CRITIQUE CD. Mélanie Brégant : ACCORGUEON : Mendelssohn, Franck, Boëllmann, Escaich… ( 1 cd Klarthe records) – Mélanie Brégant

KLA133 melanie bregant accorgueon klarthe records critique classiquenews  cd critique CLIC classiquenewsCRITIQUE CD. Mélanie Brégant : ACCORGUEON : Mendelssohn, Franck, Boëllmann, Escaich… ( 1 cd Klarthe records)Mélanie Brégant démontre ici combien le clavier portatif n’a rien à envier au colossal orgue pour lesquelles les pièces sélectionnées ont été conçues originellement. D’emblée, la transcription pour l’orgue à bretelles n’entame en rien leur expressivité, leur gravitas, leur justesse comme leur pouvoir d’évocation : la distribution / répartition entre les voix et les mains, les options de registrations opèrent une adaptation depuis l’architecture originelle qui est in fine enrichissement et non appauvrissement.
D’abord les 3 premiers morceaux d’une presque égale durée autour de 8 mn forme comme un triptyque « bachien »; deux romantiques faisant révérence au dieu Jean-Sébastien, leur art découlant de la source baroque…

L’accordéoniste dévoile chez Mendelssohn une ampleur habitée, d’une éloquence sereine, lumineuse, confiante ; la variation est d’une souplesse vivace aux phrasés admirablement maîtrisés sur l’ensemble du spectre sonore, soit 7 octaves (!).
Chez Franck, s’affirme un même calme olympien dont la profondeur voire la gravité (les fabuleux graves de l’accordéon de concert, ou « basses pédales » sollicitées à la main gauche) montre combien le liégeois français a su recueillir et transcender l’art contrapuntique de Bach L’accordéon par sa richesse harmonique et l’art des nuances de l’interprète égale le spectre expressif du piano – comme on dit piano cathédrale et piano orgue, l’accordéon rivalise avec les claviers les plus impressionnants et spectaculaires (la fugue précise, sobre, droite comme hallucinée, suspendue…).
Source inépuisable, la passacaille de JS Bach semble surgir des tréfonds mystérieux puis flotter entre solennité et gravité, en une traversée nocturne explorant les profondeurs d’un autre-monde.
La Suite « Gothique » de Boëllmann (lui-même organiste, fervent admirateur de Franck) étend les mêmes résonances graves, d’une longueur de son impériale (Prélude initial) ; le Menuet enjoué, léger, badine ; la prière à Marie caresse, rassérène par sa douceur qui rayonne ; avant que la toccata n’hypnotise par sa coupe précise, ses syncopes agiles qui flottent, aériennes…

CLIC D'OR macaron 200Le jeu de Mélanie Brégant force l’admiration car à la sensibilité de l’interprète s’ajoute aussi l’intelligence des choix opérés pour réussir la transcription de l’orgue à l’accordéon soit des 2 mains et des 2 pieds de l’organiste aux seules mains de l’accordéoniste (!) : finesse et subtilité dans l’indépendance distincte des voix simultanées (la Variation chez Franck), comme la négociation avec les césures du souffle qu’impose le seul soufflet… L’épreuve en ce sens la plus emblématique a concerné les 5 versets du Victimae Paschali de Thierry Escaich (1991) pour lesquels Mélanie Brégant a fait œuvre de transcriptrice inspirée et pilotée par le compositeur organiste : l’accordéoniste ayant trouvé l’aval de l’auteur réussit la superposition des « univers antagonistes » comme électrisés de l’intérieur par la riche texture harmonique et la volubilité de la trame rythmique. De quoi faire surgir et donner vie aux figures thématiques, vivaces et processionnelles telles des toccatas improvisées qui s’embrasent… Superbe programme : original et superbement réalisé.

__________________________

Mélanie Brégant, accorguéon, accordéon de concert

Félix MENDELSSOHN (1809-1847) – Sonate en ré mineur op. 65 n°6 (1er mouvement, Choral et variations)
César FRANCK (1822-1890) – Prélude, fugue et variations en si mineur op. 18
Jean-Sebastian BACH (1685-1750) – Passacaille en do mineur BWV 582
Johann PACHELBEL (1653-1706) – Chaconne en fa mineur P 42
Léon BOELLMANN (1862-1897) – Suite Gothique op. 25
Thierry ESCAICH (1965) – Cinq versets sur le Victimae Paschali (1991)

 

__________________________

 

PLUS d’infos sur le site de Klarthe records :
https://www.klarthe.com/index.php/fr/enregistrements/accorgueon-detail

Comments are closed.