66è GSTAAD MENUHIN FESTIVAL : lancement ce 15 juillet 2022 !

GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2022 : lancement ce vendredi 15 juillet !  -  Du 15 juil au 3 sept 2022, le 66è GSTAAD MENUHIN FESTIVAL offre un nouveau cycle enchanteur à la hauteur des promesses et des attentes de l’été 2022.

 

 

 

SUISSE : le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL vous attend dès le 15 juillet 2022

Idyllique, pastorale, sise dans un site préservée, l’église de Saanen où tout commença sous l’impulsion de Yehudi Menuhin… DR

 

 

 

Covid oblige et confinement 2020 imposé, le Gstaad Menuhin Festival a dû repousser de deux ans le voyage musical à Vienne (prévu à l’été 2020). Les célébrations Beethoven aussi en ont pâti, mais pas tant que cela car ce décalage vient heureusement rappeler qu’en 2022, nous fêtons probablement – contre tous les usages et les croyances jusque là admis, l’exact 250è anniversaire de la naissance de Ludwig !! Encore un aspect qui singularise Gstaad des autres festivals estivaux plus tradis.

La nouveauté cette année, outre l’étonnante offre artistique est l’engagement du Gstaad Menuhin Festival & Academy sous l’angle de la durabilité avec un partenariat avec la Fondation my-climate, célébré lors du concert du 26 août 2022 (avec la violoniste Patricia Kopatchinskaja, très engagée sur le front de l’écologie et de la prise de conscience verte). Plus d’infos ici :
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/newsticker/myclimate-f

 

 

 

Yehudi Menuhin, “violon du siècle”, avait eu le coup de foudre pour le Saanenland et fonde le festival en 1957, jouant les premiers concerts dans l’église de Saanen, depuis écrin historique et cœur du Festival. Le public répond chaque année de plus en plus nombreux, convaincu par la diversité des concerts, la ligne artistique exceptionnelle et exigeante défendue par Christoph Müller, intendant général et directeur artistique, sa conscience écologique, nouvel axe fort et probablement positionnement visionnaire dans le monde festivalier. D’autant qu’un tel engagement prend en compte la beauté fragile des paysages alpins (pâturages, églises, villages…) dans lesquels s’inscrivent tous les concerts.

Cet été 2022, donc… direction Vienne, capitale de la valse, mais aussi temple du classicisme, cité de Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms, Bruckner, Mahler.

 

 

Christoph Müller célèbre toutes les facettes du génie viennois, son fantastique patrimoine, des joyaux italiens chers à la cour impériale de l’époque baroque (les souverains Habsh-bourg, très mélomanes) jusqu’aux pages les plus modernes et grinçantes caractéristiques de l’inimitable «Schmäh» – l’humour viennois –, en passant par les grands maîtres, Beethoven en tête, littéralement incontournable en cette année de 250ème anniversaire (!!!).

Car saviez-vous qu’il existe des études très sérieuses tendant à démontrer, preuves scientifiques à l’appui, que Ludwig van Beethoven ne serait pas né à Bonn en 1770 comme l’indiquent les livres d’histoire, mais dans la ville néerlandaise de Zutphen en 1772? Ce qui ferait du Gstaad Menuhin Festival & Academy le seul festival au monde à célébrer son 250e anniversaire… la bonne année!

_________________

 

 

Scoop ou fake news? Peu importe. Pour le directeur artistique Christoph Müller, c’est d’abord l’occasion de rappeler que la «vérité historique» est chose toute relative et que l’essentiel est ailleurs: dans le plaisir de partager, l’espace d’un été, les plus belles pages du génie de Bonn et, plus largement, de s’enivrer des richesses infinies de «sa» ville de Vienne, patrie des valses à rubans rose bonbon de Johann Strauss autant que des audaces iconoclastes d’Arnold Schönberg.

 

 

 

GSTAAD-Mehuin-festival-2020-clocher-de-rougemont-sur-la-montagne-classiquenews-DEPECHE-FEV2020

 

 

 

________________

La programmation 2022 donne le vertige, réunissant les tempéraments de la planète classique parmi les plus passionnants de l’heure

muller-christoph-gstaad-menuhin-festival-2022-location-billetterie-ouverte-classiquenews-annonce-critique-concertsInvités 2022, « une pluie de stars » : le contre-ténor Philippe Jaroussky (dans des «musiques célestes» en compagnie de L’Arpeggiata de Christina Pluhar), la clarinettiste Sabine Meyer (actrice d’une «Nuit Mozart» aux côtés de Giovanni Antonini et du Kammerorchester Basel), le violoniste Daniel Hope (à la tête de «son» Zürcher Kammerorchester), les pianistes Daniil Trifonov, Yuja Wang (en récital avec Leonidas Kavakos) et Grigory Sokolov, l’acteur Klaus Maria Brandauer (qui proposera des lectures autour de Beethoven avec le pianiste Sebastian Knauer), les ténors Jonas Kaufmann (en tête d’affiche d’une version concertante de «Fidelio») et Juan Diego Flórez (de retour avec les jeunes de son magnifique projet «Sinfonía por el Perú), ou encore le chef René Jacobs à la tête du RIAS Kammerchor et le Freiburger Barockorchester.

2 opéras en version de concert: “Fidelio” de Beethoven sous la baguette de Jaap van Zweden (à la tête du Gstaad Festival Orchestra) et “La flûte enchantée” de Mozart dans une version semi-scénique très attendue animée par Christophe Rousset et ses Talents Lyriques, avec Sandrine Piau.

