ALMAZIS, Iakovos Pappas jouent les FABLES de LA FONTAINE

la-fontaine jean de la fontaine 400 ans en juillet 2021LA FONTAINE, 400 ans. Le 17 juillet 2021 : Almazis. Pour célébrer les 400 ans en 2021 de la naissance de l’illustre conteur, l’ensemble ALMAZIS et son chef Iakovos Pappas abordent 9 fables de Jean de La Fontaine mises en musique par Clérambault et plusieurs extraits des « Deux chasseurs et la laitière », opéra comique d’Egidio Duni, que les interprètes connaissent bien pour les avoir déjà joués entre autres en Vendée, il y a quelques années. Outre la portée moraliste des textes, souvent frappés du bon sens, l’écriture musicale sait exploiter une langue à plusieurs degrés de lecture, aussi poétique que riche en situations dramatiques cocasses, parfois délirantes. Chacune révèle de la part du fabuliste, une fabuleuse connaissance de la psyché humaine, ses faiblesses comme ses indécrottables travers (jalousie, envie, manipulation, mensonge, …). Mais toujours l’esprit de La Fontaine garde l’espoir et une certaine tendresse fraternelle pour ses héros qu’envisage l’élégance de sa prose, d’une rare acuité poétique.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Samedi 17 juillet 2021
SOIRÉE MUSICALE au CHÂTEAU de VASCOEUIL
Jean de La Fontaine :
« LES FABLES EN MUSIQUE »
Ensemble ALMAZIS
IAKOVOS PAPPAS, direction
RÉSERVEZ vos places
(formule spéciale : exposition, dîner, concert)
http://www.chateauvascoeuil.com/Almazis.php

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

almazis-vasta-iakovos-pappas-vasta-concert-annonce-critique-classiquenews-582FondĂ© depuis 1992 par l’excellent claveciniste et chef Iakovos Pappas, l’ensemble Almazis poursuit dans ce programme son goĂ»t des rĂ©pertoires oubliĂ©s, des compositeurs Ă  fort tempĂ©rament dont l’écriture musicale sert et articule la rhĂ©torique du texte : le dernier disque rĂ©alisĂ© par Iakovos Pappas dĂ©diĂ© aux Sonates du mĂ©connu ClĂ©ment en a tĂ©moignĂ© rĂ©cemment encore en dĂ©cembre 2020 – CLIC de CLASSIQUENEWS). Le chant de la musique, la qualitĂ© des textes sont ici servis par des interprètes pour lesquels le souci d’éloquence et la subtilitĂ© du geste ne sont pas de vains mots. Le travail spĂ©cifique sur la prononciation dans le chant, la dĂ©clamation, et la gestuelle, la curiositĂ© du chef pour les autres disciplines artistiques, sa grande culture et sa sensibilitĂ© Ă  servir le rĂ©pertoire baroque français des XVIIè et XVIIIè, confirment la singularitĂ© prĂ©cieuse d’Almazis.

 
 

 
 

Au programme :
9 fables de Jean de la Fontaine mises en musique par Louis-Nicolas Clérambault, contemporain du poète et trois airs extraits de « Deux Chasseurs & La Laitière », opéra-comique d’Egidio Duni sur un livret d’Anseaume, inspiré de deux fables.

Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749)
et les Fables de La Fontaine
Bien que destinées à être originellement récitées, les Fables de La Fontaine, mises en musique, gagnent un souffle dramatique inédit du fait même des rythmes et des tempos ; le débit plus rapide, l’articulation et l’accentuation permises par le chant les rendent mêmes plus accessibles en particulier du jeune public.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

PROGRAMME 

 
Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749) / La Fontaine
La tortue et l’aigle (VanitĂ© opiniâtre)

La chèvre, le chevreau et le loup (La méfiance)

Jean-François Dandrieu (1681-1738)
La Chasse (clavecin seul)

Louis-Nicolas Clérambault (1676-1749) / La Fontaine
Le cerf se mirant dans l’eau (L’utile et le beau)

Louis-Claude Daquin (1694-1772)
Le coucou (clavecin seul)

Louis-Nicolas Clérambault (1676–1749) / La Fontaine
La grenouille et le bĹ“uf (L’ambition)
L’âne et le chien (Secours mutuel)

François Francœur (1698-1787)
Sonate en RĂ© mineur
Adagio-Allemande,
marqué Rondeau-Sarabande-Rondeau, gay.

