MONACO : COPPEL.I.A, le nouveau ballet de Jean-Christophe Maillot

coppe_l-i.a_alice_blangero-ballet-jean-christophe-maillot-ballets-monte-carlo-annonce-critique-classiquenews-balletMONACO, jusqu’au 3 mai 2021. BALLETS de Monte Carlo : COPPEL-I-A / LAC / LE SONGE (JC Maillot). 16 avril – 3 mai 2021. Monaco Grimaldi Forum. Le chorĂ©graphe Jean-Christophe Maillot, directeur des Ballets de Monte-Carlo, aborde avec Coppelia, le mythe de la poupĂ©e humaine ; illusion / rĂ©alisme, aveuglement /fascination face au dĂ©fi d’une mĂ©canique suprahumaine, le sujet ne laisse pas d’inspirer les crĂ©ateurs contemporains. Le nouveau spectacle revisite aussi l’idĂ©al amoureux Ă  l’heure oĂč la technologie laisse envisager la possibilitĂ© de crĂ©er demain un ĂȘtre virtuel idĂ©al donc une intelligence artificielle
 JC Maillot en propose une nouvelle version, post romantique, couplĂ©e avec deux productions anciennes : Lac (2011) et Le Songe. A dĂ©couvrir au printemps Ă  Monaco dont les salles de spectacles sont ouvertes dans le respect des mesures sanitaires.  Photo Coppel-I-A (Ballets de Monte Carlo / DR)

FEMME MÉCANIQUE
 Le ballet est rebaptisĂ© « CoppĂ©lia 2.0 / Coppel-I.A » rĂ©fĂ©rence aux derniĂšres technologies digitales mais aussi aux dĂ©fis et ressources de l’intelligence artificielle. Le directeur des Ballets monĂ©gasques prĂ©sente ce printemps le premier spectacle Ă©crit pour la nouvelle troupe de danseurs de sa compagnie, ainsi renouvelĂ©e. AprĂšs une lecture de L’Eve future, nouvelle de Villiers de L’Isle Adam, et certainement premiĂšre Ɠuvre fantastique et de science fiction, Jean-Christophe Maillot s’empare du mythe de la femme idĂ©ale, fascinante, monstrueuse car dans le texte de Villiers de l’Isle Adam, une jeune femme trĂšs belle mais trĂšs sotte se voit implantĂ©e le cerveau de l’intelligence. Frankenstein au fĂ©minin en somme. Ici la quĂȘte d’un ĂȘtre parfait Ă  force d’expĂ©riences inhumaines et barbares rejoint l’idĂ©al du danseur dont le corps doit dĂ©passer de terribles souffrances physiques pour atteindre, peut-ĂȘtre, une fois seulement, la grĂące du geste parfait.
A travers Coppelia (- « la fille aux yeux d’émail »), crĂ©ation du docteur Coppelius, – qui d’ailleurs paraĂźt Ă  l’opĂ©ra dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach, mais ici rebaptisĂ©e « Olympia », s’inscrit le sujet de la crĂ©ation de la perfection Ă  l’image de l’homme, c’est le mythe de Pygmalion.
Jean-Christophe Maillot interroge aussi la tradition romantique du ballet Coppelia, en particulier la chorĂ©graphie sur la musique de Delibes, oĂč un couple bien propret Franz et Swanilda, est soudainement mis Ă  mal quand paraĂźt une poupĂ©e fascinante Ă  son balcon
 L’apparition incarne l’image fantasmĂ©e qui suscite chez le jeune homme, un dĂ©sir irrĂ©pressible en liaison avec sa propre sexualitĂ© la plus profonde : qui n’a pas rĂȘvĂ© possĂ©der une poupĂ©e sexuelle idĂ©ale ? Pour la musique de son ballet, Jc Maillot a sollicitĂ© son frĂšre compositeur qui retravaille et traite Ă  la façon d’un DJ, les harmonies et les rythmes de Delibes. Nouvelle chorĂ©gaphie Ă©vĂ©nement Ă  voir et Ă  vivre Ă  Monaco, Grimaldi Forum.

________________________________________________________________________________________________

Danse, Monaco
Jean-Christophe Maillot / Ballets de Monte-Carlo
COPEL-I-A
LAC
LE SONGE
Jusqu’au 3 mai 2021
https://www.balletsdemontecarlo.com/fr

________________________________________________________________________________________________

VISITEZ le site des BALLETS DE MONTE-CARLO
https://www.balletsdemontecarlo.com/fr/saison-2020-2021/mc/maillot/lac

________________________________________________________________________________________________

VOIR le TEASER VIDEO :

________________________________________________________________________________________________

Comments are closed.