OPRL, César Franck 2022. ” Jouer Franck fait partie de notre ADN ” (Daniel Weissmann, entretien)

OPRL, César Franck 2022. ” Jouer Franck fait partie de notre ADN “ (Daniel Weissmann, entretien)  -  Pour l’OPRL, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, 2022 est un grand cru, l’année d’une célébration emblématique de son travail artistique, celle du bicentenaire de César Franck, né en Liège le 10 déc 1822. A la mi temps de cette année célébrative, le directeur de l’Orchestre, Daniel Weissmann dresse un état des lieux et souligne combien la musique de Franck porte l’ADN du collectif liégeois. Cette année Franck s’annonce comme un jalon important de l’histoire de l’Orchestre. Entretien pour classiquenews.com

 oprliege-daniel-weissmann-concerts-cesar-franck-2022-classiquenews-dossier-cesar-franck-2022

 

___________________________

 

 

CLASSIQUENEWS : Que représente cette année César Franck pour l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège ?

DANIEL WEISSMANN : Grâce à cette année César Franck, et la célébration de son bicentenaire, c’est comme si l’Orchestre avait remis en état sa propre identité. La musique de Franck est le socle de notre histoire musicale ; songez que nous avons joué plus de 100 fois la Symphonie en ré mineur partout dans le monde. C’est notre hymne national ! Le contexte est d’autant plus important pour nous que l’orchestre renouvelle bon nombre de ses effectifs et jouer la musique de Franck, est un défi particulièrement formateur pour les jeunes instrumentistes qui nous rejoignent. C’est comme s’ils rejoignaient le Philharmonique de Vienne pour jouer… Brahms.

 

 

CLASSIQUENEWS : Quelle idée vous faîtes-vous de l’écriture de César Franck ?

DANIEL WEISSMANN : Certes Franck a fait sa carrière en France, mais né à Liège, il a su inventer un style qui n’appartient qu’à lui ; moins proche de la musique française (bien qu’il existe des caractères communs avec Chausson par certains côtés) que de la musique germanique : ses motifs courts, répétés ; son principe cyclique ; sa registration proche de son activité d’organiste chevronné ; ses fausses modulations, et aussi son œuvre d’architecte, organisant le flux sonore par couches combinées
… tout cela façonne un style à part, très facile à reconnaître. Franck est un chercheur qui n’a cessé de penser la musique ; la forme est moins importante que le chemin ciblé, la direction et le sens qu’il entend suivre.

 

 

CLASSIQUENEWS : vous êtes en pleines répétitions de l’opéra Hulda, jalon important de cette année Franck. Que penser de cette partition ?

DANIEL WEISSMANN : Hulda souligne combien Franck reste influencé par Wagner : dans le chant continu, la puissance de l’orchestre, d’une grande violence tragique ou d’une rare complexité psychique. Le personnage clé est le rôle-titre : Hulda ; le personnage est conçu pour une soprano dramatique, proche de l’Ariane d’Ariane et Barbe-Bleue de Dukas, ou d’Yseult de Tristan und Isolde de Wagner.

 

 

CLASSIQUENEWS : Quel jugement portez-vous sur le coffret de l’intégrale symphonique de Franck, récemment édité chez Fuga Libera ?

DANIEL WEISSMANN : Ce coffret représente une somme qui n’avait jamais été réalisée jusque là. C’est un jalon que nous offrons ainsi à la génération à venir et pour le prochain centenaire. L’auditeur peut y suivre le travail de l’Orchestre sur plus de 10 ans, depuis les premiers enregistrements de 2009 (avec FX Roth) et 2012 (Ch. Arming), jusqu’à ceux plus récents sous la direction de P Bleuse et G Madaras (2021). La recherche qui a été réalisée autour de la version finale de Rédemption (révélée ainsi en première mondiale) ajoute à la valeur du coffret ; tout cela permet de fixer une sonorité, un style, ceux de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège aujourd’hui ; des caractères qui ont permis entre autres, de réussir aussi l’exhumation de Psyché, vaste fresque avec choeur, capable de finesse extrême comme de puissance sensuelle. A l’heure où beaucoup se posent la question du nombre et de la finalité des orchestres actuels, notre aventure autour de César Franck montre combien il reste crucial pour une phalange comme la nôtre, de défendre un style, d’incarner une histoire culturelle forte. D’autant plus que les sessions ont été enregistrées dans la Salle Philharmonique de Liège qui est un écrin exceptionnel et emblématique de notre travail. Notre coffret reflète cet objectif. La réalisation qui en découle s’inscrit aux côtés de nos précédents enregistrements dédiés à Jongen, Ysaÿe, Dupont.

