La Schubertiade de Sceaux, saison 2022 – 2023. Entretien avec la directrice Elisabeth Atanassov

Schubertiade de Sceaux Logo copiable logo 2018SCEAUX, La Schubertiade (92). Entretien avec Elisabeth Atanassov, directrice. En quelques annĂ©es, le cycle de musique de chambre que propose chaque annĂ©e La Schubertiade de Sceaux s’est imposĂ© comme un cycle incontournable qui perpĂ©tue une riche tradition locale et fait rĂ©sonner l’esprit fraternel que Schubert et ses proches savaient entretenir Ă  Vienne au XIXĂš. Cette nouvelle saison (4Ăš Ă©dition) malgrĂ© la pandĂ©mie et l’obligation d’annuler toute la saison prĂ©vue en 20 / 21, suscite une vive attente ; car La Schubertiade a su fidĂ©liser son public de plus en plus large (enfants et familles sont conviĂ©es aux programmes « Bout’Schub », spĂ©cialement Ă©laborĂ©s pour les jeunes spectateurs et leurs parents). L’offre musicale y est riche et complĂšte, combinant autour du piano et de Schubert, plusieurs programmes contrastĂ©s, conçus selon la personnalitĂ© de chaque instrumentiste invitĂ© ; ici, le clavier dialogue avec le violon, le violoncelle, la clarinette et mĂȘme cette annĂ©e, la voix.

Chaque mois d’octobre Ă  mars, La Schubertiade affiche le samedi aprĂšs midi Ă  l’Hotel de Ville mĂȘme de Sceaux, un programme musical oĂč qualitĂ©, engagement, souvent dĂ©couverte et dĂ©frichement, tempĂ©raments en devenir et sensibilitĂ©s avĂ©rĂ©es, s’unissent pour le plaisir du public et pour servir cet esprit d’ouverture fraternelle et de partage convivial chers aux organisateurs, schubertiens fervents.

__________________________________

 

sceaux la schubertiade de sceaux hotel de ville saison sur classiquenewsLIRE notre prĂ©sentation des 6 programmes et concerts de La Schubertiade de Sceaux, du 15 oct 2022 au 25 mars 2023   -   Sceaux Ă  travers les 6 concerts de la Schubertiade – du 15 oct 2022 au 25 mars 2023, proposĂ©s au sein de l’HĂŽtel de Ville de Sceaux, chaque samedi Ă  17h30, affirme la tradition musicale solidement Ă©tablie dans le 92 (Hauts de Seine). La programmation conçue par le pianiste Pierre-Kaloyann Atanassov, mĂȘle grands noms et jeunes tempĂ©raments dans l’esprit des sĂ©ances et Ă©changes riches et gĂ©nĂ©reux, tels que les pratiquaient Ă  Vienne, Schubert et ses amis. Une Ă©mulation fĂ©conde stimule les Ă©nergies en dialogue, offrant tout un cycle majeur de musique de chambre…

 

__________________________________

 

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Selon quels critÚres avez-vous choisi les artistes invités pour cette nouvelle saison 2022 / 2023 de la Schubertiade de Sceaux ?

 

ELISABETH ATANASSOV : Pierre-Kaloyann Atanassov, chargĂ© de la programmation artistique, fonctionne avant tout par coup de cƓur, sans obĂ©ir Ă  des critĂšres spĂ©cifiques prĂ©Ă©tablis : il invite ainsi des musiciens qui l’ont touchĂ© lors de concerts ou de rencontres, sans oublier des partenaires de musique de chambre avec lesquels il est invitĂ© Ă  jouer ou des propositions envoyĂ©es Ă  La Schubertiade, comme par exemple celle du duo Geister (piano quatre mains, concert du samedi 19 novembre 2022) que Pierre-Kaloyann avait retenue dĂšs le dĂ©part (et qui, entretemps, a d’ailleurs gagnĂ© le prestigieux concours international ARD de Munich). Il a Ă©galement Ă  coeur, une ou deux fois par saison, de faire dĂ©couvrir au public des artistes rares en France – la clarinettiste israĂ©lienne Shelly Ezra, qui poursuit une brillante carriĂšre en Allemagne, en est un exemple pour cette annĂ©e. Les cas de figure varient donc, mais Ă  la base, demeure une comprĂ©hension commune de la musique et du rĂŽle du musicien.

