FESTIVAL BAROQUE DE PONTOISE : ANAMORFOSI

festival baroque de pontoise 2021 2022 concerts critiques annonces classiquenews MENSONGESPONTOISE, Festival Baroque 2021. Sam 23 oct 2021, 20h30. ANAMORFOSI. Le Poème Harmonique. Sacré, profane ; amour sacré, amour profane, ferveur et désir sensuel… s’égalent à l’âge baroque où les compositeurs n’hésitent pas à utiliser la même musique pour des textes différents, sacrés et profanes. Ecoutez le Pianto della Madonna où Monteverdi reprend note à note son bouleversant Lamento d’Arianna ne changeant que le texte, passant sans réserve aucune du sacré au lyrique profane ; ou encore à Sì dolce è’l martire qui garde la tendresse chaloupée d’une page amoureuse, Sì dolce è l’tormento. L’incarnation est ainsi : l’humain est au monde par une langue et des accents sensuels, quelque soit le contexte, sacré ou profane.

CLIC D'OR macaron 200Le programme présenté à Pontoise, reprend le sommaire d’un cd thématique qui fut en son temps (enregistré en 2018, édité en sept 2019) couronné par un CLIC de CLASSIQUENEWS : « … Au carrefour du profane et du sacré, se développe une même musique, constante et touchante par ses aspérités passionnelles. En hymnes sacrés ou en vers madrigalesques, l’écriture musicale ne varie pas, mais elle modifie son sens selon les paroles associées : il n’y a donc pas de « métamorphoses » comme nous l’explique le Poème Harmonique qui du reste nous parle aussi d’anamorphoses (le titre du cd : intitulé plus adapté à ce dont il est question : une même chose dont l’aspect varie selon le point de vue) ; tout du moins, il s’agit ici d’un changement de paroles, donc superficiel ; un changement d’enveloppe (linguistique) ; les vertiges de la musique eux sont toujours invariables, constants.
« Vers 1630 en Italie, un voyageur franchit le seuil d’une Ă©glise. Double vertige ! Tandis que l’œil se perd dans la profusion baroque, l’oreille croit rĂŞver. Quels sont ces bruits de bataille, ces plaintes amoureuses, ces disputes théâtrales qui ont remplacĂ© les cantiques ? »…

Ainsi est résumé le prétexte de ce nouveau programme que l’ensemble de Vincent Dumestre a déjà éprouvé en concert. A quelques pertes de tension près et de faiblesses (bien anecdotique) dans le parcours musical, nous tenons là un cycle de perles baroques captivant, où brillent surtout les jeunes voix actuelles, la soprano Déborah Cachet en tête, voix aux fulgurances naturelles et sincères, irrésistible. Dramatiques et introspectives, articulées et flexibles…. ». Le programme inclut dans sa version étoffée le Miserere d’Allegri :  joyau polyphonique  transfiguré par un retour aux manuscrits, ainsi qu’une ornementation  exaltée. Ultime métamorphose, par l’improvisation, d’un faux-bourdon devenu chef-d’œuvre et quintessence du baroque.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

Samedi 23 Octobre 2021 | 20h30
Église Notre-Dame, Place Notre-Dame, 95300 Pontoise

INFOS & RÉSERVATIONS
https://www.festivalbaroque-pontoise.fr/fr/samedi-23-octobre-2021-20h30-le-poeme-harmonique-cathedrale-saint-maclou-pontoise

 

 

ANAMORFOSI
Ĺ’uvres de Allegri, Cavalli, Monteverdi, Rossi
Le Poème Harmonique
(direction : Vincent Dumestre) / 
Déborah Cachet, Marthe Davost, Marie Théoleyre, sopranos
Anaïs Bertrand, alto
Nicholas Scott, Jan Van Elsacker, ténors
BenoĂŽt Arnould, Romain Bockler, barytons
Virgile Ancely, basse
Fiona-Émilie Poupard, Mira Glodeanu, violons
Adrien Mabire, cornet
Lucas Peres, lirone
Françoise Enock, violone
Sara Agueda Martin, harpe
Marouan Mankar Bennis, orgue
Vincent Dumestre, théorbe

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

POEME-HARMONIQUE-ANAMORFOSI-allegri-monteverdi-marazzolli-mazzochi-cd-review-critique-cd-classiquenews-vincent-dumestreLIRE aussi notre critique complète du CD ANAMORFOSI – CLIC de CLASSIQUENEWS de sept 2019 : … « le programme des afflictions sacrĂ©es, se poursuit avec les larmes de Marie au sĂ©pulcre (Monteverdi : « Maria quid ploras »), belle Ă©loquence linguistique oĂą chaque voix pèse, articule, nuance l’élan collectif. MĂŞme expressivitĂ© caractĂ©risĂ©e et dans une ampleur suave et flexible dans le dernier Ă©pisode collectif, « Pascha concelebranda », prière Ă  plusieurs qui captive par la diversitĂ© des effets et des nuances expressives du chant, entre drame profane, cantate sacrĂ©e, dramma opĂ©ratique… tout en louant JĂ©sus et le miracle final de sa RĂ©surrection…. » :
https://www.classiquenews.com/cd-critique-anamorfosi-allegri-marazzoli-monteverdi-le-poeme-harmonique-juin-2018-1-cd-alpha/

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.