TOURCOING. Décès du chef Jean-Claude Malgoire, à l’âge de 77 ans…

Décès du chef Jean-Claude Malgoire, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril 2018, à l’âge de 77 ans… Tristesse et regrets endeuillés… la Rédaction de classiquenews a reçu ce matin, un communiqué de l’Atelier Lyrique de Tourcoing qui annonce la mort de son fondateur, le chef Jean-Claude Malgoire. Le maestro était hautboïste de formation, musicologue, né en 1940. Texte du communiqué :
« L’équipe de l’Atelier Lyrique de Tourcoing est au regret de vous annoncer le décès de Jean Claude Malgoire, notre directeur artistique. Il est décédé dans la nuit, à l’âge de 77 ans. »

 

 

 

malgoire_jean_claude

 

 

 

Récemment, Classiquenews avait suivi la réussite de son Paradis perdu, oratorio oublié de Théodore Dubois dont Jean-Claude Malgoire, toujours aussi défricheur, audacieux et exigeant dans ses choix artistiques, révélait alors (26 novembre 2017), la version retrouvée  pour orchestre (de surcroît sur instruments d’époque). LIRE notre compte rendu critique / TOURCOING, le 26 novembre 2017. Théodore DUBOIS : Le Paradis Perdu (recréation 2017). Atelier lyrique de Tourcoing. Jean-Claude Malgoire

Plus récemment encore, le chef avait pris soin de célébrer à la journée près, le Centenaire de Claude Debussy 2018, reprenant sa production onirique de Pelléas et Mélisande (crée à Tourcoing en 2015) – également sur instruments d’époque (25 mars 2018). LIRE notre annonce du Pelléas légendaire de JC Malgoire : VOIR notre reportage sur le PELLEAS ET MELISANDE de Debussy par Jean-Claude Malgoire (avril 2015).

 

 

En perdant Jean-Claude Malgoire, la France perd l’un des artisans les plus passionnants de la révolution baroqueuse, celle qui a révélé la richesse du patrimoine français des XVIIè et XVIIIè : ses Lully (Alceste) sont encore indépassés… son infatigable liberté dans le geste interprétatif comme son instinct sûr, et un goût comme une culture rares, ont favorisé aussi l’émergence de nombreux jeunes artistes comme Philippe Jaroussky ou actuellement Sabine Devielhe… C’est toute une génération d’artistes et de musiciens français qui lui doivent son regard bienveillant, ses encouragements, sa générosité, sa fidélité… Ambassadeur de la verve rossinienne, de la furià vivaldienne, entre autres, comme défenseur de l’opéra français du XXè siècle (Poulenc, Debussy, …), Jean-Claude Malgoire, l’impertinent, l’audacieux, le visionnaire, a fait de l’Atelier Lyrique de Tourcoing, une fabrique lyrique d’une incroyable et exemplaire activité. Selon la volonté du chef, la compagnie maintient les concerts de la saison en cours.

 

 

Classiquenews prépare un grand portrait hommage sur le chef. Nos plus sincères condoléances à ses proches et aux équipes de l’Atelier Lyrique qui s’en trouvent orphelins.

 

 

malgoire-jean-claude-opera-portrait-par-classiquenews

Comments are closed.