LILLE. WEEK END HITCHCOCK : Psychose, Vertigo

ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-maestro-alexandre-Bloch-concert-classiquenews-critique-annonceLILLE, ONL. HITCHCOCK SYMPHONIQUE, 30, 31 octobre 2020. Week end suspens et transe orchestrale à Lille. Pour des Frissons hitchcockiens et symphoniques, l’ON LILLE / Orchestre National de Lille retrouve le chef néerlandais Ernst Van Tiel, après 4 collaborations cinématographiques et musicales déjà applaudies par le public lillois : The Artist (2016) , West Side Story (2019), enfin Star Wars – épisodes IV et VI (2019). A Lille, pour le dernier week end d’octobre, l’actuel directeur musical de l’Orchestre philharmonique baltique de Gdańsk (Pologne) depuis 2012, dirige deux partitions majeures de l’histoire du cinéma : Psychose et Vertigo d’Alfred Hitchock… frisson garantis, orchestrés avec finesse pour le temps d’Halloween. Pour se faire, l’ON LILLE Orchestre National de Lille accueille l’Orchestre de Picardie.

47è film d’Hitchcock, Psychose* est à part ; après deux grands films en couleur (Sueurs froides et La Mort aux Trousses), le réalisateur britannique conçoit une œuvre au noir, intimiste, presque épurée, comme un film de télévision, à la façon des Diaboliques du français Clouzot. Pour se film horrifique, il engage Janet Leigh dans le rôle de Marion Crane, surtout Anthony Perkins (jusque là méconnu), personnage principal de l’histoire. Le récit d’un meurtre par un psychopathe (slasher) ose des plans inédits, d’un réalisme trivial voire dérangeant (pour l’époque : le film est sorti en juin 1960) : femme en culotte et soutien-gorge, chasse d’eau. C’est la scène de la douche et du couteau qui assassine sa proie offerte qui ont fait le triomphe du film, devenu icône du 7è art. Même succès pour Vertigo** (auprès des cinéphiles et des critiques) en 1958, où Hitchcock se joue du pouvoir inconscient de l’image, interrogeant la phobie du vide et la fascination d’un couple amoureux…
Les deux longs métrages ne seraient rien sans la musique qui renforce l’impact visuel des images : Bernard Hermann (né en 1911), formé à la Juilliard School, compose pour Orson Welles, la bande son de Citizen Kane. Après avoir composé son opéra d’après Emily Brönte (Les Hauts de Hurlevent), Hermann rencontre enfin Hitschcock pour lequel il écrit la musique de Psychose, Les Oiseaux, Pas de printemps pour Marnie … jusqu’à la rupture en 1966 qui survient autour du Rideau déchiré.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

LILLE, Auditorium du Nouveau Siècle

Vendredi 30 octobre 2020* – 18h00boutonreservation
Samedi 31 octobre** 2020 – 17h30
(nouveaux horaires !)
https://www.onlille.com/saison_20-21/concert/psychose/

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Au programme :
PSYCHOSE (Titre original : Psycho) *
Orchestre de Picardie *

VERTIGO (Titre français : Sueurs Froides) **
Orchestre National de Lille **
Ernst Van Tiel, direction
Films d’Alfred Hitchcock
Musiques originales de Bernard Herrmann
Projections sur grand Ă©cran et orchestre en direct.
Versions originales, sous-titrées en français.

 

 

________________________________________________________________________________________________

INFOS, RESERVATIONS :
Tarifs : 6 Ă  35 € – Dernières places disponibles
RĂ©servations sur www.onlille.com
et à la Boutique de l’Orchestre,
3 place Mendès France – LILLE –
03 20 12 82 40 (du lundi au vendredi 10h-18h)

Comments are closed.