Une carte blanche à Andreas Ottensamer, clarinettiste émérite (et lauréat du Prix Neeme Järvi 2021), avec à la clé notamment des rencontres étonnantes avec la chanteuse Ethel Merhaut, le pianiste et compositeur Bela Koreny, ou les Wiener Sängerknaben.

Des récitals et concerts de chambre de haut vol dans les magnifiques églises de la région animés par les pianistes Andras Schiff, Bertrand Chamayou, Dejan Lazic, Alexander Melnikov, Pallavi Mahidhara (lauréate du 1er Olivier Berggruen Piano Award), Jeremy & Mookie Menuhin, les violonistes Veronika Eberle et Patricia Kopatchinskaja, les violoncellistes Sol Gabetta et Anastasia Kobekina (lauréate du vote public Jeunes Etoiles 2021), les chanteurs Brigitte Geller et Daniel Belle, ou encore les Quatuors Hagen, Carmina et Menuhin.

Des soirées symphoniques dédiées à Beethoven sous la tente du Festival de Gstaad: le Triple Concerto avec Daniel Lozakovitch, Edgar Moreau, Sergei Babayan, le Royal Philharmonic de Londres et Vasily Petrenko; «L’Empereur» (avec Jan Lisiecki) et la Quatrième de Tchaïkovski par Jaap van Zweden et le Gstaad Festival Orchestra; le Concerto pour violon présenté par Bomsori Kim et l’Orchestre radio-symphonique de Francfort dirigé par Alain Altinoglu; sans oublier le feu d’artifice final: un gala d’opérette viennoise animé par Alfred Eschwé et le Wiener Johann Strauss Orchester.

Le Gstaad Festival Orchestra, qui poursuit en 2022 sa collaboration avec Jaap van Zweden, chef du prestigieux New York Philharmonic depuis la saison 2018 / 2019; il se produit non seulement durant le Festival mais également en tournée dans toute l’Europe, et participe activement à la Gstaad Conducting Academy (animée par le même Jaap van Zweden escorté du professeur Johannes Schlaefli).

 

 

 

gstaad-menuhin-festival-concerts-classiquenews-2020-orchestre-tente

 

 

 

Le feu d’artifice final de la première volée de “Menuhin’s Heritage Artists“, qui n’avaient pu couronner en 2020 leurs cinq années de collaboration avec le Festival : outre Andreas Ottensamer, le Quatuor Chiaroscuro, la violoniste Christel Lee, le claveciniste Jean Rondeau.

 

 

 

ET AUSSI….

Une plongée dans la musique ancienne avec le trompettiste Gabor Boldoczki et le flûtiste à bec Maurice Steger.

Un tremplin pour jeunes solistes : les 8 «Matinées des Jeunes Etoiles» le samedi à la chapelle de Gstaad, les solistes de l’International Menuhin Music Academy (emmenés par leur nouveau directeur artistique Renaud Capuçon), les lauréats de la Fondation Kiefer- Hablitzel | Göhner.

Des moments de musique hors les sentiers battus : proposés par DDC Dancefloor Destruction Crew (ou quand Mozart a rendez-vous avec la… breakdance!), l’ensemble «alpin» Federspiel Austria, l’accordéoniste-vedette Ksenja Sidorova associée au mandoliniste Avi Avital, les «Philharmonix – The Vienna Berlin Music Club», à quoi il convient d’ajouter le traditionnel concert sur l’alpe au-dessus de Lauenen animé par les cuivres et les percussionnistes du Gstaad Festival Orchestra.

 

 

 

SANS OMETTRE…

Une offre académique toujours plus importante : dédiée cette année à la direction d’orchestre, aux cordes, au piano, au chant et à la musique baroque, avec son lot de masterclasses – portées par des professeurs comme Jaap van Zweden, Ana Chumachenco, Ettore Causa, Ivan Monighetti, Sir András Schiff (qui anime cette année avec le chanteur Robert Holl un cours d’interprétation de lied) ou Maurice Steger – et de concerts ouverts au public sous le label «L’Heure Bleue».

Un vaste éventail de programmes “découvertes” pour les enfants et les familles sous le label “Gstaad Discovery” : introductions ludiques, concerts sur mesure, rencontres avec les artistes, visite des coulisses…

 

 

 

gstaad-menuhin-digital-festival-classiquenews-schedule-calendrier-des-captations-et-diffusions-par-classiquenewsLa plateforme de streaming “Gstaad Digital Festival” qui permet de vivre ou revivre les meilleurs moments du festival tout au long de l’année : VOIR les archives musicales du GSTAAD MENUHIN FESTIVAL ici : https://www.gstaaddigitalfestival.ch/fr/
Sir Andras Schiff (récital Beethoven), Fazil say, Maria Jaoa Pires, Patricia Kopatchinskaya, la Conducting Academy, Sol Gabetta, Bertrand Chamayou (les deux derneirs artistes en trio avec Isabelle Faust, instant exceptionnel créé pour le Festival 2021), Le Messie dirigé par Paul McCreesh… et tant d’autres pépites vidéo à revivre sur le net.

 

 

 

andras-schiff-beethoven-concert-recital-critique-review-gstad-festival-menuhin-classiquenews-gstaad-digital-festival

 
 

_________________________________________

TOUTES LES INFOS, LA BILLETTERIE EN LIGNE sur le site du Gstaad Menuhin Festival 2022 :
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.