LIVE STREAMING, concert, critique. LILLE, ONL, sam 10 avril 2021 : Ravel, Debussy. Orchestre National de Lille, AS OTT, piano / Elim CHAN, direction.

ELIM CHAN cheffe classiquenews ON LILLE steaming concert audito 2LIVE STREAMING, concert, critique. LILLE, ONL, sam 10 avril 2021 : Ravel, Debussy. Orchestre National de Lille, AS OTT, piano / Elim CHAN, direction. Comme un signe annonciateur, espéré du retour du public dans les salles de concerts, confirmant la continuité du travail musical de l’Orchestre National de Lille, ce malgré l’application des mesures sanitaires, voici un nouveau jalon de l’offre digitale de la phalange lilloise ; le catalogue des programmes ainsi captés depuis l’Auditorium du Nouveau Siècle à Lille (offre 100 numérique intitulée « AUDITO 2.0 ») est devenu pléthorique et varié : tout est accessible depuis la chaîne youtube de l’Orchestre National de Lille (ICI). / Photo : Elim CHAN (DR).

Pour ce concert double Ravel / Beethoven, deux tempĂ©raments asiatiques affrontent la vitalitĂ© de l’Ă©criture concertante et symphonique.
D’emblée l’entente, la complicité entre cheffe, soliste et instrumentistes portent leurs fruits ; le Premier mouvement du Concerto en sol de Ravel, à la vitalité enivrée et swinguée, « américaine » , réalise ce que recherchait Ravel après sa tournée aux USA (1928) : produire une pièce mouvante, parfois superactive dans l’esprit d’un « divertissement », où brille à armes égales, l’éloquence du piano et des instruments de l’orchestre, en particulier les vents. Le mouvement central (Adagio assai) a cette rêverie que chef et soliste inscrivent dans la nonchalance mozartienne (claire référence au Quintette pour clarinette de Wolfgang) entre abandon et suprême nostalgie (voire climat d’insaisissable rêverie enchantée) puis le finale (Presto) devient transe dans laquelle la cheffe soigne la vitalité des timbres auquel le piano frétillant de la pianiste (germano-nippone) Alice Sara Ott apporte une claque détaillée et lumineuse qui fouette les rythmes.

Dans la Symphonie n°2 de Beethoven (1802, créée en 1803), la cheffe hong-kongaise souligne l’énergie et l’impétuosité de l’écriture, celle qui affirme le génie créateur et conquérant d’un Beethoven qui a alors surmonté la crise d’Heiligenstadt ; dépression en liaison avec sa surdité croissante, finalement surpassée et sublimée par une rage déterminée : tout cela s’entend (Scherzo à la fois capricieux et allègre) et résonne sous la baguette vive, affûtée, musclée d’Elim Chan (Finale / Allegro molto d’un pur esprit de joie séditieuse). C’est la vigueur qui l’emporte ici sur toute virtuosité et élégance viennoise : Elim Chan confirme le souffle martial d’un Beethoven prêt à en découdre, armé pour surmonter tous les revers de sa destinée foudroyée.

LIVE STREAMING, concert, critique. LILLE, ONL, sam 10 avril 2021 : Ravel, Debussy. Orchestre National de Lille, AS OTT, piano / Elim CHAN, direction. CONCERT Ă  revoir sur la chaĂ®ne YOUTUBE de l’ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE ici :

Comments are closed.