CRITIQUE, CD événement. JEAN-MARIE LECLAIR : Concertos – The Beggar’s Ensemble / Augustin Lusson – 1 cd label flora – juin 2021)

Leclair Sonates LUSSON Beggar s ensemble cd flora critique cd review classiquenewsCRITIQUE, CD événement. JEAN-MARIE LECLAIR : Concertos – The Beggar’s Ensemble / Augustin Lusson – 1 cd label flora – juin 2021) – LECLAIR, fondateur (avec Mondonville) de l’école française de violon et par extension, premier génie du chambrisme français ? L’invention libre, d’une audace remarquable, alliant sens du dialogue et des échanges, et raffinement harmonique, sans omettre la grande séduction mélodique, révèlent le tempérament hors normes de celui qui marqua aussi les esprits par son opéra Scylla et Glaucus. Jean-Marie Leclair (1607 – 1764) s’impose à nous au début des années 1720, tel un génie inégalé du violon.

Le violon du leader de The Beggar’s Ensemble, Augustin Lusson, a cette acidité souple, virtuose, libre, cette audace poétique, d’une constante justesse, à la mesure d’une écriture superlative. Les 2 premiers Concerto de l’opus 7 de 1737 (pour 2 flûtes ou 2 violons) affirment cette agilité à deux voix interchangeables, au service de cycles tripartites d’une volubilité harmonique et mélodique flamboyante (long premier mouvement, auquel succède le contemplatif et parfois grave adagio du Cto 2).

The Beggar’s Ensemble
célèbre le génie de l’école française de violon…

 JM Leclair : une poétique libre et virtuose

Evidemment Leclair semble tout connaître des italianismes à son époque (Couperin a réalisé et réussi depuis longtemps la réunion des styles / « goûts » français et italiens ; de fait tel ), car la fièvre expressive d’un Leclair, poète autant que virtuose, va au-delà d’un mimétisme convenable ; le Concerto n°6 (de l’Opus X daté de 1745) alterne acrobaties saisissantes et langueur suspendue, presque énigmatique (andante) ; la lumière irradie, le crépitement sonore maîtrisé aussi (Allegro final). La texture et la pâte instrumentale trouve une ductilité superlative dans la Chaconne où Leclair semble faire la jonction entre Lully et Rameau dans un flamboiement virtuose d’une exceptionnelle poésie. L’homogénéité, l’éloquence, et cette verve rafraîchissante soulignent l’art du Beggar’s Ensemble, emporté entre CLIC D'OR macaron 200facétie, pudeur, grâce dansante, par le premier violon Augustin Lusson. L’oreille ne peut que succomber à une telle sensibilité active, précise et sobre à la fois. Leclair, violoniste compositeur fulgurant (assassiné la nuit du 22 octobre 1764) occupe ainsi une place à part : son violon nous chante une partition d’une force poétique irrésistible. Magistral.

___________________

CRITIQUE, CD événement. JEAN-MARIE LECLAIR : Concertos – The Beggar’s Ensemble / Augustin Lusson – 1 cd label flora – enregistré à Poitiers en juin 2021 – CLIC de CLASSIQUENEWS été 2022

VISITEZ le site de The Beggar’s Ensemble / Augustin Lusson :
https://www.beggarsensemble.fr

Approfondir
__________

VOIR The Beggar’s ensemble / Sonates anglaises (fév 2021)
https://www.youtube.com/watch?v=hAG_hqziZzs

LIRE notre critique du CD précédent avec Auguston Lusson et Iakovos Pappas : 6 sonates violon / clavecin de Charles François Clément – CLIC de CLASSIQUENEWS de décembre 2020
http://www.classiquenews.com/entretien-avec-iakovos-pappas-6-sonates-clavecin-violon-de-charles-francois-clement/

Comments are closed.