MARIA BY CALLAS sur ARTE (Tom Volf, 2017)

callas-maria-by-callas-ARTE-critique-tele-streaming-opera-classiquenews-MARIA-CALLASARTE, dim 18 juil 2021, 22h45. MARIA BY CALLAS. En 2017, Tom Volf pour les 40 ans de la mort de la diva (dĂ©cĂ©dĂ©e Ă  Paris en 1977), lui dĂ©die un film portrait qui lĂšve le voile sur bien des secrets de sa vie comme de sa carriĂšre. Artiste perfectionniste, femme amoureuse au destin hors du commun, Maria Callas incarne l’idĂ©al lyrique : une interprĂšte hors du commun pour laquelle chanter, c’est jouer. Le chanteur est un acteur : “Maria by Callas” est le rĂ©cit oĂč Callas dĂ©voile Maria, rĂ©vĂ©lant une personnalitĂ© aussi enflammĂ©e que vulnĂ©rable. Photo : Maria by Callas (DR)

La plus grande cantatrice du XXe siĂšcle est nĂ©e Anna Maria Sophia Cecilia Kalogeropoulos Ă  New York, en 1923 ; fille de commerçants grecs, arrivĂ©e aux États-Unis quelques mois avant sa naissance, Maria rĂ©vĂšle sa sensibilitĂ© artistique, bientĂŽt encouragĂ©e par sa mĂšre, Evangelina, qui rĂȘve de gloire pour sa benjamine, la pousse Ă  dĂ©velopper ses talents vocaux, espĂ©rant qu’elle devienne, un jour, “une grande chanteuse”.
En 1937, sa mĂšre, sĂ©parĂ©e de son mari, rentre en GrĂšce. Ayant Ă©chouĂ© au concours d’entrĂ©e du Conservatoire d’AthĂšnes, Maria Ă©vincĂ©e suivra des cours particuliers.

Ainsi en 1939, », Maria rejoint la classe de chant de l’éminente soprano Elvira de Hidalgo. FormĂ© Ă  l’école de l’excellence et de la discipline, CALLAS sort de sa crysalide, est recherchĂ©e par les plus grandes maisons d’opĂ©ra ; les mĂ©dias, dĂ©jĂ  hystĂ©riques, faisant commerce du moindre sensationnel, s’affoleront de chacune de ses dĂ©clarations
 C’est que la chanteuse est une femme de tĂȘte et d’esprit, d’un charisme humain Ă©gal Ă  son gĂ©nie artistique


BientĂŽt Callas rattrape Maria : la carriĂšre de la diva adulĂ©e impose son rythme inhumain Ă  la femme. Assaillie Ă  sa descente d’avion par une nuĂ©e de reporters, en duplex Ă  la tĂ©lĂ©vision amĂ©ricaine, au bras du richissime Aristote Onassis, sur scĂšne dans Madame Butterfly de Puccini ou Norma de Bellini, Ă  la Scala de Milan ou Ă  Garnier
 : Callas / Maria est Ă©cartelĂ©e entre sa vie personnelle et sa statut de lĂ©gende vivante de l’opĂ©ra.

Le portrait documentaire de Tom Volf retrace le destin d’une chanteuse lyrique d’exception, aussi adulĂ©e que critiquĂ©e. Fruit de trois ans de recherches, son film hommage, racontĂ© en voix off par Fanny Ardant, rĂ©unit archives inĂ©dites ou rares : photos de famille, enregistrements audio, lettres, tĂ©moignages, extraits de reprĂ©sentations ou d’interviews. Le document met en lumiĂšre la tragique dualitĂ© entre la femme, timide et modeste, et l’artiste, gĂ©niale, monstre de travail, en quĂȘte de perfection, fiĂšre et passionnĂ©e . .. »Il y a deux personnes en moi, disait-elle. J’aimerais ĂȘtre Maria, mais il y a aussi la Callas. J’essaie de m’entendre avec les deux.”

Avec :

Maria Callas
Vittorio De Sica (Vittorio De Sica)
Aristotle Onassis (Aristote Onassis)
David Frost (David Frost)
Edward R. Murrow (Edward R. Murrow)
Elvira de Hidalgo (Elvira de Hidalgo)
Rudolf Bing (Rudolf Bing)
Fanny Ardant (voix de Maria Callas)
Eva Mattes

VOIR un extrait sur ARTE.TV

https://www.arte.tv/fr/videos/102209-000-A/maria-by-callas/

Comments are closed.