Louis-Nicolas Clérambault (1676–1749) / La Fontaine
Le rat et l’huitre (Le badaud)
La fourmi et la sauterelle (L’oisivetĂ©)
Le loup et le chien (La liberté)

Egidio Duni (1709-1775)
Les deux Chasseurs et la Laitière (La peau d’ours et le pot de lait)
Voilà la petite Laitière
Voici tout mon projet
Hélas j’ai répandu mon lait

Louis-Nicolas Clérambault (1676–1749) / La Fontaine
Les grenouilles qui demandent un roi (L’amour du changement)

Elizabeth Fernandez, soprano
CĂ©line Martel, violon
Pierre Charles, violoncelle
Iakovos Pappas, clavecin et direction

 
 

 
 

Concert présenté dans le respect des règles sanitaires

Les différentes formules de la Soirée :
Dès 18h, visite du site et de l’exposition 2021 « LES FABLES »
ThĂ©matique : les Fables de la Fontaine (1621-1695) pour les 400 ans de la naissance du poète fabuliste. A leur parution Ă  partir de 1668, Les Fables connaissent le succès grâce Ă  leur stratĂ©gie narrative – la mise en scène d’animaux permet aux textes de critiquer et de dĂ©noncer- et dĂ©jĂ  leurs illustrations complètent leur impact immĂ©diat ; c’est un pan de notre patrimoine culturel et leurs morales enrichissent le fonds de la sagesse populaire. 17 artistes ont « interprĂ©tĂ© » selon leur sensibilitĂ© et leur manière (fantastique,
surréalisme et symbolisme) : La cigale et la fourmi, Le corbeau et le renard, Le loup et l’agneau, La grenouille qui se veut aussi grosse que le bœuf, Le lièvre et les grenouilles…et tant d’autres. Au total, 65 toiles pour 65 fables.
A partir de 19h (sur réservation) AVANT le concert de 20h,
formule dinatoire à la Cascade: 19,50€ /12,50€ enfants

 

 

RÉSERVATION TÉLÉPHONIQUE OBLIGATOIRE :
02 35 236 235
ATTENTION PLACES LIMITÉES

TARIFS (visite incluse) : 25€ et 15€ (enfants + 7 ans, étudiants, pôle emploi)
Accès : 20 Km ROUEN ou GOURNAY sur RN 31 et 10 Km FLEURY sur ANDELLE ou LYONS

 

 

 

 

__________________

 

 

LIRE aussi notre dossier spécial 400 ANS de JEAN DE LA FONTAINE

la-fontaine jean de la fontaine 400 ans en juillet 2021Génie poétique, narrateur subtile autant que doué d’une impertinence raffinée, le contemporain de Racine, n’eut pas contrairement à ce dernier, les faveurs du Roi Soleil. Proche du surintendant Fouquet à Vaux le Vicomte, La Fontaine prit la défense du ministre malgré les foudres royales ; et la disgrâce qui foudroya Fouquet, éclaboussa le poète, à jamais écarté des privilèges et pensions de la Cour. Mais à force de louanges et sollicitudes ciblées, il réussira néanmoins à se faire élire à l’Académie, après son contemporain (et ami) Boileau. On connaît évidemment ses fables (inspirées d’Esope), toujours étudiées, piliers dans l’apprentissage de notre langue, terrain propice pour aiguiser l’esprit critique de ous les écoliers de France et de Navarre. Au total 3 recueils fondamentaux de Fables sont publiés en 1668, 1678 puis à l’extrémité de la carrière en 1694 (Livre XII) ; on connaît moins ses Contes. La Fontaine autant moraliste que fabuliste de génie, et orfèvre-narrateur devient académicien en 1684.

  

  

 

Comments are closed.