directeur artistique. Portée par le festival CLASSICA au Québec, l’intégrale des mélodies de Jules Massenet a réuni à partir de la rentrée 2020, les plus belles voix québécoises, naturellement calibrées pour la mélodie française. Le cycle s’annonce comme l’une des contributions majeures au genre de la mélodie française. Proposant depuis 3 années, le Récital Concours international de Mélodies Françaises à chaque édition de son festival de printemps, CLASSICA avait toute légitimité pour porter cette intégrale événement, « le plus important projet lyrique jamais réalisé au Canada ». Le vaste chantier discographique qui se profile prolonge ainsi le dessein du Récital-Concours conçu par CLASSICA pour faire rayonner l’art si spécifique de la mélodie française. Le projet a pu être amorcé malgré les mesures sanitaires imposé par la pandémie de la covid 19.

UNE INTÉGRALE EN 319 MÉLODIES… Jules Massenet (1842-1912) a marqué la scène lyrique française d’Esclarmonde à Werther, de Thaïs à Cléopâtre… Sa facilité dramatique, ses dons mélodiques ont aussi favorisé une œuvre de mélodistes chevronné, produisant quelques … 319 mélodies. L’intégrale MASSENET comprendra au total 12 coffrets de 3 cd chacun, proposant solos, duos, trios et quatuors, « près d’une vingtaine d’œuvres inédites, dont la plupart dans les tonalités originales, des « premières » telles les Expressions lyriques et l’ensemble des mélodies pour contralto dédiées à Lucy Arbell, dernière égérie du compositeur. » Décédée en 1947, la mezzo soprano Lucy Arbell incarne l’âge d’or des divas au début du XXè : celle qui chante Dalila de Saint-Saëns, Maddalena (Rigoletto de Verdi) ou Amnéris (Aida du même Verdi), tout en marquant le rôle de Charlotte (Werther), crée les ultimes grands rôles des opéras de Massenet : Perséphone (Ariane, 1906), Thérèse (1907), Dulcinée (Don Quichotte, 1910, aux côtés de Chaliapine)…
D’ailleurs toute l’oeuvre lyrique de Jules Massenet est marquée par les divas françaises qui lui ont inspiré les figures de grandes amoureuses, tragiques, mystiques, extatiques. Esclarmonde, Thaïs, Hérodiades, Thérèse, Cléopâtre… le catalogue opératique de Massenet fourmille d’héroïnes attachantes au destin oppressé.

classica-festival-canada-logo-vignette-classiquenews-annonce-concerts-festivals-operaLe baryton Marc Boucher, directeur artistique et fondateur du festival CLASSICA, assure la direction artistique de l’intégrale, tout en étant lui-même interprète de l’intégrale Massenet aux cotés des grandes voix québecoises tels Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin, Michèle Losier, Julie Boulianne, Magali Simard-Galdès, Anna-Sophie Neher, Florence Bourget, Frédéric Antoun, Étienne Dupuis, Philippe Sly, Antonio Figueroa et Joé Lampron-Dandonneau. La partie instrumentale est assurée par le pianiste Olivier Godin, avec le complicité du violoncelliste Stéphane Tétreault, du violoniste Antoine Bareil, du guitariste David Jacques et de la harpiste Valérie Milot.
« C’est un rêve qui prend forme. Le budget global de ce projet avoisinera les 275 000 $. Nous y travaillons depuis déjà trois ans. En l’espèce, la pandémie constitue une opportunité dans la mesure où tous ces artistes, habituellement en tournée à travers le monde, seront au Québec pour les premiers enregistrements, d’une durée de 18 jours, qui auront lieu à l’automne 2020. Plus du tiers des mélodies seront enregistrées et la parution du premier coffret est prévue au printemps 2021 », a souligné Marc Boucher.

Marc Boucher retrouve ainsi Olivier Godin dont la complicité est à l’origine des précédentes intégrales des mélodies de Poulenc (2013), de Fauré (voix et piano, 2018), deux cycles majeurs édités par Atma Classique.

UN ERARD HISTORIQUE. L’intégrale Massenet bénéficie du piano ERARD de concert 1854, accordé au diapason 435 Hz, c’est à dire le diapason de l’époque du compositeur, « conformément à l’arrêté ministériel de Paris de 1859. L’esthétique, la mécanique et la sonorité de cet instrument d’exception apporteront une grande valeur à cet album ». L’instrument historique a été acquis en 2018 à Paris, « chez Pianos Nebout & Hamm. Son directeur Jacques Nebout l’a entièrement remis en état, conservant, les pièces d’époque datant de 1854, comme sa table d’harmonie, son clavier en ivoire et ses marteaux d’origine. Les cordes et les feutres ont été remplacés par des matériaux qui reproduisent la large palette des sonorités de l’époque », précise Marc Boucher. Ce même instrument est utilisé depuis l’année dernière lors du Récital Concours international de mélodies françaises, un élément important voire primordial dans la réalisation du concours québécois, qui le classe parmi les compétitions les plus exigeantes et légitimes du genre de la mélodie française. Premier volume à paraître donc, au printemps 2021. A suivre.

_______________-

Québec : Festival CLASSICA 2019, jusqu'au 16 juin 2019Fondé en 2011, LE FESTIVAL CLASSICA s’est donné pour mission de promouvoir un espace public qui provoque la rencontre entre la musique classique au sens large, les artistes, la relève musicale et le grand public, tout en privilégiant l’embauche prépondérante d’artistes québécois et canadiens. Le Festival Classica propose, du 11 au 20 décembre 2020, une édition spéciale, « en rappel » au cours de laquelle une quinzaine de concerts de l’édition 2020 sous le thème De Beethoven à Bowie, qui n’a pu avoir lieu en raison de la pandémie, seront présentés. Ces concerts constitueront sous réserve du contexte sanitaire, la première génération de contenus dédiés de la plateforme numérique immersive leconcertbleu.com destinée au milieu de la musique classique du Québec. VOIR notre REPORTAGE VIDEO Festival CLASSICA 2019 : immersion dans le classique accessible et fédérateur

Comments are closed.