Nantes. La Folle Journée 2016 : célébrons la divine et miraculeuse Nature

folle journée Nantes la folle journée musique et nature 2016Nantes. La Folle Journée 2016 : Musique et Nature : 3-7 février 2016. Qualité et accessibilité… la Folle Journée Nantaise a réussi le pari de l’exigence artistique, de l’originalité programmatique, surtout de l’accessibilité optimale : un public très très large peut y goûter d’excellents artistes, dans des programmes thématiquement cohérents; à un prix (et offre forfataire pour plusieurs concerts à la carte) défiant toute concurrence. Du 3 au 7 février 2016, soit pendant 5 jours, au moment où Présences – festival de création et de musique contemporaine de Radio France, lance son édition 2016 à la Maison de la Radio à Paris (cette année sur le thème de la création italienne : Francesconi, Fedele, …), et Musicora fait son nouveau salon sous la verrière de la Grande Halle de la Villette, les Nantais à la Cité des Congrès pourront à nouveau s’offrir un grand bain de musique classique sur le thème de la Nature.
Les festivaliers y suivront Faust de Berlioz dans son grand hymne à une nature enchanteresse, insondable et mystérieuse, source d’inspiration, modèle pour l’équilibre, l’harmonie (musique des sphères, miroir de la perfection divine universelle, ou musique des Eléments d’après Rebel au XVIIIè…), foyer intarissable pour le mouvement premier, primitif, originel (voyer Le Sacre du printemps et sa transe sacrificielle) ; qu’il s’agisse des tempêtes et phénomènes climatiques (saisons, paysages, épisodes spectaculaires…. chez Purcell, Rameau ou Vivaldi, sans omettre Beethoven et sa fameuse symphonie Pastorale qui couronne tout un courant à la mode), d’un carnaval animalier, bestiaire qui convoque chaque timbre des instruments de l’orchestre… (chant des oiseaux, annuaire des espèces animales…), sans omettre le sentiment de nature, comme force surnaturelle, omnipotente, impénétrable (souffle cosmique, magie de la nuit…), si présente ainsi dans les Symphonies de Mahler (6 et 7 particulièrement où s’épanouit la force première du dieu Pan dans ses terres) ou chez Sibelius, la Nature stimule les musiciens et les compositeurs (voir récemment chez Strauss – et sa magistrale symphonie alpestre, Debussy – et ses irisations mouvantes et scintillantes de La mer, Dutilleux dont 2016 marque le centenaire…) . De tous les créateurs, celui qui a le mieux perçu (et non pas décrit) c’est à dire exprimé l’ineffable miracle naturel, demeure Haydn dont la divine Création (1801) est un hymne musical à l’harmonie naturelle : à genoux, reconnaissants, les hommes y saluent le miracle de la Nature, véritable paradis terrestre pour qui sait la comprendre et en préserver le jeu délicat des équilibres (tout ce que l’homme consommateur a oublié… pour notre perte contemporaine?). Ainsi La Folle Journée nantaise à travers ses 120 concerts, entend célébrer début février 2016, “toute la beauté et la diversité de la nature, mais aussi ses tourments et ses évolutions…”. Le thème est l’un des plus captivants énoncés par le Festival nantais.

Festival “La Nature”… Rendez vous à Nantes, du 3 au 7 février 2016, Cité des Congrès pour la 22ème édition de La Folle Journée.

Réservations, informations, modalités pratiques sur le site de La Folle Journée 2016

 

LIRE : Fayard édite un opuscule très documenté, au texte brillant : Nature et Musique par Emmanuel Reibel. Notre présentation et compte rendu critique ici

Comments are closed.