NANCY : Nouvelle Ariane de Dukas, à l’Opéra National de Lorraine (28 janv-3 fév 2022)

ARINE-ET-BARBE-BLEUE-paul-DUKAS-opera-dossier-enjeux-critique-opera-national-de-Lorraine-nancy-catherine-hunold-classiquenewsNANCY, Opéra. DUKAS : ARIANE et BARBE-BLEUE, 28 janv-3 fév 2022. Nouvelle production incontournable d’Ariane de Paul Dukas (1907) en 4 représentations seulement, s’agissant d’une œuvre forte, complémentaire aux opéras précédent de Debussy (Pelléas et Mélisande, 1902) et de Bartok (Le Château de Barbe-Bleue, 1918).  A Nancy, le choix des interprètes dont surtout l’Ariane prometteuse de Catherine Hunold devrait aider à la réhabilitation d’une partition injustement méconnue, trop absente encore des scènes lyriques.

 

 

 

ARIANE et MÉLISANDE…
L’action d’Ariane de Dukas se déroule en réalité AVANT celle de Pelléas et Mélisande de Debussy. Les deux figures féminines renvoient au mystère féminin absolu, à la fois fragile et puissante, chacune, surtout Ariane, tentant d’extraire l’homme, l’époux, de sa gangue primitive et maudite. Les Héroïnes ont en commun le texte théâtral de Maurice Maeterlinck. L’opéra de Dukas est une œuvre à la fois classique et symboliste où Mélisande parmi d’autres princesses Maeterlinckiennes (Sélysette, Alladine, Bellangère et Ygraine) se battent pour leur libération ; car elles sont prisonnières au château de Barbe-Bleue où Ariane est venue vivre, avec la mission de les délivrer du monstre. Sa nourrice la guide ; enquêtant partout dans le château, ouvrant des portes interdites, elle réussit sa tâche. Mais les prisonnières ne veulent pas la liberté…

« De ce côté, se trouve une eau stagnante et très profonde ».

Au coeur de l’Opéra Ariane, le texte, sa déclamation sont essentiels. La phrase prononcée autant chez Debussy que Ducas indique un sens caché dont la musique laisse espérer le décryptage et l’élucidation. a travers le conte légué par Perrault au XVIIè, à l’époque où perce les premiers éclairs lumineux de la psychanalyse, la matière musicale et lyrique témoignent d’une conscience nouvelle : la réalité peut être dévoilée et comprise grâce à l’action dictée par le psychique, à condition qu’on en connaisse les codes.

 

 

 

LE FIL D’ARIANE… un cheminement vers la conscience

DUKAS paul portrait classiquenews  Paul_DukasSi Ariane a tenu le fil pour sauver Thésée (lequel l’abandonna à Naxos, d’om l’opéra de Richard Strauss), Paul Dukas brosse le portrait de la femme forte et courageuse, maîtresse de son destin, qui abandonne Barbe-Bleue, en tenant le fil pour sortir les prisonnières de leur cage fortifiée. En Ariane, figure psychopompe, réalise le passage de l’inconscient à la conscience, de l’ombre à la lumière. Tout en interrogeant le rapport du féminin au masculin, Dukas questionne aussi la condition de la victime capable de pardonner à son bourreau : les princesse libérées font le choix de rester aux côtés de leur époux que sa vulnérabilité dévoilée, rend humain, comme plus adorable. La musique de Dukas rend audible le chant de l’inconscient et du désir caché, profond.
Au carrefour des styles,opérant la synthèse musicale que son perfectionnisme a rendu possible, Dukas élabore une nouvelle prosodie de la langue, sorte d’ivresse – française- à la manière de Strauss, mais qui se souvient de Bayreuth où le compositeur s’est rendu admiratif et convaincu,  tout en déployant le génie orchestral et instrumental de Ravel, le sens de la déclamation debussyste…

 

Paul Dukas : Ariane et Barbe-Bleue
Opéra National de Lorraine, NANCY

vendredi 28 janvier 2022 à 20hboutonreservation
dimanche 30 janvier 2022 à 15h
mardi 1er février 2022 à 20h
jeudi 3 février 2022 à 20h

Ariane, Catherine Hunold
Barbe-Bleue, Vincent Le Texier
La Nourrice, Anaïk Morel
Sélysette, Héloïse Mas
Ygraine, Clara Guillon
Mélisande, Samantha Louis-Jean
Bellangère, Tamara Bounazou
Alladine, Nine d’Urso

Orchestre et Chœur de l’Opéra national de Lorraine
Jean-Marie Zeitouni, direction
Mikaël Serre, mise en scène

 

 

Ouvrage chanté en français, surtitré
Durée : 2h avec entracte

Tarifs : de 5 à 75€
Enfants –12 ans : 5€ quelle que soit la catégorie
Tarif dernière minute : 8€**réservé aux jeunes (–30 ans), étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires de la C.M.U et porteurs de la carte d’invalidité / une demi-heure avant le début de chaque représentation, sous réserve de places disponibles

Conférence 1h avant le début du spectacle sur chaque représentation(gratuit, sur présentation du billet)

 

 

 

RÉSERVEZ VOS PLACES DIRECTEMENT sur le site de l’Opéra national de LORRAINE :

https://indiv.themisweb.fr/0458/fChoixSeance.aspx?idstructure=0458&EventId=401&request=QcE+w0WHSuCAMC+Zl9Nsackx8tqQHuYZtbRYK818roOW52XnQdNm9+/TRMLm/sz8GAafUUTtVPAUorZKnPv9Gw== 

 

 

 

 

 

 

APPROFONDIR
_______________________________

 

LIRE aussi nos critiques d’Ariane et Barbe-Bleue,
à l’Opéra de Nice, fév 2006 / PE Fourny / avec Hedwig Fassbender et Marie Devellereau…
https://www.classiquenews.com/nice-opera-le-1er-juin-2006-ariane-et-barbe-bleue/

Ariane et Barbe-Bleue au Liceu de Barcelone, 2011
https://www.classiquenews.com/dukas-ariane-et-barbe-bleue-denve-liceu-2011/

Ariane et Barbe-Bleue à l’Opéra Nat du Rhin, avril 2015. Olivier Py, Daniele Callegari
https://www.classiquenews.com/tag/ariane-et-barbe-bleue/

Ariane et Barbe-Bleue au Capitole de Toulouse, avril 2019 - Stefano Posa, Pascal Rophé / Sophie Koch, Vincent Le Texier… https://www.classiquenews.com/compte-rendu-opera-toulouse-capitole-le-7-avril-2019-dukas-ariane-et-barbe-bleue-koch-le-texier-rophe/

 

 

 

 

 

Le Château de Barbe-Bleue de Bartok (1918) : dossier spécial
Bartok coffret grand visuel review critique cd classiquenewsTout en renouvelant l’approche d’un mythe déjà traité musicalement par Dukas en 1907, Bela Bartok, d’après le livret de Balazs suit l’œuvre symboliste de son prédécesseur : la musique du Château de Barbe-Bleue, créé en 1918, est l’une des plus évocatoires, offrant le sentiment d’une activité souterraine qui permet de multiples lectures. En définitive, que gagne Judith à rompre le cycle du secret et du caché ? Que veut-elle prouver en forçant l’intimité de son époux ? En exigeant d’ouvrir les sept portes, n’accomplit-elle pas plutôt l’œuvre du doute et du soupçon, c’est-à-dire la ruine du couple ?
https://www.classiquenews.com/bartok-le-chateau-de-barbe-bleue-1918/

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.