Lieder de Schubert

fischer dieskau dietrich portraitFrance Musique, Dim 30 janv 22 : La Tribune des critiques de disques / Lieder de Schubert - UN LIED, DES LIEDER… Le lied est un poème chanté sur un texte en langue germanique, à une ou plusieurs voix, généralement accompagné par un piano ou un ensemble instrumental. Pièce courte, le lied met en avant les nuances expressives de la voix en dialogue étroit avec le piano ; chacun explore toutes les ressources visant à exprimer les images et les sentiments du texte ainsi choisi. Grand amateur et connaisseur de poésie, Schubert met souvent en musique les vers de Goethe.
Schubert est le maître incontesté du lied, dont l’esthétique minimaliste et intime correspond à sa nature intime, pudique voire secrète. Malgré sa courte vie (il est mort à 31 ans), sur les 1000 oeuvres qu’il a composées, plus de 600 sont des lieds. Schubert compose l’un de ses tout premiers lieder (pluriel de lied), Erlkönig – Le Roi des Aulnes, en 1815, sur le poème de Goethe. Pour Schubert, le lied est une manière d’exprimer son art et de peindre le reflet de son âme, sur des thématiques souvent graves et sombres (le deuil, la mort, la souffrance…). Sa rencontre avec le baryton et fidèle ami Vogel favorise le rayonnement de son art ; Vogel chante ses lieders en public et les fait connaître. Les barytons Herman Prey (fondateur en 1976 du Festival Schubert) et Dietrich Fisher-Dieskau demeurent les plus grands interprètes, diseurs capables de ciseler les textes, restituer l’accord sensible, hautement suggestif entre le chant et le piano ; faire parler la musique, évoquer et susciter le sentiment, entre rêve et mélancolie.

________________________________________________

France Musique, Dim 30 janv 22 : La Tribune des critiques de disques / Lieder de Schubert

Comments are closed.