Il ajoute Ă  cela un esprit de fidĂ©litĂ© envers les professeurs auprĂšs desquels il s’est formĂ©. AprĂšs Muza RubackytĂ© et Alain PlanĂšs, nous avons ainsi la grande chance de pouvoir recevoir le pianiste Itamar Golan qui partagera la scĂšne avec la toute jeune violoniste Marie-Aude MelliĂšs pour le concert inaugural du samedi 15 octobre 2022, notre programmation aimant Ă  associer toutes les gĂ©nĂ©rations de musiciens, Ă  l’apogĂ©e ou Ă  l’aube d’une carriĂšre.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Que signifie pour vous le terme « Schubertiade » ? Que signifie-t-il aujourd’hui et comment en rĂ©aliser les enjeux et les composantes pour le public de Sceaux ?

 

ELISABETH ATANASSOV : Le terme « Schubertiade » est avant tout synonyme d’amitiĂ© et de convivialitĂ©, associĂ©e Ă  un haut niveau artistique. A notre Ă©poque marquĂ©e par un individualisme dĂ» notamment aux moyens de communication dĂ©matĂ©rialisĂ©e, il y a un manque certain de rĂ©union et de contacts entre les gens. Les rencontres suscitĂ©es par la beautĂ© de l’Art en gĂ©nĂ©ral et plus spĂ©cialement de la musique sont un outil indĂ©niable et indispensable de rapprochement et d’enrichissement humain : la salle de l’hĂŽtel de ville de Sceaux, avec ses proportions adaptĂ©es Ă  la musique de chambre, permet des concerts Ă  taille humaine. Et pour favoriser les Ă©changes, nous demandons Ă  tous les artistes de prĂ©senter non seulement les Ɠuvres, mais aussi de nous faire part de leur propre ressenti et de leur Ă©motion vis Ă  vis de ce qu’ils vont interprĂ©ter. Enfin, les concerts sont toujours suivis d’une rencontre autour d’un verre entre les artistes et le public, ce qui permet Ă©galement des Ă©changes entre les auditeurs eux-mĂȘmes, prolongeant ainsi les Ă©motions partagĂ©es ensemble en silence.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : De quelle façon la période de la pandémie a-t-elle marqué (le travail des) artistes et (le comportement du) public ?

 

ELISABETH ATANASSOV : La pandĂ©mie et la crise qui s’en est suivie a totalement anĂ©anti les artistes qui se sont retrouvĂ©s sans travail puisque dans l’impossibilitĂ© d’exercer leur mĂ©tier pendant les deux confinements. Il est Ă©vident que les concerts en streaming par internet n’ont pu en aucun cas remplacer les concerts rĂ©els, bien sĂ»r au niveau de l’alchimie entre public et artistes, essence mĂȘme du concert, mais Ă©galement en termes de revenu financier. Pour ce qui est de La Schubertiade, elle n’a pas Ă©chappĂ© Ă  tout cela, la saison 2020 – 2021 ayant Ă©tĂ© entiĂšrement annulĂ©e. Mais nous sommes heureux d’avoir pu rĂ©inviter pour la saison passĂ©e 2021- 2022 l’ensemble des artistes prĂ©vus pour la saison annulĂ©e. Cela a Ă©videmment repoussĂ© toutes les invitations ultĂ©rieures.

Concernant l’affluence du public, nous avons Ă©tĂ© fortement impactĂ©s avec exactement 50% d’auditeurs en moins (nous faisions rĂ©guliĂšrement salle pleine avant la crise), certains rendus frileux par le contexte, d’autres rebutĂ©s par le pass sanitaire et enfin ceux dans l’impossibilitĂ© mĂȘme d’assister Ă  certains concerts du fait du pass vaccinal.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Quelles Ɠuvres et quelles formations spĂ©cifiques aimez-vous favoriser tout le long d’une saison ? Pourquoi ?

