GSTAAD MENUHIN Festival 2021 : Zuzana Markova chante Elvira des Puritani de Bellini

london londres gstaad menuhin festival 2021 christoph muller annonce programm festival classiquenewsGSTAAD MENUHIN Festival, le 28 août 2021. BELLINI : I Puritani (1835). Le dernier opéra de Bellini créé à Paris (Théâtre Italien, janvier 1835). Bellini, virtuose de la vocalità évanescente, filigranée, arachnéenne s’inspire avec son librettiste (Carlo Pepoli) du roman français « Têtes rondes et cavaliers » d’Ancelot et Saintine. Éprouvée, folle, l’héroïne retrouve néanmoins son fiancé en fin d’action après la défaite du clan royaliste dans lequel elle a été élevé…
ANGLETERRE, XVIIè / Après la mort de Charles Ier Stuart (1649), Elvira Valton (du parti pro Cromwell, lequel a succédé à Charles Ier), soprano, aime Arturo Talbot (catholique, partisan des… Stuarts), ténor. Aussi lorsque ce dernier exfiltre la veuve du Roi (Henriette de France) pour qu’elle rejoigne Paris, « abandonnant » sa fiancée Elvira, celle ci … perd la raison et devient folle dès la fin du I. Rival d’Arturo, Riccardo (baryton) se félicite de le voir ainsi partir. Au II, le tuteur et oncle d’Elvira (Giorgio Valton) raconte la folie de sa nièce et demande à Riccardo de se venger d’Edgardo sur le champs de bataille où le clan Valton / Forth (les Puritains) pourront vaincre. Au III, malgré les gardes puritains, postés tout autour du château Valton, Edgardo rejoint Elvira dans un duo d’amour qui permet à la jeune femme de recouvrer la raison. Ils sont encerclés et alors qu’on annonce la défaite des Stuarts, Cromwell déclare l’amnistie générale et la paix civile. Les amants pourront vivre leur bonheur.

callas-elvira-i-puritani-puritains-bellini-1949-1953-opera-classiquenewsA Londres, la création des Puritains assoit définitivement la légende bellinienne, grâce à un quatuor de solistes exceptionnels : Guilia Grisi, Giovanni Battista Rubini, Antonio Tamburini et Luigi Lablache dans les rôles d’Elvira, Edgardo, Riccardo et Giorgio Valton. Bellini a écrit 4 rôles idéalement caractérisés, chacun ayant un fort relief émotionnel, exprimé en une écriture vocale des plus fines, à la fois agile et dramatique. A travers l’épisode historique opposant le parti des Stuarts et celui de Cromwell, Bellini s’intéresse surtout à l’intimité des protagonistes, leurs conviction profonde, leurs motivations souvent non dites mais présentes dans le texte musical. Plus que tout autre opéra, – excepté Norma-, le compositeur sait développer des mélodies exquises… Après Paris et Londres, Bellini compose une nouvelle version où le personnage d’Elvira devient mezzo soprano afin que la Malibran puisse l’incarner sur la scène.
Belcantiste de la première heure, après la seconde guerre, la Callas chante Elvira à La Scala en 1953 sous la direction de Tullio Serafin (superbe intégrale édité par Emi, mais aussi audible sur YOUTUBE ici : https://www.youtube.com/watch?v=o19-WXsYWyU) – Plus récemment, la mezzo romaine Cecilia Bartoli s’est emparée du rôle avec une conviction tout aussi saisissante. Photo : Callas, Elvira, 1949 DR

GSTAAD MENUHIN Festival, le 28 août 2021, 19h30
I Puritani, BELLINI, tente de GSTAAD -
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/28-08-21-opera-concertant

 Zuzana Marková, soprano (remplaçant Lisette Oropesa souffrante)
Francesco Demuro, ténor
Erwin Schrott, baryton
Annalisa Stroppa, mezzo-soprano
George Petean, baryton
Antonio di Matteo, basse
Patrizio Saudelli, téneor
Zürcher Sing-Akademie, choeur
Orchestre de la Suisse Romande
Domingo Hindoyan, direction
Extraits de l’opéra «I puritani»: airs, chÅ“urs et intermèdes orchestraux / Sélection: Domingo Hindoyan / durée : 2h15

INFOS ici :
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2021/28-08-21-opera-concertant

Comments are closed.