Véronique Gens chante La Reine de Chypre à PARIS

Halevy Fromental_Halevy_by_Etienne_Carjat-cropPARIS, TCE, le 7 juin 2017. HALEVY : La Reine de Chypre. Après Rossini, Scribe et Meyerbeer, Halévy s’illustre dans le genre typiquement français du grand opéra, alliant spectaculaire collectif, avec reconstitution de tableaux historiques (qui rivalisent alors sur la scène lyrique avec la peinture d’histoire) et profils psychologiques très fouillés. Halévy tente lui aussi d’égaler la peinture et les effets au théâtre, mais avec un sens moins dramatiquement efficace que Meyerbeer par exemple. Néanmoins cette recréation de La Reine de Chypre, qui convoque un Orient antique revisité tient le haut de l’affiche de cette semaine de début juin. De VENISE à CHYPRE, l’action entend affirmer et renouveler aussi le genre historique à l’opéra.

Visions-VeroniqueGens cd critque classiquenews alpha muncher rund funkorchester cd review classiquenews-300x268

A la création, le 22 décembre 1841, l’ouvrage suscite un grand succès. Ici souffle le grand frisson de l’histoire, ressuscitant auprès des Didon ou Médée, la valeur des grandes héroïnes historiques amoureuses… ; l’action débute dans la Venise du XVe siècle et s’achève sur le trône de Chypre. Inspiré par son sujet, Halévy renouvelle d’inspiration mélodique, veille au raffinement de l’orchestration, à la fusion expressive et équilibrée entre orchestre et voix. Argument de cette première parisienne, l’incomparable élégance et distinction de la soprano orléanaise, exemplaire dans ce répertoire romantique français, Véronique Gens, arbitre du goût, ambassadrice stylée et racée. Rare les chanteuses continûment intelligibles. Proie du devoir politique, mais amoureuse loyale, « La Gens », en reine de Chypre, trouve un rôle taillé pour son gemme vocal, elle maîtrise et le chant et le style. Une sirène du chant actuel à (re)découvrir ce 7 juin au TCE à PARIS.

http://www.theatrechampselysees.fr/saison/opera-en-concert-oratorio/la-reine-de-chypre

RESERVEZ VOTRE PLACE

Véronique Gens:  Catarina Cornaro

Marc Laho:  Gérard de Coucy
Etienne Dupuis:  Jacques de Lusignan
Christophoros Stamboglis:  Andrea Cornaro
Eric Huchet:  Mocenigo
Artavazd Sargsyan:  Strozzi
Tomislav Lavoie:  Un héraut d’armes

Hervé Niquet,  direction / Orchestre de chambre de Paris
Chœur de la Radio flamande / Durée du concert
: 1ère partie : 1h20 environ – Entracte : 20mn – 2e partie : 1h environ

———————————-

CD. Lire aussi notre compte rendu critique du dernier cd de Véronique Gens, VISIONS : airs d’opéras et d’oratorios romantiques français (1 cd Alpha)

Comments are closed.