Jélyotte ressuscité à Musique & Mémoire

musique et memoire 2022 festival annonce critique classiquenewsVOSGES DU SUD, Luxeuil-les-Bains. RAMEAU / Jéliote, le 16 juil 2022, 21h. Pour le Festival Musique & Mémoire, le ténor Reinoud van Mechelen ressuscite le répertoire incarné à l’époque de Rameau par son haute-contre favori, Jéliote. Eloquence, style, souplesse, agilité, Jéliote, interprète du génie français du XVIIIè, est devenu une légende dans l’histoire de l’opéra. Il méritait d’être célébré dans un programme qui lui est dédié.

 

 

 

Reinoud van Mechelen célèbre le chant ramélien à Musique & Mémoire

Jélyotte, star de l’opéra français
égérie de Rameau

 

 

 

Mechelen-jelyotte-jeliote-rameau-haute-contre-concert-musique-et-memoire-concert-critique-classiquenewsAprès Dumesny, haute-contre de Lully (ressuscité en juillet 2021), a nocte temporis s’intéresse au haute-contre de l’histoire, Pierre de Jéliote du Béarn (né à Lasseube, Occitanie) qui fut aussi guitariste, théorbiste, violoncelliste, compositeur (de Motets). Après des débuts remarqués (à 20 ans) en tant que ” Suivant d’Amour ” dans le prologue d’Hippolyte et Aricie, premier opéra de Jean-Philippe Rameau (1733), Jéliote doit attendre la retraite de son prédécesseur, Tribou, pour chanter les premiers rôles : ” Daphnis ” dans Daphnis et Alcimadure, opéra en langue occitane de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (chanté dans la langue maternelle de l’auteur en Narbonais) ; Abaris dans les répétitions des Boréades, dernière oeuvre de Rameau jamais créée au XVIIIe siècle (1764) en raison de la mort du compositeur. Retraité, Jéliote se retire dans les Pyrénées. Au programme de ce concert attendu : célèbres pages de Rameau, quelques airs en occitan de Mondonville, extraits de Dauvergne, La Borde, Colin de Blamont, et un air extrait de Zéilisca, opéra composé par le chanteur lui-même, agrémentés de pièces instrumentales, ouvertures et danses, extraites d’opéras créés par Pierre de Jéliote.

« La voix de ce divin chanteur
Est tantôt un Zéphir qui vole dans la plaine,
Et tantôt un volcan qui part, enlève, entraîne.
Et dispute de force avec l’art de l’auteur. »
Louis de Boissy, 1735

 

 

 

Pierre_Jelyotte Dardanus Rameau jeliottePour Jean-Philippe Rameau, Pierre de Jéliote / Pierre Jélyotte, né en terres occitanes (1713-1797), chante les rôles les plus difficiles et les plus fascinant : après Dardanus (1739), Jélyotte est nommé « premeir sujet » à l’Académie royale de musique en 1741 (28 ans) et crée les grands personnages raméliens : Platée (1745), Zoroastre (1749), Acante et Céphise (1751), … Sa célébrité est immense jusqu’à son retrait de la scène en 1755 (à 42 ans). « Voix de l’amour », Jélyotte était aussi piètre acteur que son timbre était argentin, vaillant, flexible, d’une technicité et d’un style « italien ». Très en cour, habile courtisan, Jélyotte chante devant la famille royale jusqu’en 1765.

 

 

 

__________________________________________________________________

Samedi 16 juillet 2022boutonreservation
LUXEUIL-LES-BAINS, 21h,

Basilique Saint-Pierre et Saint-Paul,
a nocte temporis, Jéliote, haute-contre de Rameau
: R V Mechelen

LIRE notre présentation Festival Musique & Mémoire 2022 : ici

RÉSERVEZ VOS PLACES directement sur le site du Festival Musique & Mémoire 2022 : https://musetmemoire.com/

 

 

 

__________________________________________________________________

Vidéo : Rameau, « Charmes trop dangereux » Abaris  / Les Boréades.
RV Mechelen chante et dirige :
https://youtu.be/BPHmJ6n6uQo

 

 

 

 

 

__________________________________________________________________

Comments are closed.