Propos recueillis en mai 2022

 

 

_________________________

PLUS D’INFOS sur Daniel Weissmann, DG de l’OPRL
https://www.oprl.be/fr/orchestre/lequipe/directeur-general

PLUS D’INFOS sur l’OPRL – Orchestre Philharmonique Royal de Liège / tous les concerts César Franck 2022 de sept à déc 2022 :
https://www.oprl.be/fr

_________________________

 

 

LIRE aussi notre dossier spécial César Franck 2022
https://www.classiquenews.com/200-ans-de-cesar-franck-1822-2022-dossier-pour-le-bicentenaire-cesar-franck/

 

 

LIRE aussi notre critique du coffret intégrale des œuvres orchestrales de César Franck par l’OPRL Orchestre Philharmonique royal de Liège – CLIC de CLASSIQUENEWS mai 2022 :

franck cesar cd coffret set box complete orchestral works 4 cd fuga libera cd review critique classiquenews CLIC de classiquenewsCD coffret événement, critique. César FRANCK : complete orchestral works / Intégrale symphonique (4 cd Fuga Libera) - CLIC de CLASSIQUENEWS printemps 2022 – Le coffret a le mérite, intégrale oblige, et aussi le courage de rétablir certains faits concernant César Franck. Voici le cas exemplaire d’une révélation : Franck atteint une belle maturité artistique dès son jeune âge, alors prodige du piano, récemment naturalisé, élève au Conservatoire de Paris et maîtrisant la forme chambriste et comme ici, l’écriture orchestrale. En témoignent ses premières Variations à 11 ans (!) ; celles « brillantes » d’après l’opéra Gustave III d’Auber (composées en 1834, un an après la création du drame lyrique) ; le thème de la ronde tirée de l’acte II déploie une liberté de ton et une virtuosité mozartienne toujours inspirée à laquelle répond l’orchestration d’esprit webérien. A défaut de savoir si le Concerto n°1 a jamais existé (probable supercherie de Franck père), le Concerto n°2 du fils saisit lui aussi en 1835, car il démontre les débuts franckistes à l’assaut du tout orchestral : la même puissance mélodique et l’ampleur de l’orchestration conçues par l’adolescent de 12 ans (attestant d’ailleurs de son apprentissage éclairé auprès de Reicha) : la carrure beethovénienne, la pensée claire d’une architecture impressionnante, l’emportent sur la tentation de Chopin et d’Hummel…

https://www.classiquenews.com/cd-coffret-evenement-critique-cesar-franck-complete-orchestral-works-integrale-symphonique-4-cd-fuga-libera/

__________________________

 

 

TOUS LES EVENEMENTS César Franck à Liège :
https://www.liege.be/fr/vie-communale/services-communaux/culture/actualites/cesar-franck-1822-2022-un-bicentenaire-a-liege

 

 

__________________________

FRANCK : Hulda. Les 15, 17 mai, 1er juin 2022. A liège (15 mai), Namur (17 mai) puis Paris (TCE, 1er juin), l’année César Franck 2022 vivra l’un de ses temps forts assurément avec la recréation de l’opéra Hulda.
hulda cesar franck opera classiquenews recreation opera annee cesar franck 2022 dossier critique operaNé liégeois, César Franck (1882-1885) n’en demeure pas moins le compositeur français le plus décisif du XIXè romantique, proposant (et réussissant) une alternative convaincante au wagnérisme ambiant, propre aux années 1880 – 1890 en Europe. Le liégeois sait ainsi renouveler l’opéra français en assimilant et Wagner et l’efficacité de l’opéra verdien. Wagner / Verdi, et si Franck en réalisait une éloquente et séduisante synthèse ? En version intégrale et de concert, la partition (3è opéra de l’auteur) éclaire l’inspiration dramatique de César Franck, soit la Scandinavie médiévale, celle de la société viking, riche en épisodes sanglants… Est ce pour autant une œuvre majeure comme il est annoncé par les producteurs ? L’année Franck permet de réestimer l’écriture de César Franck, en particulier dans le genre lyrique, car sans réserve, Franck demeure l’un des symphonistes les plus puissant sur le plan dramatique, maîtrisant une orchestration particulièrement raffinée (qui mériterait d’ailleurs la saveur légitime d’un orchestre sur instruments historiques – ce qui n’est pas le cas hélas ici).

https://www.classiquenews.com/cesar-franck-recreation-mondiale-de-hulda-bicentenaire-franck-2022/

 

 

Comments are closed.