TOURS, concert des 2 Richard : Strauss & Wagner

strauss richardTOURS, concert R. Strauss, Wagner, les 4, 5 mars 2017. Immersion lyrique et symphonique sous la direction de Benjamin Pionnier, nouveau directeur de l’OpĂ©ra de Tours, dans l’un de ses plus ambitieux programmes de cette saison 2016-2017. Les lieder du grand Richard Strauss, dernier Bavarois romantique aprĂšs Wagner, concentrent son sens de la ligne vocale et Ă  l’orchestre, son gĂ©nie des couleurs d’une orchestration gĂ©niale, tant dramatique que poĂ©tique, dont les atmosphĂšres suivent et expriment les puissantes allusions des textes choisis. Au total (en premiĂšre partie), 8 lieder avec orchestre, parmi les plus amoureux et langoureux, dont la majoritĂ© ont Ă©tĂ© composĂ©s par le mari Ă©pris, dĂ©diĂ©s Ă  son Ă©pouse la cantatrice Pauline de Ahna (Ă©pousĂ©e en 1894 ; Richard avait 30 ans), tempĂ©rament Ă©ruptif dont le compositeur cite les sursauts passionnĂ©s, parfois hystĂ©riques dans nombre de ses oeuvres (Sinfonia Domestica, Intermezzo
).

Se distinguent entre autres les deux lieder opus 27 : inspirĂ©s par le Jugendstil littĂ©raire, vĂ©ritable miniatures lyriques, Morgen ou CĂ€cilie
 Il faut infiniment de subtilitĂ© et d’écoute entre orchestre et soliste pour rĂ©aliser la sensualitĂ© raffinĂ©e d’une articulation proche de Mozart. C’est Ă  dire des voix de diseurs/euses pour lesquel(le)s le verbe doit rester intelligible dans la fusion du chant et de la texture symphonique.

wagnerEn seconde partie de programme, la verve et la puissance dramatique de Richard Wagner qui rĂ©vĂšle dans l’activitĂ© des instruments, mieux qu’aucun autre Ă  son Ă©poque, le trouble et les violentes contradictions de la psychĂ© humaine : confrontations, duo ou vaste monologue, la musique met Ă  nu le destin Ă  la fois dĂ©risoire et sublime des hĂ©ros sacrifiĂ©s. Benjamin Pionnier trouve un remarquable Ă©quilibre entre le pur symphonisme, Ă©loquent et brillant des ouvertures de TannhĂ€user et des MaĂźtres Chanteurs, et les scĂšnes particuliĂšrement expressives voire introspective choisies Ă  Tours, extraits aussi des autres opĂ©ras : PrĂ©lude et Liebestod de Tristan und Isolde, Mort de Siegfried et Marche funĂšbre. La mort (de Tristan et de Siegfried), le sacrifice de BrĂŒnnhilde disent cette conception exacerbĂ©e des passions humaines, entre tragĂ©die et grandeur morale.
Si Wagner reprĂ©sente par le chant de l’orchestre et la ligne ultime des voix, souffrances et solitudes des ĂȘtres, c’est qu’il croit encore en l’humanitĂ©, comme Ă  l’enjeu politique, esthĂ©tique de l’opĂ©ra pour dĂ©livrer son message comme artiste-dĂ©miurge-prophĂšte. Il est fort Ă  parier que Benjamin Pionnier et la phalange maison, invitĂ©e Ă  jouer en fosse pour les opĂ©ras, sur la scĂšne comme ce soir Ă  l’occasion des rvs de la saison symphonique de l’OpĂ©ra, l’Orchestre Symphonique RĂ©gion Centre Val de Loire / Tours, 
 poursuivent ainsi un travail amorcĂ©, approfondi, ciselĂ© tout au long de la saison lyrique et symphonique Ă  Tours (on l’a remarquĂ© encore derniĂšrement fin janvier dernier, dans la superbe production de LakmĂ© de LĂ©o Delibes: VOIR notre reportage vidĂ©o exclusif LakmĂ© Ă  l’OpĂ©ra de Tours par Jodie Devos et Benjamin Pionnier).

__________

TOURS, Opéra. Concert R. Strauss et R. Wagnerboutonreservation
Samedi 4 mars 2017, 20h
Dimanche 5 mars 2017, 17h

Solistes :
Nikolai Schukoff, ténor
Isabelle Cals, soprano
Orch. Symphonique RĂ©gion Centre-Val de Loire / Tours
Benjamin Pionnier, direction

Comments are closed.