CD, critique. EVOLUTION : Aynur Begutov, guitare à 7 cordes (1 cd Vision Fugitive 2020)

evolution aynur BEGUTOV cd critique classiquenews vision fugitiveCD, critique. EVOLUTION : Aynur Begutov, guitare à 7 cordes (1 cd Vision Fugitive 2020). Le label Vision Fugitive apporte sa contribution à la clarification de l’école russe de guitare ; une filière artistique méconnue pourtant florissante dès la fin du XVIIIè et au cours du XIXè (avec Andrei O Sikhra, 1773 – 1850 et ici ses Variations sur La Pie de voleuse de Rossini, qui exploite de façon géniale la technique sur 7 cordes). Le guitariste Aynur Begutov explicite et éclaire l’écriture du pédagogue et compositeur russe romantique, doué d’une pensée véritablement « orchestrale ». Si le maître Sikhra séduit immédiatement l’auditeur par sa facilité mélodique, il en est de même chez son élève Nikolaï Iv. Aleksandrov (1818 – 1884) qui fut colonel de la garde impériale des hussards ; totalement dédié à la composition musicale, son écriture renouvelle avec goût et style la musique de salon russe du plein XIXè, comme l’attestent les 3 pièces réunies ici : Valse de l’adieu, Mazurka et Chic Polka.

 

 

A la découverte de l’école russe de guitare
Aynur Begutov joue un florilège de compositeurs guitaristes
de Sikhra à Orekhov…

 

 

Le parcours qui s’apparente à une anthologie consistante, s’impose par le sérieux de la sélection, une mise en avant qui s’écoute à la fois comme une invitation à approfondir sa connaissance de la guitare russe et un avant goût prometteur; la sélection comprend d’autres figures majeures telles Kostantin G Vassiliev (1970) dont 5 pièces courtes et denses, témoignent d’un apport puissant et original. Ces 5 esquisses russes ont été écrites en 2012 justement pour Aynur Begutov et concentrent la quintessence de l’art artisanal russe, osant des passerelles entre musique et arts décoratifs populaires. La digitalité du guitariste exploite les références aux techniques diverses utilisées, à leurs effets chromatiques, aux effets de matière aussi ; la dernière « Khokhloma » est emblématique du cycle.

L’écriture de Sergueï D Orekhov (1935 – 1998), guitariste devenu légendaire dans les années 1970 / 1980 se distingue tout autant : Aynur Begutov rend hommage à ses dons de compositeur, maîtrisant totalement les ressources techniques des 7 cordes, lui permettant de vivifier des pièces populaires telles la polka de Sokolov, la romance russe « les saules pleureurs endormis » ; « Mare diandia », très belle danse gitane.
Une affection particulière va à un autre romantique éclairé Mikhail Tim. Vysotsky (1791 – 1837) dont l’écriture très personnelle a séduit musiciens et écrivains dont Lermontov. Ici Aynur Begutov rend hommage à l’auteur de l’Enseignement pratique de la guitare à 7 cordes : il en souligne l’exubérante inspiration cultivée dans le genre de la Variation (superbe élan des Variations sur la mélodie « Ma petite maman, j’ai mal à la tête »… Programme défricheur et audacieux.

————————————————————————————————————————————————–

CD, critique. EVOLUTION : Aynur Begutov, guitare à 7 cordes (1 cd Vision Fugitive 2020).

————————————————————————————————————————————————–

 

 

VOIR ici le TEASER du cd EVOLUTION / Aynur BEGUTOV (1 cd Vision Fugitive)
https://www.youtube.com/watch?v=bXUDHQjv2c4

————————————————————————————————————————————————–

 

 

EN LIRE PLUS sur le site du label VISION FUGITiVE
https://www.visionfugitive.fr/fr
Lien vers la page de présentation du cd Evolution / Aynur BEGUTOV :
https://www.visionfugitive.fr/fr/catalogue/evolution/21

————————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

Comments are closed.