TOURS, Opéra. My Fair Lady de Loewe (1956)

loewe frederik loewe my fair lady comedie musicale boradway presentation critique par classiquenewsTOURS, Opéra. My Fair Lady, jusqu’au 31 décembre 2017. Compositeur américain d’origine allemande, Friedrich (Fritz) Löwe, né à Berlin en 1901, reste l’auteur de comédies musicales à succès pour Boradway et Hollywood, telles Gigi et My Fair Lady. De son père, auteur lui-même à succès, transmetteur de l’esprit viennois léger mais subtil, Loewe fils se forme au Conservatoire de Berlin, à l’époque où Claudio Arrau apprend lui aussi le piano. Il étudie avec Ferruccio Busoni et reste le plus jeune pianiste soliste (13 ans) à jouer avec le Philharmonique de Berlin. En 1924, il suit son père qui a reçu un engagement à New York. Friedrich veut percer dans le genre lyrique, celui de la comédie musicale à Broadway : il rencontre  Alan Jay Lerner, et enchaîne les succès : The Patsy, renommé Life of the Party (Detroit) ; What’s Up ? (Broadway, 1943) ;The Day Before Spring (1945) ; Brigadoon (1947); surtout My Fair Lady, créé en 1956 d’après le mythe de Pygmalion (réadapté par George Bernard Shaw), et joué plus de 2000 fois entre New York et Londres, affirmant une place souveraine au duo Lerner et Loewe, au moment où le jeune Bernstein éblouit lui aussi la scène musicale avec West Side Story. My Fair Lady est même un triomphe planétaire avec à la création dans les rôles d’Henry Higgins et d’Eliza Doolittle, Rex Harrison et Julie Andrews.
Puis en 1958, Lerner et Loewe reçoivent la commande par la MGM d’une nouvelle comédie, un film musical : Gigi (1958), qui remporte neuf Oscars, dont celui du meilleur film.
fair lady hepburn opera presentation par classiquenewsEn 1964, My Fair Lady est adapté au cinéma par le cinéaste américain George Cukor, avec Audrey Hepburn et Rex Harrison. Nouveau triomphe mondial.
Après un autre succès pour Broadway Camelot (1961), Loewe se retire en Californie à Palm Springs, renouant seulement avec la scène et l’écriture pour une nouvelle version de Gigi (1973 : Tony Award pour la meilleure musique originale); puis tente une nouvelle pièce d’après Le Petit Prince de Saint-Exupéry : mais c’est échec retentissant qui referme une carrière globalement mirifique. Il meurt à Palm Springs en 1988.

 

 

 

TOURS, Opéra. My Fair Lady de Friedrich Loewe
Comédie musicale – Paroles et livret d’Alan Jay Lerner
d’après la pièce Pygmalion de George Bernard Shaw
Créée le 15 mars 1956 au Mark Hellinger Theatre de Broadway
avec Julie Andrews et Rex Harrison
Adaptation française d’Alain Marcel

 

 

 

Mardi 26 décembre 2017 – 20h
Mercredi 27 décembre – 20h
Vendredi 29 décembre – 20h
Samedi 30 décembre – 15h
Dimanche 31 décembre 2017 – 19h

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

 

 

 

Eliza Doolittle : Fabienne Conrad
Henry Higgins : Jean-Louis Pichon
Colonel Hugh Pickering : Philippe Lebas
Alfred P.Doolittle : Olivier Grand
Freddy Eynsford-Hill : Scott Emerson
Mrs Higgins / Miss Hopkins : Coco Felgeirolles

Choeur de l’Opéra de Tours
Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire/Tours

Direction musicale : Benjamin Pionnier
Mise en scène & décors : Paul-Émile Fourny

Costumes : Dominique Burté
Lumières : Patrice Willaume
Chorégraphies : Élodie Vella et Jean-Charles Donnay

 

 

La mythique comédie musicale créée à Broadway (1956) nous emmène des bas-fonds de Covent Garden à la haute société londonienne. D’après le Pygmalion de George Bernard Shaw, et immortalisée par Audrey Hepburn et Rex Harrison au cinéma (1964), cette œuvre drôle et féroce aborde aussi le statut de la femme dans l’Angleterre du XlXe siècle.
J’aurais voulu danser… 

Coproduction Opéra de Metz Métropole, Opéra d’Avignon
Première représentation à l’Opéra de Tours

 

CONCERT en relation – Métamorphoses -
Musée des Beaux-Arts de Tours
Parcours thématique | Janvier-février 2018
Orchestre symphonique Région Centre-Val de Loire/Tours
Métamorphoses | 20-21 janv.
Opéra de Tours | Philémon & Baucis | 16-18-20 fév.