 

ELISABETH ATANASSOV : Concernant les Ɠuvres, Pierre-Kaloyann aime Ă  laisser chaque artiste ou ensemble libre de son programme, sachant par expĂ©rience qu’il est plus agrĂ©able Ă  un musicien de jouer ce qui lui tient Ă  cƓur, tout en veillant Ă  la cohĂ©rence de l’ensemble de la saison.

Schubert, maitre du lied, est bien sĂ»r toujours prĂ©sent avec cette annĂ©e, la soirĂ©e du 11 fĂ©vrier 2023 rĂ©servĂ©e Ă  la voix, celle de la trĂšs charismatique soprano ClĂ©mentine Decouture entourĂ©e de plusieurs amis instrumentistes (piano : Pierre-Kaloyann Atanassov, clarinette : Shelly Ezra, violoncelle : Sarah Sultan) dans l’esprit mĂȘme des concerts amicaux des Schubertiades de Vienne.

Nous avons toujours par saison un concert consacrĂ© au piano, avec cette annĂ©e le rĂ©cital d’Aline Piboule. Artiste attachante par son enthousiasme Ă  composer des programmes dans lesquels elle nous fait dĂ©couvrir des pĂ©pites hors des sentiers battus associĂ©es Ă  des Ɠuvres du grand rĂ©pertoire (concert du 14 janvier 2023).

Cette annĂ©e les cordes seront Ă©galement Ă  l’honneur : pour la premiĂšre fois nous invitons une formation plus importante avec un sextuor Ă  cordes (2Ăšme de Brahms, concert du 10 dĂ©cembre 2022) associant le Quatuor Voce au violoncelle de Sarah Sultan et Ă  l’alto de Manuel Vioque-Judde. Ce dernier revient ensuite le 25 mars 2023 pour clore en beautĂ© et clartĂ© la 4Ăšme Ă©dition de la Schubertiade de Sceaux avec son trio Ă  cordes, le Trio Arnold.

Et si tout se passe bien, nous prĂ©voyons une formation encore plus importante pour la saison 2023 / 2024 avec l’Octuor de Schubert. Mais nous en reparlerons !

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Outre les concerts « classiques / traditionnels », vous développez aussi une offre pour les jeunes mélomanes et aussi les amateurs ? Pourquoi cette place particuliÚre à la sensibilisation et à la transmission ?

ELISABETH ATANASSOV : Pierre-Kaloyann Atanassov et l’équipe de La Schubertiade sommes conscients que les enfants n’ont malheureusement pas assez d’occasions ni d’opportunitĂ©s pour se familiariser avec la musique classique et l’Art en gĂ©nĂ©ral qui suscitent l’émotion, la curiositĂ©, l’éveil, apportant un enrichissement et une ouverture sur d’autres mondes par rapport Ă  ce qui est proposĂ© aux jeunes dans la vie quotidienne. A notre petite Ă©chelle, mais avec conviction, nous souhaitons contribuer avec nos spectacles musicaux Bout’Schub Ă  destination des familles, Ă  cet Ă©merveillement et cet imaginaire indispensable Ă  lâ€˜Ă©panouissement de l’ĂȘtre humain.

Cette annĂ©e ce sera “le Roi qui n’aimait pas la musique” musique de Karol Beffa sur un texte de Mathieu Laine (avec le Trio Atanassov ; Magali Grillard, clarinette et Pierre Puy, rĂ©citant). Depuis l’origine, les sĂ©ances Bout’Schub font salle pleine (nous avons dĂ» refuser du monde) et cela ne s’est pas dĂ©menti, y compris pendant la crise sanitaire contrairement aux concerts traditionnels tout public.

Enfin, nous avons constatĂ© que les amateurs de haut niveau avaient trĂšs peu de possibilitĂ©s de se produire en public, qui plus est en bĂ©nĂ©ficiant d’un piano de concert. GrĂące Ă  notre volet « A vous la scĂšne », nous permettons ainsi Ă  une formation sĂ©lectionnĂ©e conjointement avec ProQuartet,  partenaire de l’évĂšnement, de bĂ©nĂ©ficier d’une masterclass donnĂ©e par notre directeur artistique, suivie d’un court concert de midi interprĂ©tĂ© par l’ensemble amateur.

 

Propos recueillis en septembre 2022

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.